Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 02:42

 

 

  Un dimanche en fin d'après-midi, nous venions de finir l’appel, et étions prêts à partir chacun vers nos secteurs, quand soudain...
  « Changement de programme ! Tout le monde en tenue de maintien de l’ordre, casque, grande trique et tout le merdier, vite !
  - Et bien, mais que se passe-t-il ?...

 

 

 

 

à suivre dans Police Mon Amour

 

Partager cet article

commentaires

JEAN 21/11/2008 14:13

Salut j'ai lu l'article sur le toxico dans le métro.C'est vrai que des toxicos sont plutot crades,ce sont ceux qui vivent dans la rue,les sdf,les autre sont comme vous et moi,et je dois bien vous dire un truc,les vrai salops qui vendent la dope,ceux qui vendent,les grossistes eux ne puent pas,eux ils roules en porshe et se moque bien du petit monde.le fait les simples victime sont les plus meurtries et ceux que certains haiisent du fait d eleur exclusion,et ca c est pas normal,on ne demande pas de les "aimer",juste de les aider,les detester ne sert strictement à rien,il vaut beaucoup mieux s'occuper des grossistes que des toxicos qui n ont plus rien sur cette planete.c est triste la drogue,et s en prndre toujours aux consommateur,n enlevera jamais la drogue de la rue,ca c est sur.la drogue elle est dans les ambassades,les quartiers riches,16eme,ce st pas avec un toxico dans le metro que vous eliminerez la drogue,en fait,et les sdf sont tous sale en fait pas la peine d etre toxico pour ca,salut..

le flic 22/11/2008 16:02



T'as lu ? C'est bien.
T'as lu le reste ? L'arrestation d'un dealer dans un squat par exemple, et ce que la justice en fait ? Non.
Bref, tu ne m'apprends rien. Et manifestement, tu ne sais rien de ce qu'il est possible de proposer à un tox qu'on interpelle.
De plus, je ne pense pas que tu puisses lire qlq chose qui ressemble à de la détestation dans ce récit.
Une dernière chose : Là où je bossais, les dealers ne se trimballaient pas en Porshe. Ils crevaient la dalle comme leurs clients.
Va répandre ta bonne parole et tes clichés plus loin. Merci.



Ludovic A. 19/11/2008 20:09

Bonjour
J'ai lu votre livre très très interressant, je suis élève gardien de la paix en fin de scolarité (216ème promotion), je voulais vous féliciter pour la sincérité de cet ouvrage qui fait, je pense, réfléchir toutes les personnes ayant des préjugés sur notre beau métier !!
Je compte passer le concours d'officier en interne et aurai besoin de conseil.
Merci pour ce merveilleux blog !
Ludovic A***** Pour info je suis affecté a compter du 01/12/2008 à la CSP de STRASBOURG

le flic 19/11/2008 20:15



Salut Ludovic !
(J'ai rectifié ton commentaire, il ne faut mieux pas laisser ton nom comme ça sur internet)
Je te souhaite une bonne fin de scolarité, et une belle carrière de flic sans embrouilles, sans drames, et sans (trop) de stress.
Merci collègue,
Prends soin de toi :o)



Helly 17/11/2008 19:18

Damned, ils vous ont eus !
Raaah, mais que fait la police ? ^^

JEM 14/11/2008 23:36

J'espère qu'ils ont morflés les trois connards du métro !

le flic 15/11/2008 12:12



Ils ont été virés.



juliette 14/11/2008 00:56

Ca me fait penser à la semaine dernière où avait lieu dans ma ville la conférence sur l'intégration avec les 27 ministres de l'EU...
Branle pas de combat..Jamais vu ça dans ma jolie petite ville depuis l'an 40 (sic)...Des flics partout..Des cars de police partout, surtout le lundi avec ses milliers de manifestants (2 000 suivant la police, 10 000 suivant les manifestants)..
Ma boutique se trouvait dans le périmètre de sécurité, tellement bien quadrillée que même une aiguille dans une bonne de foin n'aurait pû passer..Tellement rassurée que le matin, je suis allée me promener en ville avé mon appareil photo et que j'ai remonté les grilles...

