Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

           juin  2008  - février 2009

 Retour au blog




le livre d'or du flic







Philippe, Brigade de Nuit. de Lyon a écrit le 05-02-2009 à 16:55


Slt B, les gens ont trop tendance à penser que nous agissons de notre propre fait en oubliant que nous sommes aussi des hommes et des femmes à qui les obligations du métier, la logique de l'administration ou encore les suites données à telles ou telles affaires ne plaisent pas forcément. Notre vocation à assurer la sécurité des personnes et des biens, et notre efficacité est souvent enrayée par la statistiquomania. Ton ouvrage va permettre à certaines personnes de voir les choses autrement et de comprendre (j'espère) que l'on a aussi un cerveau et surtout un coeur qui est parfois mis à rude épreuve. Tu le dis bien, on ne voit pas que des belles choses, loin de là. Les choses que l'on vit ajoutés aux soucis perso conduisent parfois au drame (en plus on en a la facilité matérielle). Nous avons un dur métier mais heureusement on arrive à se contenter de peu...
Merci.
"Une grande pensée à ma Collègue et Amie Aurélie, victime de l'amour et... de son Sig".




berart marie de aspiran france 34 a écrit le 04-02-2009 à 00:46


Superbe !!!! avec juste une envie dévorer les pages de votre livre !!!! courage, vous avez les clés de la vie et du bonheur d'autrui et vous seul les avez !!!!! respectueusement,
marie61638




christophe de Paris a écrit le 01-02-2009 à 13:14


Coucou, quel surprise de tomber sur ton bouquin, je vais m'empresser de l'acheter. Où es-tu maintenant ? peut-être à bientôt, si ce n'est que pour me faire dédicacer ton livre. Roules tu toujours à moto ? je suis le motard que tu as connu à l'ENPP (mars 87), je roulais en Honda 1000 cbx (6 cylindres) et nous nous sommes revu une fois pendant un stage que tu effectuais à la 6 ème compagnie de district Paris 14è.




mequignon antoine de sarcelles a écrit le 30-01-2009 à 00:51


franchement félicitation pour cet ouvrage qui caracterise parfaitement le metier. encore merci, et aprés l'avoir lu on en demande encore.
à un de ces jour j'espere,
bye,

antoine




Patrice de Pau a écrit le 27-01-2009 à 21:30


Bonjour Bénédicte. J'ai lu et relu ce livre qui reflète réellement notre travail avec ses bons cotés et ses mauvais. Je me suis retrouvé dans pas mal de tes phrases. Soyons tous solidaires entre nous. Bonne route à toi




benjamin de cergy a écrit le 27-01-2009 à 11:42


Bonjour Bénédicte. Je suis collègue de dix ans de boîte, à peu près...
J'ai lu ton livre... avidement et en redemandant... et j'ai trouvé le blog... Merci de nous donner ton esprit de terrain qui manque à beaucoup de gens "d'en haut".

Merci pour ces récits d'inter dans lesquelles tout collègue se retrouve et qui me donnent l'envie de m'y mettre à mon tour !

Bonne route (et sois prudente !)




NEMESIS a écrit le 21-01-2009 à 16:21


(suite) ... j'avais de super relations, pour me retrouver avec un major méprisant et completement blasé. Bref, je ne suis qu'un petit ADS pour le moment, mais malgré mon (tout petit) grade je sais que je suis flic dans l'ame. En attendant de retrouver la rue, afin de ne pas oublier mes interventions passées, j'écris, je raconte ma vie de jeune flic dans l'espoir de faire changer l'opinion des gens a notre sujet. Juste pour montrer que nous ne sommes pas "le bras armé d' un gouvernement xénophobe" comme j'ai pu l'entendre... Bref, je ne suis pas grand chose, juste une personne quelconque qui a la chance de pouvoir aider son prochain, et de vivre cette vie comme nul autre ne pourra la vivre (hormis les collegues). J'aime ce métier, il me rend meilleur, il me passionne, meme si parfois il me rend triste... Mais voila, je donnerai le meilleur de moi meme afin d'etre un jour enfin titulaire et aussi etre considéré par les collegues comme un "vrai" flic. Peut-etre a bientot sur mon blog ;)




