Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

           mars  2010  - 

 Retour au blog




le livre d'or de Flic et
Police Mon Amour







Ronan G.-B. de France a écrit le 28-04-2010 à 14:28


Bravo pour ce deuxième livre. N'ayant pas lu le premier la lecture de ce second ouvrage me conduit avec plaisir à la lecture... Humour et tellement de réalité de belles anecdotes et moments de vies...
Merci à vous...




Vaugeois Rudy de France a écrit le 28-04-2010 à 09:46


Bonjour Bénédicte, ayant lu les deux premiers j'espère qu'il y aura un troisième. Continue comme ça, tu relates très bien l'ambiance et les difficultés rencontrées dans notre métier, les lecteurs hors police et gendarmerie, commencent a voir à quoi ressemble notre quotidien grâce a tes deux opus. Tu traites les différents sujets avec humour, légèreté, mélancolie et tristesse. Continue comme ça.




Elodie de Paris a écrit le 27-04-2010 à 14:54


Bonjour Bénédicte !
Après avoir lu FLIC (que j'ai adoré) Je n'ai pas perdu une seule minute pour acheter et dévoré POLICE MON AMOUR !! Félicitations pour ces deux livres!
Au plaisir d'en lire un 3éme voir plus !




Eva M. de Paris a écrit le 25-04-2010 à 12:04


La Fnac. 6 euros en poche. Je tourne dans les rayons, ayant une petite idée sur le prochain achat. FLIC. J'ai lu des commentaires, ça à l'air pas mal. Je repars avec ce livre. Pour une approche je lis une quinzaine de pages en marchant, puis je le ferme jusqu'au soir. Nuit tombée, une heure du matin. Je me dis que je vais lire quelques pages et puis dormir...
Sauf que ces quelques pages, en fait ce fut tout le livre. Au lieu de me coucher à une heure et demi, j'étais aux dernières lignes à six heures du mat'.
A-t-on ainsi besoin de rajouté à quel point Flic m'a plu ?
Félicitation, et merci pour ce livre. J'attends le mois prochain pour acheter Police Mon Amour.




Florent "Lucky Renz" de france a écrit le 19-04-2010 à 17:21


j'ai pas lu le premier mais le second est très simplement très bien, c'est simple efficace et ça colle à notre réalité de "petits" flicards. merci madame béné !




TORDA de Bordeaux a écrit le 19-04-2010 à 10:57


Les chroniques de la police retracent la vie des flics de base au contact de la misère, des petites gens et des diverses douleurs. BRAVO
Ce livre se dévore d'une traite. Tous les souvenirs de 15 ans de flic parisien resurgissent d'un coup. BRAVO.
Un jeune retraité désabuse par la politique du CHIFFRE et du RÉSULTAT immédiat.




ludwig de Coulon a écrit le 18-04-2010 à 16:37


Bonjour!
Ce que j'écris ici, je te l'ai déjà dit, mais je voulais tout de même le partager avec d'autres lecteurs.
Je n'exerce pas le même métier que toi, mais j'ai été très touchée par tes deux livres. Ce qui me frappe, surtout, c'est combien vous êtes, au même titre par exemple que les pompiers, en contact direct avec les gens, sans sélection préalable de ceux-ci, un peu comme pouvaient se retrouver mélangés les hommes de tous horizons lorsque le service militaire était encore obligatoire.
C'est un peu difficile à expliquer, mais il me semble que cela te donne une vision "brute" de la société, sans le filtre de sélection que peut avoir un prof de lycée, un employé d'agence de voyages, ou un vendeur d'écrans plats.
Et j'adore ton humour! J'ai rigolé dans la plupart des chapitres; oui, même à des endroits où je crois que ce n'était pas politiquement correct :D
J'en parle à tous mes libraires^^ Lisez-le, les gens!




