Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

           mars  2009  -  février  2010

 Retour au blog




le livre d'or du flic







FAUCHER Joël de Chatou 78400 a écrit le 17-02-2010 à 17:53


Merci Bénédicte je suis retraité de la police et encore un bravo pour ton livre c'est vraiment le reflet de la boite.
Joël, ancien de la c.d.i 92




Olivier de Belgique a écrit le 24-01-2010 à 11:31


Gradé, Policier et Belge, pff ça en fait des tares! Soit je vous dis un grand bravo pour vos textes ô combien savoureux !




Cyril a écrit le 20-01-2010 à 21:34


Salut Bénédicte !
Je me permets de t'appeler par ton prénom car nous sommes collègues et puis comme je viens de lire dans ton livre que tu n'aime pas trop les "courbettes hiérarchiques", je ne t'appellerai donc pas "Lieutenant" !
Je viens à l'instant de terminer la lecture de ton livre et je voulais te dire à quel point il m'a touché. Je ne suis dans la police que depuis 2007, je n'ai que 16 mois d'ADS derrière moi, et 4 mois de Gardien de la Paix et pourtant en lisant certains passages de ton livre je me suis dit : "Putain, je l'ai vécu ça" ou "Putain mais oui c'est vrai ça". Ce livre à répondu à certaines de mes interrogations et m'a montré que je n'étais pas le seul à penser certains trucs sur la police. Je n'ai que peu d'expérience et pourtant le peu de choses que j'ai vécu m'amènent à te rejoindre sur tes points de vue. J'ai bien fait d'avoir lu ce livre maintenant. Je pense qu'il me guidera et j'espère qu'il m'aidera à commettre le moins d'erreurs possible.




Cyril (suite) a écrit le 20-01-2010 à 21:33


Je le garderai en livre de chevet durant toute ma carrière.
Merci à toi !!"




Gerard Brazon de Puteaux a écrit le 20-01-2010 à 13:06


Je n'ai pas lu votre livre. J'ai fait, comme resposable d'équipes, du Contrôle dans les Cités. "Les flics"j'en ai vu dans les commissariats du 93-92-95. Souvent découragés et ont se parlé souvent de nos emmerdes et du manque de soutien des hiérarchies, la peur du dérapages, du mot interdit, du rapport, etc. Solidarité aussi. J'ai quitté le contrôle pour une place plus peinard en bureau. Sinon j'allais péter les plombs. Cela aurait fait la une. Les médias se serait régalés. Les vautours auraient survolés avec délectation les lieux du drame comme ils savent si bien le faire quand un flic se ramasse des coups. La question est toujours: pourquoi était-il là? Pourquoi il a fait ça? Il allait trop vite, pas assez vite, etc. C'est éprouvant ces fameux REX (retour d'expérience) qui consiste finalement à vous expliquer que vous avez eu tort de prendre cette décision! "Mais chef, il y en avait pas d'autres à prendre!" En réponse vous avez "n'agrave pas ton cas"!
Bien à vous les Flics.




Doc Joëlle de France (ouest) a écrit le 13-01-2010 à 01:38


L'ami qui me l'avait recommandé m'a dit l'avoir lu d'une traite. Je pensais en lire un petit bout chaque jour, quand j'aurais du temps. Je l'ai lu en trois fois. Mais c'est bien parce qu'on n'envoie pas balader le Samu, hein!
Continuez. J'ai souvent l'occasion de travailler avec vos collègues, et ce que j'ai trouvé dans votre livre, eh bien... c'est tout à fait ça.
Merci pour cet éclairage qui me donne l'impression de bosser maintenant avec la stéréo :)




Pierre de Essonnes a écrit le 12-12-2009 à 22:04


Je viens de lire votre livre d'une seule traite. Il n'y a qu'un seul mot qui me vient à l'esprit : BRAVO
BRAVO ET MERCI pour ce témoignage sur notre univers.
J'espère qu'il pourra faire comprendre aux gens que les flics sont des personnes comme les autres, et que l'image qui en est donnée par la télévision n'est qu'une illusion.
Encore une fois BRAVO et MERCI.