NEMESIS a écrit le 21-01-2009 à 16:08


J'ai lu les (nombreux!) commentaires sur ton livre d'or. Difficile d'etre original pour moi car tout y est dit! Je suis adjoint de sécurité depuis 1 an et quelques. J'ai été affecté en police secours a ma sortie d' école et j'y ai vécu des moments forts, inoubliables... Aujourd'hui on m'a flanqué au CIC pour remplacer un type que mon ddsp ne pouvait pas saquer, donc pour le punir il l'a renvoyé du CIC pour le mettre à ma place... Donc pour le moment, fini pour moi le terrain, j'en suis réduit à bouilloner seul dans mon bureau en écoutant les messages radio, a suivre les interventions du quotidien qui me manquent tant... Mais je passe devant une commisson lundi qui vient, suite a ma candidature pour etre affecté enrégion parisienne. J'ose esperer que la bas je retournerai sur le terrain, car c'est dans la rue que je me sens vraiment utile. En effet suite a mon changement de service forcé, j'ai l'impression de ne plus servir a rien, j'ai quitté mes chefs avec qui...
(.../...)




alain de 30140 France a écrit le 09-01-2009 à 11:44


Bonjour bénédicte. J'ai découvert ton blog, par hasard, et depuis je le déguste, un peu chaque jour, comme un bonbon. Je ne veux pas que ça se termine trop vite. Je vais, bien sûr, me procurer le livre. Actuellement en retraite dans le midi, j'ai passé 30 ans à la PP, en tenue. Sans grande ambition, j'ai terminé brigadier chef. Si j'avais eu un "chef" de ta trempe, j'aurais fini Préfet, au moins ... Amitiés.




CKANKONVAOU de NANTES a écrit le 31-12-2008 à 19:49


Bravo pour ce blog..... j'acheterai le bouqu'1 car vraiment des gens comme vous ça donne envie d'en connaître davantage......
Bravo




Romain de Yvelines - France a écrit le 31-12-2008 à 10:52


Bonjour Lieutenant (ou êtes vous passée Capitaine entre temps ?),
Je tenais à vous remercier. Je viens d'être accepté à L'ENSP et c'est en partie à vous que je le dois.
J'hésitais à m'inscrire au concours alors que je lisais votre livre et votre blog. Votre témoignage a eu sur moi l'effet d'un éléctrochoc, le déclic nécessaire pour sauter le pas et m'engager dans cette aventure humaine qui est de plonger les mains dans le pire du quotidien afin de permettre à nos concitoyens de vivre plus ou moins tranquillement.

Alors je vous le dis encore une fois: un grand MERCI !




christelle de paris a écrit le 16-12-2008 à 21:12


Bonjour Bénédicte, après tant de mois passes à me demander si j'allais poster et bien voilà ce soir je me lance. Je viens de lire vos textes sur Reynald et Bernard qui m ont fait prendre conscience du métier que j'exerce depuis 14 ans ! métier que j aime mais si pourri par ce qui se trouve à sa tête ! merci pour ce livre qui m'a soutiree tant de larmes !
Je vous admire pour votre courage !
a tres bientot pour une suite peut-etre ?




Anne de Essonne a écrit le 12-12-2008 à 21:17


Vos textes me touchent en plein cœur à chaque fois. Votre plume fait mouche. Vos mots sont nécessaires.
Merci de nous les faire partager.




QUIBERON de quiberon a écrit le 12-12-2008 à 09:41


J'ai découvert votre livre par plusieurs critiques...Lu, que dis-je dévoré. Un vrai talent de conteuse, on entre immédiatement dans l'histoire et il s'en suit, à postériori, une réflexion sur le fonctionnement de notre société. J'attends le prochain avec impatience. Quand réintégrez-vous la police ? Continuez à écrire. Vous nous informez et vous nous faîtes réfléchir. Merci.




Stefane de France a écrit le 08-12-2008 à 00:00


Tout d'abord merci à vous pour ces témoignages de la vie quotidienne d'un flic, votre livre m'a permis de changer et faire évoluer mon opinion sur la police. Vous permettez au lecteur d'apercevoir toute l'humanité qui se cache derrière l'uniforme policier, et ça ce n'est pas rien.