CELIE-POUJOL de Millau a écrit le 17-04-2010 à 22:36


Ces interventions, cette ambiance de Paris me manquent, je retrouve tout cela à travers ces lignes. La Police de province est vraiment différente. J'ai relu le premier, que j'aime, je le fais suivre lorsque je suis en traitement à l'hôpital, il me permet de m'évader dans un monde tout à fait réel. J'ai une copine qui a lu le second, elle est retraitée et vient de découvrir les coulisses de la Police. Lorsqu'elle voit une patrouille maintenant elle regarde les effectifs avec plus de compassion. Si j'avais un choix à faire entre les deux, cela serait difficile, avant de prendre une décision il me faudrait les relire, t'as qu'à voir !!!!!!!
Merci Bénédicte pour ces différents flashs de la vie que nous avons connue un jour ou l'autre et surtout si bien écrit. Dommage qu'il n'y ait pas quelques illustrations. Tout simplement Bravo. Tu es phénoménale, tu mériterais d'être dans le journal, c'est fait mais pas dans celui de Claire Chazal !!!!
Annick




Annick de Ivry sur Seine a écrit le 17-04-2010 à 18:45


Pas grand chose à rajouter par rapport à tout ce qui a déjà été écrit sur ce livre d'or. Bien écrits, captivants, ces bouquins on ne les lâche pas d'une page... On leur colle au train jusqu'à la fin et on souhaite que le chemin se poursuive encore.... (oui le flic est un être humain mais chut !!!! faut quand même pas que tout le monde le sache)... Bénédicte merci pour ces excellents livres et j'espère sincèrement qu'ils auront des petits frères dans les temps futurs !




vomito62 de Essonne \ France a écrit le 17-04-2010 à 12:07


Hello béné!
que dire de plus que ce que beaucoup de monde a pu déjà te dire !
tes écrits sont et seront à jamais le reflet de souvenirs que la majorité des flicards ont enfoui quelque part au fond du disque dur cranien !
certains vivent avec jusqu'à leur mort sans oser les raconter, d'autres profitent des repas de famille pour se lancer, toi tu comble tout le monde en mettant toute cette souvenance sur papier !
quel bonheur de lire des anecdotes d'anciens, de se retrouver dans certaines autres, et de se dire que celle que l'on est en train de lire nous arrivera peut être demain !
merci de mettre dans la face de cette population haineuse à notre égard le côté humain, et chargé de sentiments que peut avoir "l'homme en bleu", cela ferais presque oublier les stats et autre devoir de rentabilité dont on bourre le mou au citoyen lambda !
bisous béné !




Jérôme de Haguenau a écrit le 17-04-2010 à 10:07


Bonjour, un grand bravo, j'ai lu les deux livres et j'ai hâte de lire la suite! Futur GPx, vos textes me donnent encore plus envie de déjà y être!




Philippe ROGER de Agde a écrit le 16-04-2010 à 23:55


Le premier opus Flic m'avait laissé perplexe parce que c'était la première fois que quelqu'un mettait à nu notre métier et surtout que l'on pouvait à la lecture de ce dernier nous redonner un visage humain. Des écrits clairs, objectifs symbolisant un cri venant des tripes... le deuxième opus "Police mon amour" va dans.. la continuité du premier. Je l'ai peut être mieux apprécié car moi même psychologiquement plus ouvert, plus mûr. Tes écrits Bénédicte permettent à travers ces deux livres, d'éveiller la conscience de beaucoup de collègues et de nous ramener aux fondamentaux de notre profession mais surtout une forme de révolution intérieure qui nous donne clairement envie d'assumer sans complexe ce lien qui nous réunit tous : la police notre amour. Et comme dans tout amour, il y a de la haine, des pleurs, de la joie, de la passion. C'est ce genre de sentiments qu'il ne faut pas occulter car c'est ce qui nous ramène à l'essence de ce que nous sommes : des hommes et des femmes ordinaires.