Pierre, un simple flic parmi beaucoup d'autre.




Cat Power de Paris a écrit le 10-12-2009 à 23:53


Bonjour, j'ai lu votre bouquin et l'ai beaucoup aimé. C'est un témoignage fort et très bien écrit. A ne pas recommander aux âmes trop sensibles... Car il faut s'accrocher pour le lire. Merci pour votre sensibilité et votre liberté de ton et de parole.




jamel le crs rebel de ALGÉRIEEEEEEEEEEEEE a écrit le 25-11-2009 à 21:18


Salut miss, j'ai eu Jean-Michel Décugis qui est venu chez moi pour une interview, je lui ai parlé de ton blog il a dit qu'il jetterai un coup d'oeil et je voudrais que tu lui parles aussi des suicides dans la police car t'en connais sûrement.
Biz appelle-moi si tu peux mon lieutenant !




François a écrit le 20-11-2009 à 09:57


Votre extrait sur Polpol diminue la honte que j'ai, depuis quelques temps, d'être français. Restauration salvatrice; merci ! Vos mots sont importants, continuez de les disperser.




Peau lisse de France a écrit le 19-11-2009 à 06:22


Je suis heureux de ne pas avoir été policier, car cela à l'air triste.




Jean-Pierre Stock de France a écrit le 17-11-2009 à 03:40


Bonjour Bénédicte.
J'ai eu l'honneur de vivre avec toi quelques chapitres de tes récits.
Je peux témoigner qu'il n'y a aucun artifice commercial.
Tu relates avec fidélité et sincérité les émotions des policiers qui vivent, au quotidien, les joies et les tragédies humaines.
Tu décris un métier difficile où il faut aimer son prochain pour l'exercer pleinement.
L' officier, par son humanité, était toujours au contact de ses troupes.
L'écrivain, par sa plume limpide, reste accessible à ses lecteurs.
Merci.

***réponse :
Merci Jean-Pierre, Renaud et Yannick, trois anciens du 18 !
Je vous embrasse,
Bénédicte




Renaud de 93 a écrit le 10-11-2009 à 04:33


Salut Bénédicte, je suis collègue et le mari de Martine de ta promo.
J'espère que tu te souviens d'elle; bravo pour ton livre, de très bons moments de lecture. Bientôt 30ans dans la boite et heureux d'arriver au bout tu as mon adresse mail si tu veux répondre. J'espère une suite à ton livre. A plus.




bigot yannick de aix les bains a écrit le 08-11-2009 à 00:33


Bonjour j'étais a la J1 en Mai 1985 et tournais souvent avec Philippe pour les décalages. Ce triste 30 mai 1985 j'ai demandé à Philippe qui bossait a la bde du Tertre d'essayer cette brigade juste pour voir mais j'ai du prendre ma journée et n'ai donc pas pu bosser avec lui, Mr Klein et les deux autres collègues et j'ai toujours cela au fond du coeur. Peu de personnes le savent mais il fallait que cela sorte un jour. Nous avons travaillé ensemble sur la J1 puis après je suis parti aux ilotiers 18, puis permanent syndical Paris, et depuis 8 ans en Savoie. J'ai eu un réel plaisir a lire vos écrits qui ne me rajeunissent pas. A bientôt peut-être.




stef de sud-ouest de la france a écrit le 27-10-2009 à 14:47


Chroniques de la Police ordinaire ?
Le quotidien de tous les flics de terrain de France.
Depuis quinze ans en brigade de nuit, j'en ai vécu et traité des interventions ordinaires. Toutes uniques et souvent pathétiques.
Célibataire avec deux enfants à charge, je continue mon sacerdoce avant de partir en retraite avec un coup de pied au "cul" en remerciements.
Un cafard du rez-de-chaussée.