Vincent C de France a écrit le 05-12-2008 à 13:46


Merci pour votre blog, découvert par hasard hier, et dévoré dans la foulée . Ce n'est pas seulement le journal d'un flic. C'est aussi le journal d'un écrivain, avec son style et sa sensibilité propre. Mais un écrivain qui aurait trempé sa plume dans la sueur, les larmes et le sang.
J'ai adoré ces chroniques, tour à tour, émouvantes, drôles, tristes, sensibles, pamphlétaires, parfois polémistes (je me suis régalé de la passe d'arme avec l'infortunée et irréfléchie Julie R, un modèle du genre).
Merci enfin, de réveiller nos consciences endormies en faisant revivre les ombres de Bernard Vigna, Philippe Fivet, François Klein, Reynald Caron, petits soldats tombés pour protéger notre sommeil, et mort une seconde fois quant au petit matin, boursoufflés d'ingratitude, nous avons détourné le regard pour ne pas les voir.




Pascal Marion de France a écrit le 02-12-2008 à 17:18


Je m'appelle Marion, j'ai quinze ans et plus tard je voudrais être dans la police. Depuis que j'ai sept ans j'ai cette idée. Lorsque j'ai lu votre livre - qui est vraiment génial - je me suis senti dans le quotidient d'un policier. Je vais souvent sur votre blog, parce que je me sens un peu comme chez moi. Je sais que cela peut paraitre stupide mais c'est vrai. Et je trouve vraiment que c'est le plus beau métier au monde et que quoi qu'en pense les gens, les policiers sont toujours là pour nous.
En tout les cas, je trouve votre vécu si passionnant et interressant que des que j'ai cinq minutes je relis votre livre ou je vais sur votre blog.




Steph' de Lyon a écrit le 27-11-2008 à 02:43


Je tiens à vous féliciter pour la qualité de votre blog. Je l'ai découvert par hasard et ai été immédiatemment conquis par vos textes tous plus passionnants les uns que les autres.J'ai également été très ému par certains articles et je porterai à présent un autre regard sur les métiers de la police. J'ai toujours eu des à priori sur la police en général, voire même du mépris, pas forcément justifié mais véhiculé par mon entourage et également par les médias qui ne sont pas aussi "neutres" dans leurs propos qu'ils seraient censés l'être et tendent à ne montrer que les mauvais cotés sans forcément insister sur le travail, le courage et le dévouement dont font preuves, je n'en doute plus, la majorité des fonctionnaires de police. Je veux également vous remercier, du fond du coeur pour m'avoir fait prendre conscience indirectement des changements de comportement que j'ai le devoir d'effectuer et sur plusieurs points. Je n'ai pas les mots aussi justes les vôtres, juste MERCI.
Un jeune con.




Nicole de Armoy a écrit le 26-11-2008 à 08:33


Je trouve votre site superbe et sincère, j'y ai lu, ce matin, ce superbe texte qui m'a émue aux larmes et pourtant, avec mes 76 printemps, il y a longtemps que je n'ai plus été étonnée et ravie.
Félicitations, vous donnez un tout autre visage à "un flic". Je vous fais connaître à tous mes amis de mes listes.




mustam de Maroc a écrit le 22-11-2008 à 00:09


je pense à vous, à toutes ces pages pleines de sincèrité et d'émotions,encore bravo et bonne continuation




garcia frédéric de Lyon a écrit le 10-11-2008 à 18:12


Un livre lu en un éclair. Facile : j'avais l'impression d'être au boulot. Les situations de tous les jours, mises sur papier avec nos mots. Dommage pour ceux qui auraient voulu la cacher, cette terrible vérité.
Mention spéciale pour "Le Chiffre": hilarant, à afficher...
Nous y pensons souvent, toi, tu l'as fait, chapeau bas...
Tout simplement, merci.




APPERRY Pascaline de Courbevoie a écrit le 31-10-2008 à 09:18


Mon mari est policier dans le 12ème arrondissement de Paris et on lui a recommandé de lire votre livre. Je ne l'ai jamais vu lire un livre aussi vite que le votre ! Dans vos chroniques, il s'y est retrouvé et a réussi à mettre des mots sur ce qu'il ressentait en tant que "flic". Vous allez, je pense, réconcilier beaucoup de monde avec la Police et c'est formidable d'avoir osé parler de cette vie qui ne peut être comprise que par ceux qui la vivent à savoir vous, les policiers. Vous faites un métier formidable mais la politique ne vous soutient pas et c'est pourquoi la population a ce regard sur votre métier. C'est lamentable et il faut donc que d'autres personnes comme vous aient le courage de parler pour faire (un peu) bouger les idées sur cette Police qu'on ne respecte plus.
On ne vous remerciera jamais assez je crois d'avoir écrit ce livre.
Mais MERCI quand même !!!