Laurent DREIKAUS de Haguenau, France (si, si!) a écrit le 16-04-2010 à 23:26


Béné,
Vieux lecteur de ton Blog,
tu sais déjà combien j'ai aimé ton "FLiC", Que dire de "Police mon amour"? Rien d'autre que indispensable. Un concentré d'émotions, rires, larmes... un concentré de vie. J'ai déjà envie d'une suite. Je sais que ton "Flic" continue à vivre, et va renaitre en BD alors longue vie à "Police mon amour", la BD, le film...la série télé...(si, si une vraie avec du bleu...)
Merci Béné

Laurent




Sara Bloch de Alsace a écrit le 16-04-2010 à 20:16


Deux superbes livres ! Chaque anecdote est empreinte de vérité, de charme et d'émotions. Elles rappellent des souvenirs poignants aux uns, des aventures qu'on évoque avec des fous rires, des histoires qu'on préfère oublier. Et il y a celles qui racontent la vie quotidienne d'un flic aux autres, à celui qui ne sait pas, à celui qui devine, à celui qui croit savoir...
J'ai beaucoup aimé "Flic" et "Police mon amour" car ils m'ont rappelé pourquoi je faisais ce métier.
Merci Bénédicte.




Floup de Obernai a écrit le 16-04-2010 à 18:09


Deux ouvrages pour une seule belle et noble cause, réhabiliter aux yeux de monsieur et madame tout le monde une profession mal aimée car mal connue, en rendant visible l'invisible, la face cachée d'un métier décidément pas comme les autres, celui d'hommes et de femmes pourtant comme les autres...
Pour ce faire, l'auteur transpire à chaque phrase avec talent et humilité son amour sincère et sensé pour la Police, sans artifices, au travers d'anecdotes vécues en mettant en exergue son quotidien, notre quotidien.
Le plus bel hommage qui pouvait être fait à la Police d'en bas, celle qui a la tête haute et qui tient la profession sur ses épaules, la tenue..
Bravo l'artiste!




JOUVELLIER THIERRY de FRANCE a écrit le 16-04-2010 à 17:55


J'ai lu les deux bouquins, étant flic moi-même. Les deux livres sont chouettes : Pas d'utopie dedans ou bien stéréotypé voire "filtré" par la hiérarchie (celle qui ne vient jamais sur le terrain pour en voir la réalité. Ce sont des anecdotes de terrain, de "flicard", la vraie Police :) Merci à toi :)




Romain de Lormont - France a écrit le 05-04-2010 à 12:57


J'ai adoré, des mots simples éclairant la réalité telle qu'elle est.... Continuer à dire ce qui gêne pour que vérité soit faite !!
Étant un ancien ADS je confirme vos dires , mais ce métier si fabuleux me rappel à grand pas : je repasse le concours de gardien de la paix dans peu de temps.
En attendant d'embrasser cette carrière, je vous souhaite une bonne continuation et persister dans vos écrits qui tiennent au corps.




Jérôme de Paris a écrit le 16-03-2010 à 23:59


Bah voilà, fini de lire les deuxième opus, suis pas un grand lecteur mais une fois le nez dedans (ou plutôt les yeux) impossible de décrocher!!!
Incroyable cette facilité d'écriture pour restranscrire à la quasi perfection ce que nous pouvons ressentir lors d'interventions diverses et variées.
Passant du sourire aux larmes parfois, ces bons comme mauvais souvenirs qui font qu'un flic se construit tout au long d'une carrière.
Un quotidien, de plus en plus difficile, de la Police.
Des récits criants de vérité, peut-être trop dure à avaler par le simple quidam mais tellement rassurant de ne pas avoir été le seul à ressentir ces émotions, parce qu'on ne se parle pas entre NOUS, on est des flics et on est des "durs".
Voilà, "trop vite" lu !! presqu'envie de ne jamais arriver à la fin, comme une addiction se profilant dans le désir d'intemporalité, peut être est-ce cela la "drogue" du flic; le récit de ses collègues.
Encore bravo Bénédicte et j'espère qu'il y en aura beaucoup d'autres. MERCI