gerard de lozere a écrit le 22-10-2009 à 06:37


MERCI !!!
superbe !!!!!
magnifique !!!!
que du bonheur ! des boules à l'estomac, des pointes d'émotion à certains passages du livre, des sourires, des rires, mais c'est pourtant vrai !
à part lire et relire mes anciennes procédures quand je suis nostalgique de ce beau métier, de la grande famille. Je ne me suis jamais autant régalé.
ENCORE MERCI !!
j'attends le deuxième avec hâte
SALUTATION




LEDRU Guillaume de Nice / France a écrit le 04-10-2009 à 19:32


J'AI L'HONNEUR DE VOUS RENDRE COMPTE DES FAITS SUIVANTS :
Hier achat de "Chroniques de la Police ordinaire", trois bières, huit clopes plus tard... fin de ces morceaux d'"(in-)humanité".
Bien qu'ayant vécu quelques-uns de ces moments de vie de tout un... tout le monde. Mon visage est coincé entre rires et larmes, sans mon uniforme et mes "collègues" la vérité de la rudesse de la vie et de notre institution est beaucoup plus dure à supporter... La chaleur de votre HAUTE BIENVEILLANCE me réchauffe le coeur ! La pertinence de ce que j'ai lu m'incite à me soumettre à ces formes éculées de marque de respect et de formalisme qui après ce que je viens de lire me semble bien moins vidés de tout leur sens EU ÉGARD du personnage du narrateur.
APRÈS LECTURE FAITE PAR NOUS-MÊME, LE LECTEUR PERSISTE ET SIGNE LA PRÉSENTE RÉDACTION.
LE GARDIEN DE LA PAIX...
PLUS SIMPLEMENT MERCI !




Jean-Yves de Loir et Cher - France a écrit le 29-09-2009 à 16:59


Merci ! D'habitude je ne traine jamais sur les blogs, je les trouve fouillis et trop souvent sans intérêt. Sur le vôtre je viens d'y passer deux heures qui m'ont paru un instant en lisant vos articles, certains m'ont fait rire, sourire et même pleurer. C'est joliment écrit et plein d'humanité, mais aussi d'humilité. Je pense que si un jour j'entends dire du mal d'un flic, et ce n'est pas rare dans notre société, c'est là que j'enverrai cette personne, et si elle ne change pas d'envie, alors c'est qu'elle est irrécupérable ...




Emmanuel de Caen/France a écrit le 10-09-2009 à 09:38


"Mon blog n'est pas une démocratie" -> C'est bien de le dire et une fois de plus, c'est dit fort joliment.




Yaci de Madagascar a écrit le 02-09-2009 à 15:16


Bonjour,
Pour vous faire part de mes remerciements.
J'ai entendu parler des difficultés que peuvent endurer les flics dans leur vie quotidienne au cours d'un magazine télévisé. C'est ainsi que j'ai connu ce blob. Et depuis, je respecte les flics, ceux qu'on a toujours perçus comme des gens qui abusent de leur uniforme pour presser les plus faibles et assister les plus forts.
Mon point de vue a viré à 180 degrés.
Merci pour l'éclaircissement et les brins d'humour!




Christian Hivert de Juvinas a écrit le 01-09-2009 à 14:54


Courage, la société évoluera bien un jour, enfin faut espérer




Sly de france a écrit le 07-08-2009 à 21:54


Mouais... Pas mal! J'suis sûr que tu peux mieux faire.(!)
Des flics, toujours des flics... Y'a pas que ça dans la vie, non!?
Sinon ça va?




OLIVIER de france a écrit le 07-08-2009 à 21:54


Bonjour, je suis Gardien de la Paix depuis 22 ans et je ne vous mentirais pas, pour moi, et jusqu'à la lecture de votre livre, un officier n'était pas un collègue mais une vague relation de travail portant sensiblement le mème uniforme que moi mais dont je devais me méfier plus que des délinquants que je pouvais ètre amené à rencontrer mais de qui je n'attendais rien de bon.
Je dois reconnaitre que je vais réviser mon jugement, bien que je ne pense pas que des officiers de votre trempe existent beaucoup.
Je vous félicite d'avoir eu le courage d'écrire ce livre qui m'a parfois fait rire et parfois fait pleurer.
Je vous souhaite une bonne continuation.