Philo a écrit le 03-10-2008 à 15:24


J'ai le bouquin et toujours pas de dédicace ! :((
Je vais finir par le passer à Bougrenette pour recuillir ta paraphe !
Voire même un coup de langue ;)
Cela me fait drôle de m'adresser à toi ... mais c'est plutôt chouette en fait !
Merci pour le prolongement ici, de ce qui m'a interpellé au fil des pages ailleurs, dans ton livre ...
Bisous respectueux.




Folzebuth de Somewhere in the 47 a écrit le 28-09-2008 à 17:01


Pas encore lu votre livre, mais votre blog m'en donne l'envie.
Je reviendrai commenter ici une fois lu.
Salutations cordiales.




IsabelleC. de Lyon a écrit le 27-09-2008 à 23:42


vous : redif' des faits Karl Zéro, consacrés à Olivier Marchal
votre témoignage
moi : 12 ans de maison, SRDC depuis peu de temps (je ne supporte déjà plus de lire les plaintes, tous ces détails plus glauques les uns que les autres...) après 8 ans de FAED à la PTS, 8 mois au LPS de Lyon et 3 ans de CLD (dépressive chronique à cause d'une thyroïde déglinguée, mais la hérarchie ne retiendra que "dépressive" alors que le médecin du SGAP comprend... mais je bosse avec la hiérarchie...)
alors voilà, envie de connaître vos mots, je passe par une recherche google sur votre nom, et j'arrive ici
je vais lire
je poserai quelques mots plus tard, quand j'aurai lu...
Isabelle




Biniouse de Paris a écrit le 24-09-2008 à 20:57


Je viens de terminer ce livre témoignage qi éclaire sur une facette monde peu connu. Ceci étant, ne nous y trompons pas, tout ce que vous écrivez peut être transposé dans n'importe quelle administation française voire même dans certaines entreprises privées, hormis la spécificté de ce métier cotoyant au quotidien la détresse humaine et le danger. Je parle surtout du contexte de relationnel et administratif du métier de policier. Aussi, de mançère fataliste, je suis tenté de dire que c'est la vie... Malgré tout, je suis persuadé que certains pays ne vivent pas ces dérives pourrissant le quotidien de chacun. Sinon, félicitations pour votre honnêteté intellectuelle incompatible avec votre (ex?)métier.




jcparis75 de France a écrit le 23-09-2008 à 22:20


Merci à toi d'avoir pensé à Philippe Fivet et François Klein
Ils avaient seulement 27ans !




carole de banlieue de Paris a écrit le 09-09-2008 à 22:20


J'ai eu la chance de lire THE exemplaire perso de Padawan ;-) qui plus est dédicacé... promis, je lui rends !!! hahaha
j'ai ressenti des tonnes d'émotions en lisant ce livre. Toujours fortes. Mais la peine que j'ai ressenti quand je l'ai refermé a du partager sa place avec la fierté que j'éprouve pour celui que je connais.
A tous, bravo et à toi merci...




frédo de BOURGES a écrit le 07-09-2008 à 18:52


Appartenant à la "maison d'en face", j'ai lu d'une traite ce livre, plus qu'intéressant.. les anecdotes décrites montrent que les deux "maisons" sont plus proches qu'on ne le croit, tant par le vécu de la base, que par les dérives, hélas inévitables, du fonctionnement des institutions...
Encore bravo et bon courage pour la suite..




Diane G. de Paris a écrit le 06-09-2008 à 18:33


Je viens de lire votre message sur ce qui s'est passé su l'autoroute.
C'est parce que vous écrivez si bien que ça donne le courage à vos lecteurs de vous écrire.
Je suis tellement désolée que ça se passe comme ça en ce moment en France. Je ne parle pas de l'accident, mais en général.
On a pas vraiment l'impression d'aller vers le mieux. On n'écoute pas nos compatriotes; alors ça fait du bien de vous lire.

Bien à vous.




Cédric Pernet de France a écrit le 04-09-2008 à 15:41


Merci pour ce blog, et ses témoignages sincères et souvent poignants.