Ben de quelque part dans l'ouest... a écrit le 12-03-2010 à 02:43


Je viens de finir ton deuxième bouquin (tiens, je n'ai même pas dit bonjour...Sans doute parce que je me sens encore avec toi dans ces pages toutes fraîches sorties des presses et qui n'iront pas agoniser au fin fond d'une zone industrielle...).
J'ai préféré le premier opus, mais je reste fan, surtout pour ton style d'écriture. En tous cas, tes pages m'ont donné envie d'écrire les miennes, mes anecdotes perso, pour en faire un livre aussi mais plus destiné à ma famille et mes potes, qu'il se rendent compte plus facilement ce que j'ai vécu durant ces dix dernières années de flic. Surtout depuis ma mut' après 9 ans de 95 pour atterrir les pieds dans l'eau, dans un service beaucoup plus zen...
Je te souhaite une bonne continuation, je te le souhaite vraiment du fond du coeur (au vu des dernières pages)
Mes pensées les plus amicales!
Ben




Alain Tenaillon de Ezanville a écrit le 07-03-2010 à 00:58


Bonsoir. Riquet-Pajol, je venais de rentrer dans la police. Quand je suis arrivé au 18, tout le monde en parlait encore. J'ai lu ton livre aujourd'hui et de nombreux souvenirs sont revenus... J'étais au 18 de 87 à 91, j'étais Gardien de la Paix, je t'ai vu arriver comme OP . Moi j'étais à la J3 avec Israel, Alverne, Saus, Larrouy, Verbrugghe et tant d'autres. Je t'ai parlé quelques fois, je dois avouer que tu m'intimidais... Que de souvenirs le 18, TC Tertre, TC Goutte etc.. tes deux bouquins sont touchants, ouai c'est une partie de ma vie. Après j'ai passé le concours d'inspecteur, c'était mon rêve, maintenant je suis à Sarcelles Commandant, je suis pote à Jeff . "Putain" déja 25ans passés, c'est un métier merveilleux, et nos collègues des êtres pour la plupart exceptionnels. Voila Bénédicte, si tu passes un jour sur Sarcelles au commissariat, viens me voir, c'est avec plaisir que je prendrai un café avec toi au sein de la "grande maison". Alain



 

undefined

Partager cette page

Published by

"Sans la police,
tout le monde tuerait tout le monde et il n'y aurait plus de guerre."

Henri Jeanson, pataphysicien

« Le Flic de Bénédicte Desforges séduit avant tout par sa sensibilité à fleur de peau, sa révolte et sa tendresse. »
Lire
« La révélation du printemps »
Le Nouvel Observateur
« Avec sa fougue guerrière, sa rectitude et sa grande gueule, on irait bien au feu avec elle. »
Les Inrockuptibles

Police Mon Amour

« B.Desforges [...] récidive avec Police Mon Amour, dévoilant le quotidien des flics de base. Au fait, qu'en pense son ministre de tutelle, Brice Hortefeux ? »
France-Soir février 2010
chronique du livre [lire]
par Philippe Sage
« B.Desforges a osé écrire tout ce qu'on n'ose pas dire dans la police... »
France inter
« Chroniques poignantes. Une femme flic qui raconte magnifiquement, et dans un style époustouflant, son quotidien. On est happé. »  Biba

FLIC-BD

Mis en images par Séra, Flic est une adaptation en bande dessinée du livre éponyme de Bénédicte Desforges, publié en 2007 et immédiatement devenu un succès de librairie. Dans cette série de récits courts directement inspirés de son expérience et de son parcours de policier, elle brosse un saisissant portrait de ce métier complexe, en prise directe avec toutes les expressions, souvent contradictoires, de la condition humaine... note de Casterman [lire]

France info  Le livre du jour :

rechercher

 

 

 

undefined

banner Banksy ©