Eglantine de France a écrit le 30-07-2009 à 09:14


Bonjour
Je vais être d'une banalité effrayante.. mais comment ne suis-je pas "tombée" plus tôt sur ce blog ?
Là, fo peut-être que je m'occupe un peu de la poussière de la maison.. mais cet aprem j'ai de la lecture devant moi. Pour sortir de l'ordinaire ce blog il en sort a pas de doute.. désolée je ne manie pas les mots avec votre élégance mais ça valait un arrêt mais non pas un arrêt de rigueur, un arrêt de plaisir.




Nicole de Armoy/France a écrit le 29-07-2009 à 11:32


Bonjour,
Alors j'ai hâte de lire le contrat dès qu'il sera publié, car à lui seul, ce blog m'a réconciliée avec ceux qu'on appelle pas toujours gentiment "les flics".
Une autre façon de voir le monde, avec, enfin, un peu d'humanité et d'humour. Merci.
Nicole




Leblond de Chambéry - Savoie a écrit le 29-07-2009 à 10:15


Je découvre et j'ai lu quelques articles, très bien écrits et avec la pointe d'humour qu'il faut parfois..Policier depuis bientôt 25 ans, ayant fait les crs, la ps, les motos, la bac, maintenant à l'abri..au cic..oui à l'abri de cette connerie humaine qui se lâche sur les flics de base que nous sommes; fatigué de ces joutes quotidiennes depuis de si longues années..alors je me suis mis de côté tout en me rendant utile aux âmes perdues qui appellent le 17 et à mes collègues en intervention de par le tri de ces appels et les mettant en garde quand je la sens mauvaise..Que j'aime mon métier si vous saviez, je ne suis pas rentré là parcequ'il y avait de la lumière; je suis fils de sous-brigadier, que j'admirais autant que s'il avait été commissaire; parceque lui il en a bouffé de la merde "mon papa"; et il a tenu..et je tiendrai même sans la reconnaissance hiérarchique; je fais ce boulot pour moi, pour mes collègues et l'humain moins con et qui mérite toute notre attention et assistance..




Amon de Toulouse/France a écrit le 24-07-2009 à 16:32


Y a t il un message subliminal sur ce blog qui rendrait les gens accrocs ??
Je suis tombé dessus au détour d'un lien depuis un autre blog ! Et j'en suis déjà à mon 5eme article lu !!
C'est beau, bien écrit, direct, et avec la petite touche d'humour qui va bien !!
Je m'en vais récupérer le flux RSS pour ne rien louper !!
A plus ....




batman de Paris/France a écrit le 16-07-2009 à 16:53


Etre flic sur la voie publique aujourd'hui c'est quoi?
C'est donner des coups d'épée dans l'eau en risquant de se trancher la tête à tout moment. C'est attendre son tour pour aller en Garde à Vue puis en prison. C'est se faire insulter par la population, par la hiérarchie, par les politiques, les journalistes etc etc. C'est se faire bouffer de l'intérieur par ce sentiment d'impuissance, d'injustice et par le fait de toujours devoir "prendre sur soi". Un flic c'est une éponge à merde, c'est un gars qui voit la société sombrer de jour en jour et qui voit les beaux parleurs, les politiques et pseudo philosophes applaudir... les flics sont le dernier rempart de la démocratie et cette fortification est en train de s'effondrer, de couler sous un océan d'hypocrisie et de "politiquement correct" mais le jour où la démocratie se réveillera, si un jour elle se réveille, il en sera fini d'elle même, car c'est l'armée et la guerre civile qu'il faudra pour rétablir l'ordre...