Super gentils les flics qui avaient plutôt l'air de s'ennuyer..J'ai croisé une autre collègue qui m'a dit : "dommage qu'ils ne restent pas..On se sent en sécurité"....

Le lundi, je n'ai jamais vu autant de policiers de ma vie entière (pourtant, je vais bientôt entrer dans le 4e âge), 800 à ce qu'il paraît..Ils ont maté les casseurs qui s'en prenaient aux vitrines de mes collègues (quelle chance, j'ai eu, il faut bien en avoir un peu me direz-vous)...Des petits merdeux du coin, à peine sevrés du sein de leur mère ont voulu faire mumuse aussi en brûlant quelques voitures...Mal leur en a pris...Ils ont ramassé une déculottée..Moi à la place des flics, je leur aurais baissé la culotte pour leur donner des coups de trique sur les fesses...

Pourquoi ce déploiement ? Il parait qu'il y avait des ultra-extrémistes, venu de Belgique, apparentés aux casseurs de la SNCF...
Dommage que je n'ai pas pris de photos..Je n'ai pas osé, de peur de me faire confisquer mon appareil..Quand je suis passée à côté de la sous-préfecture, on ne m'a rien demandé..Un jeune derrière moi avec un sac à dos a eu droit à un contrôle...Pourtant, j'aurais pû être déguisée en mémé..On ne se méfie pas assez des mémés...C'est bien simple moi je voyais dans tous les civils des flics déguisés : le couple d'amoureux assis sur un banc qui ne s'embrassait pas, un mec me dévisageant de haut en bas (hélas, avec mes 80 ans, je doute que ce soit pour mes guiboles), le papy promenant son york, le couple de quinquas me demandant mon chemin (pour savoir si je connaissais la ville, hé, hé ?)...

Par contre, très mauvais pour le commerce toute cette flicaille...

le flic 14/11/2008 15:57



Juliette, vous regardez trop de films d'espionnage !
Mais j'adore votre compte-rendu de cette journée, j'ai bien rigolé.
(Vous avez vraiment 80 ans ?? z'êtes chiée vous, dis donc !)



"Sans la police,
tout le monde tuerait tout le monde et il n'y aurait plus de guerre."

Henri Jeanson, pataphysicien

« Le Flic de Bénédicte Desforges séduit avant tout par sa sensibilité à fleur de peau, sa révolte et sa tendresse. »
Lire
« La révélation du printemps »
Le Nouvel Observateur
« Avec sa fougue guerrière, sa rectitude et sa grande gueule, on irait bien au feu avec elle. »
Les Inrockuptibles

Police Mon Amour

« B.Desforges [...] récidive avec Police Mon Amour, dévoilant le quotidien des flics de base. Au fait, qu'en pense son ministre de tutelle, Brice Hortefeux ? »
France-Soir février 2010
chronique du livre [lire]
par Philippe Sage
« B.Desforges a osé écrire tout ce qu'on n'ose pas dire dans la police... »
France inter
« Chroniques poignantes. Une femme flic qui raconte magnifiquement, et dans un style époustouflant, son quotidien. On est happé. »  Biba

FLIC-BD

Mis en images par Séra, Flic est une adaptation en bande dessinée du livre éponyme de Bénédicte Desforges, publié en 2007 et immédiatement devenu un succès de librairie. Dans cette série de récits courts directement inspirés de son expérience et de son parcours de policier, elle brosse un saisissant portrait de ce métier complexe, en prise directe avec toutes les expressions, souvent contradictoires, de la condition humaine... note de Casterman [lire]

France info  Le livre du jour :

rechercher

 

 

 

undefined

banner Banksy ©