Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 23:25

 

 

 

France 5

 

Partager cet article

Published by le flic - dans revue de presse
commenter cet article

commentaires

jamel ex crs en déprime lol 16/04/2010 22:28


tu a pris du poid on dirai lol arrete les ptit four qu'on t'offre dans les coulisses lol


le flic 17/04/2010 02:16



 






pp 15/04/2010 11:02


Merci, pour vos réponses simples et sans langue de bois, qui nous permettent à nous, simples citoyens , de pouvoir porter un autre regard sur votre métier, donner des exemples à nos enfants en leur
disant que des femmes et des hommes portant un uniforme font leur travail tant bien que mal , malgré une société qui marche de plus en plus sans la tête , continuez à parlez , votre voix réveillera
,qui sait, peut être un peu plus de monde !


Shadok 06/04/2010 23:01


@Marc Lefrançois @#33

[HS]
'solé, je l'ai déjà signalé au Lieutenant, mais sans effet : cette citation est de Benjamin Franklin Benjamin Franklin.

La citation exacte d'origine est :

« Those who would give up essential Liberty, to purchase a little temporary Safety, deserve neither Liberty nor Safety. »

(que je traduirais, à la louche par : « Ceux qui serait prêts à abandonner une liberté fondamentale, pour acquérir une éphémère sécurité supplémentaire, ne méritent ni liberté ni sécurité. »)

et date du 11 novembre 1755 et à été citée durant une session de l'assemblée de Pensylvanie, lors d'une de ses réponses au Gouverneur de l'état.

Elle a été maintes fois reprise (et déformée) et attribuée, à tort, à Thomas Jefferson qui l'a lui même utilisée (dans une de ses variantes, que l'on trouve traduite au début du blog, sans
citer son auteur).

Enfin, comme dernière « preuve » de l'attribution à BF, elle a été gravée sous son nom dans la statue de la Liberté, à New-York, sous la forme :

« They that can give up essential liberty to obtain a little safety deserve neither liberty nor safety. »
(Traduction, toujours à la louche : « Ceux qui sont prêts à abandonner une liberté fondamentale pour obtenir un peu plus de sécurité ne méritent ni liberté ni sécurité. »)


Sources : nombreuses sur les sites et livres U.S. sur B.F. ou les citations, la plus pertinente et levant toute ambiguïté sur son attribution étant (je ne sais pas si le lien passera...) :

http://books.google.com/books?id=8K3avN_ipvgC&lpg=PA413&dq=Those%20who%20would%20give%20up%20essential%20Liberty%2C%20to%20purchase%20a%20little%20temporary%20Safety%2C%20deserve%20neither%20Liberty%20nor%20Safety.&as_brr=0&hl=fr&pg=PA413#v=onepage&q=Those%20who%20would%20give%20up%20essential%20Liberty,%20to%20purchase%20a%20little%20temporary%20Safety,%20deserve%20neither%20Liberty%20nor%20Safety.&f=false

ou encore (plus simple mais moins « probant »):

http://www.bartleby.com/73/1056.html

(Cette citation est aussi une de mes préférée, c'est pourquoi j'ai effectué des recherche la concernant...)
[/HS]

Sinon, pour l'interview, 10" c'est un peu court, hélas, pour pourvoir ne serait-ce qu'expliquer l'essentiel. Bravo pour cette tentative et son résultat percutant !

Merci.


Marc Lefrançois 06/04/2010 10:05


Bravo pour ce site... Très belle citation de Jefferson... Je reviendrai le consulter plus tard d'une façon plus approfondie...


Lemoine josée 05/04/2010 17:08


Mon fils, policier également, s'est aussi entendu dire par sa hiérarchie, qu'il n'était qu'un prestataire de service " !
Pas mal, non !
Bravo pour votre intervention sur la 5 !


"Sans la police,
tout le monde tuerait tout le monde et il n'y aurait plus de guerre."

Henri Jeanson, pataphysicien

« Le Flic de Bénédicte Desforges séduit avant tout par sa sensibilité à fleur de peau, sa révolte et sa tendresse. »
Lire
« La révélation du printemps »
Le Nouvel Observateur
« Avec sa fougue guerrière, sa rectitude et sa grande gueule, on irait bien au feu avec elle. »
Les Inrockuptibles

Police Mon Amour

« B.Desforges [...] récidive avec Police Mon Amour, dévoilant le quotidien des flics de base. Au fait, qu'en pense son ministre de tutelle, Brice Hortefeux ? »
France-Soir février 2010
chronique du livre [lire]
par Philippe Sage
« B.Desforges a osé écrire tout ce qu'on n'ose pas dire dans la police... »
France inter
« Chroniques poignantes. Une femme flic qui raconte magnifiquement, et dans un style époustouflant, son quotidien. On est happé. »  Biba

FLIC-BD

Mis en images par Séra, Flic est une adaptation en bande dessinée du livre éponyme de Bénédicte Desforges, publié en 2007 et immédiatement devenu un succès de librairie. Dans cette série de récits courts directement inspirés de son expérience et de son parcours de policier, elle brosse un saisissant portrait de ce métier complexe, en prise directe avec toutes les expressions, souvent contradictoires, de la condition humaine... note de Casterman [lire]

France info  Le livre du jour :

rechercher

 

 

 

undefined

banner Banksy ©