H. a écrit le 06-07-2009 à 21:28


JE SUIS FONCTIONNAIRE DE POLICE DEPUIS 18 ANS. JE NE SUPPORTE PLUS "CE BOULOT DE MERDE" OU LES DÉLINQUANTS ONT + DE DROITS QUE NOUS. JE SUIS EN ATTENTE D'UNE SANCTION DISCIPLINAIRE POUR AVOIR GAZÉ UN MINEUR DE 17 ANS MAIS QUI A + DE 100 INFRACTIONS AU STIC. ACTUELLEMENT IL EST EN TOLE SA MÈRE AUSSI POUR DES VIOLENCES SUR AFP. MALHEUREUSEMENT MOI PÈRE DE 2 ENFANTS, JE VAIS ME PRENDRE UNE SANCTION. ALORS JE CHERCHE UN AUTRE BOULOT. QUAND JE VOIS VOIS CE QUI EST ARRIVÉ A REYNALD SACHANT QUE LA FOIRE DU TRONE JE L'AI FAITE PLUSIEURS ANNÉES, JE COMPRENDS LA DOULEUR DE LA FAMILLE.

[BD : Je préfère enlever ce qui t'identifie, tu comprends pourquoi... Je te souhaite bon courage.]




Sylvain83 de Toulon a écrit le 25-06-2009 à 12:21


Tout mon respect. J'avais déjà l'idée de rentrer dans la boite avant de vous lire, mais il m'a mis une grosse claque. Tout ce que j'ai lu par la suite ne m'a pas laissé cette impression indélébile. Que ce soit auprès de mes proches, ou des jeunes de lycée pro avec lesquels je travaille encore, votre ouvrage est une mine d'or efficace et sans fard.
Merci mon lieutenant, merci beaucoup.




pascaline de Toulon a écrit le 30-05-2009 à 00:21


Premières pages du blog lues par hasard, et stupéfaction : de la littérature ! Quelle plume ! Elle transcende la vilaineté du vécu.




tontonours de Dettwiller a écrit le 26-05-2009 à 17:15


Entre violences et émotions, les textes que vous écrivez ne laissent en tout cas pas indifférent ! Larmes et colères, sourires et joies, tout est mêlé ...




Vincent de Chatenay-Malabry a écrit le 25-05-2009 à 14:54


J'ai tout lu ce matin. Touchant, émouvant et heureusement parfois plus léger, après ce bon moment de lecture j'avais envie de te dire merci. Tu manies bien la plume et c'était très agréable !




Eva de Poitiers a écrit le 24-05-2009 à 02:29


J'ai dévoré le bouquin "flic" ! j'ai adoré...mon projet professionnel étant de devenir GPX mais pour l'instant: oral cadet de la république !
J'ai adoré toutes les anecdotes, à quand le prochain livre ??? =)




Arthur Labat de Besançon a écrit le 21-05-2009 à 22:57


Un grand bonheur que d'avoir pu tomber ici depuis chez Maitre Eolas.

Merci




bachelart de Montpellier a écrit le 20-05-2009 à 16:32


Juste pour vous, Bénédicte-la-policiére, un bravo sincére, témoignant de mon agréable surprise à la découverte de votre blog. Je n'ai lu, pour l'instant, que votre texte sur les blogueurs/voyeurs/râleurs, et j'ai été conquis par votre ton incisif vis-à-vis de cette hypocrisie de bon ton. Alors bonne continuation, et merci de m'avoir un peu racommodé avec les flics...
Y




ian de France a écrit le 19-05-2009 à 16:35


Si Céline n'avait pas été médecin, il aurait été flic et tenu un blog concurrent au tien.




sassi de tunisie/ tunis a écrit le 19-05-2009 à 02:09


je suis venue, j'ai vu, j'ai lu.. j'ai mouru! je suis tombée sur mon cliché favoris, celui du voyeur. voyeuriste. ça se soigne je crois.
je n'ai pas aimé la réalité froide et violente. je me suis crue sur une page de journal à sensation.. voici? voilà? mais, oui mais .. en tous cas bravo pour avoir eu le courage de le faire. de mettre noir sur blanc ton vécu/ j'aurai voulu.. pouvoir faire de meme/ thérapie? bravo pour ton courage et bonne continuation.




Nathy Gan de France a écrit le 11-05-2009 à 13:00


Bonjour,

En tapant "lino imitation bois" dans Google je suis tombée sur votre blog. En plein Harakiri... une chance, je venais de terminer mon sandwich... Dommage ma pause aussi s'achève, et à la vue du nombre de pages disponibles. je reviendrai assurément arpenter vos lignes. Bonne continuation.




lnbabylone de France a écrit le 11-05-2009 à 11:31


Juste pour vous dire merci d'avoir ouvert une porte sur la réflexion des gens extérieurs.. Ce n'est pas tous les jours facile et de plus en plus complexe d'effectuer notre travail dans les meilleures conditions. Sympa de savoir qu'on est pas seule à penser tout ce que vous avez décrit. Merci.




Cyril de Boulogne-Billancourt a écrit le 06-05-2009 à 15:10


A plusieurs reprises, j'ai eu envie de vous écrire un petit mot de félicitations. Et puis, il y a déjà tant de louanges sur votre livre d'or... Mais, je craque. A cause de votre "boîte de thon" évidemment. Merci.




Cyril® de France a écrit le 05-05-2009 à 12:27


je lis régulièrement votre blog, j'ai été très touché comme bcp je pense par le témoignage de la boite de thon... notamment de la dernière phrase symbole de la connerie de notre monde. Bon courage et bravo pour votre écriture.




Bruno de Paris a écrit le 30-04-2009 à 11:55


Très ému par la boîte de thon !




titeuf 29 de Bretagne a écrit le 27-04-2009 à 21:33


Chère ancienne collègue, merci de retranscrire ce qu'est notre quotidien, je vais le recommander dans mon service et peut-être même en afficher quelques pages....
Merci, on attend avec impatience la suite.
Bon vent ...




STANKOVIC de Paris, 12 a écrit le 22-04-2009 à 17:01


Bonjour, je suis un particulier, un civile comme tant d'autres, j'ai vue le reportage sur la Police, et le dur métier que vous exercer. Mais j'ai surtout lue quand le jeune flic demande sa médaille, et que ont lui dit qu'il doit la payer!
Es-ce normale? il as,risquer sa vie, et ont lui tend un papier au lieux d'une médaille? Bref, continuer à raconter votre quotidien, j'aime lire le vécue.

Salutation distingués, des que je peux, j achèterais votre livre.




Didier de Cosne Cours sur loire ( 58 ) a écrit le 21-04-2009 à 23:08


Bonjour !
lundi soir, une émission de télé, je vous découvre par hasard et envie d'en savoir plus, j'ai lu quelques articles du blog et je file dès demain chercher le livre, merci de nous montrer l'envers du décor et malgré tout ce qui peut etre dit sur ce métier, qu'il y a aussi des etres humains sous cet uniforme avec ses forces et ses faiblesses ... amitiés Didier




TEYSSIERES Pascal de LISIEUX a écrit le 21-04-2009 à 12:04


Salut Bénédicte, j'ai lu ton livre avec beaucoup de plaisir. Il est bien le reflet de notre travail quotidien.
Félicitation et j'espére lire une suite à ce premier ouvrage.
Le bellâtre de la 104 éme promotion de l'ENPP.




DELFORGE Jean-Bernard de LIMOGES a écrit le 21-04-2009 à 11:02


Bonjour, j'ai lu avec beaucoup d'intérêt votre livre.Vous étiez responsable de la brigade J1 du 18éme où j'ai été affecté comme jeune brigadier et où j'ai eu grand plaisir à travailler sous vos ordres (1989/1990).




mehdi de c.s.p. roubaix a écrit le 21-04-2009 à 00:01


Génial ton livre je l'ai lu au service entre deux plaintes et deux inters .........SUPER ton livre est génial une vrai histoire de flic....
amicalement
un collègue du nord




deluol (dit genest) de paris a écrit le 20-04-2009 à 23:50


je vais lire (je découvre!...) mais je pense que les "flics" comme on dit sont un des derniers remparts contre la barbarie! cela signe l'échec DU politique et DES politiques... ils se doivent , par contre d'être irréprochables malgré les difficultés considérables qu'ils ont à affronter : ce doit être l'honneur de ce métier si critiqué mais si noble au service d'un Etat et d'une Société qui pourtant se délitent...




farez de la coquille a écrit le 20-04-2009 à 23:13


Bonjour, je suis retraité de 50 ans car j'en avais marre de la police et surtout du commandement a qui on lui demande du chiffre. Dommage que ton livre ne soit pas remboursé par la sécu car a mon avis on devrait le prescrire a toutes les familles et je crois qu'après la vision sur la police serait toute autre. Merci de faire comprendre notre métier et pourquoi pas un débat télévisé avec des jeunes pour leur faire comprendre notre métier et le respect que nous avons pour eux.




Luther Sloan a écrit le 20-04-2009 à 22:59


Mes respects ma chere collegue...c'etait juste pour passer dire bonsoir et aussi et surtout dire que "ya" des flic qui lisent et comprennent spinoza et le monde ...




Valerie Reich de Montreuil, France a écrit le 14-04-2009 à 14:46


J'ai beaucoup aimé vos chroniques. Le regard change sous vos mots.
Merci.




Ptiga a écrit le 06-04-2009 à 20:50


Emballé, bouffé, absorbé.
En deux petits jours.
La conviction de l'auteur.
Le talent de l'écrivain.
La réalité sans reflet.
L’œuvre d’art au chevet,
"Notre" refuge couleur pastel.
Toutes mes félicitations pour cet ouvrage qui j’espère
ouvrira les yeux des plus bornés
sur la réalité « vraie » de ce que subissent les policiers de base.
A lire impérativement,
Ce bouquin vaut de l’or.
A quand le prochain ? Vite.
Chapeau bas.
Très bas...




nicole mathon de france a écrit le 10-03-2009 à 07:58


Merci à vous de nous montrer la police d'une autre façon, de nous apprendre à vous aimer, en humains que vous êtes, merci d'écrire de si belle manière, et continuez, c'est mon plus cher souhait.
amicalement, Nicole, une grand-mère de 71 ans qui aurait aimé connaître votre site bien plus tôt.




annie de Bruxelles a écrit le 22-02-2009 à 09:54


Je vous découvre par hasard et votre post "vous avez aimé Sabra..." m'est allé droit au coeur ; j'y renvoie mes lecteurs. Merci



 

undefined

Partager cette page

Published by

"Sans la police,
tout le monde tuerait tout le monde et il n'y aurait plus de guerre."

Henri Jeanson, pataphysicien

« Le Flic de Bénédicte Desforges séduit avant tout par sa sensibilité à fleur de peau, sa révolte et sa tendresse. »
Lire
« La révélation du printemps »
Le Nouvel Observateur
« Avec sa fougue guerrière, sa rectitude et sa grande gueule, on irait bien au feu avec elle. »
Les Inrockuptibles

Police Mon Amour

« B.Desforges [...] récidive avec Police Mon Amour, dévoilant le quotidien des flics de base. Au fait, qu'en pense son ministre de tutelle, Brice Hortefeux ? »
France-Soir février 2010
chronique du livre [lire]
par Philippe Sage
« B.Desforges a osé écrire tout ce qu'on n'ose pas dire dans la police... »
France inter
« Chroniques poignantes. Une femme flic qui raconte magnifiquement, et dans un style époustouflant, son quotidien. On est happé. »  Biba

FLIC-BD

Mis en images par Séra, Flic est une adaptation en bande dessinée du livre éponyme de Bénédicte Desforges, publié en 2007 et immédiatement devenu un succès de librairie. Dans cette série de récits courts directement inspirés de son expérience et de son parcours de policier, elle brosse un saisissant portrait de ce métier complexe, en prise directe avec toutes les expressions, souvent contradictoires, de la condition humaine... note de Casterman [lire]

France info  Le livre du jour :

rechercher

 

 

 

undefined

banner Banksy ©