Charline de Strasbourg a écrit le 21-08-2008 à 10:19


Fic moi même (peu de temps amour oblige) fille de flic et nièce de flic(gardiens de la paix les deux frères) je n'ai pas lu ton livre, connaissant le métier je n'ai pas pour le moment envie de revivre le passé...
bravo pour ton blog il mérite son succès.
Salut collègue...




Thierry de Paris a écrit le 16-08-2008 à 11:44


Merci a l'ami Padawan qui nous présenté ! J'ai dévoré ton livre ! J'ai aimé ta sensibilité à fleur de peau ! Tes coups de gueule !
Bref, je ne dirais plus jamais " FLIC" de la même façon !




Philippe de France - Yvelines a écrit le 15-08-2008 à 07:15


Bravo pour votre ouvrage. Je l'ai parcouru avec souvent de l'amertume. Je partage tout à fait votre point de vue concernant nos syndicalistes et les grandes têtes qui nous dirigent... et qui ne connaissent pas le "tapin" ...
Je me suis retrouvé dans beaucoup d'anecdotes du livre. On vit finalement tous les mêmes choses ...
Honnetement, je plains les jeunes qui rejoignent nos rangs...




Noémie de Marseille a écrit le 14-08-2008 à 18:09


J'ai lu votre livre le lendemain des écrits de gardien de la paix, ce mois de février 2008... J'ai appris fin mai que j'étais reçue... et en attendant d'exercer enfin le métier que je me suis choisi, j'ai votre livre au creux du ventre.
Vos mots, ils redonnent simplement du sens, tout leur sens, à la belle appellation qu'est "gardien de la paix".
Merci!!!




kranzler
de Marseille Nantes Tanger Berlin en passant par le Cantal a écrit le 05-08-2008 à 19:05


Le jour où on rencontre une Voix est un jour forcément spécial. Surtout quand c'est une vraie voix qui ne cherche pas à émouvoir mais dont chaque phrase est un tir dans le but.Chapeau.




Cybercop
de Neuchâtel/Suisse a écrit le 03-08-2008 à 13:16


Pfff....que dire à part bravo ! Enfin un livre criant de vérités ! Exceptionnel (dommage du peu on pourrait presque dire...) Je cours vite le recommander à mes collègues gendarmes !




TITI40
de DAX40 a écrit le 01-08-2008 à 18:31


Enfin un "FLIC" qui a le courage de tout dire sans tabous,la réalité du terrain,les relations avec la hiérarchie...Dommage que les "troupes"ne soient pas conduites par des gens tels que vous. Je vous adresse ma plus grande admiration, lieutenant, et mon plus grand respect.




SB
a écrit le 31-07-2008 à 14:22


Salut BD c'est SB. Ton blog est toujours aussi riche, interessant et plein de belles surprises. C'est un plaisir d'y venir. Mention spéciale pour la photo du 18 : Ah les souvenirs.... @plus S. Berthomet




Laet
de Banlieu 93 a écrit le 23-07-2008 à 10:31


Bonjour, je me permets ces quelques mots après avoir lu votre livre dont le titre a piqué ma curiosité. Je fais parti des personnes qui sont fières d'être de banlieue et qui n'aiment pas les flics à cause de l'attitude de certains qui se croient tout permis et au-dessus des lois qui veulent du respect sans l'être.
J'ai beaucoup aimé votre livre vous nous faites partager vos émotions (j'ai vécu certaines situations lorsque j'étais secouriste), on sent que vous parlez avec votre coeur avec votre vécu et vos déceptions, que ce métier marque au plus profond sans vous y préparer. J'ai adorée lire chaque page, chaque histoire, on se met facilement à votre place. Quand j'ai fini votre livre je l'ai recommandé à des amis et je me suis rendu compte que vous n'en aviez pas fait d'autre,je suis sur que vous avez encore pleins de situations à faire partager quelles soient tristes ou heureuses. Au-dela du métier il y a l'être humain à découvrir, les mentalités changent.Merci bq bonne continuation




Fabrice
de Paris/France a écrit le 16-07-2008 à 18:24


Trop court 1000 mots pour tout dire ! A quand un Film avec Olivier Marchal ?!




Fabrice
de Paris/France a écrit le 16-07-2008 à 18:21


Nous nous sommes croisés en 1989/1990 lorsque j'étais P.A aux Grandes Carrières. Pas facile d'oublier une belle motarde en GSXR si mes souvenirs sont bons ! Je suis actuellement B/C à l'Etat Major DOPC après 7 ans à Chanoinesse et après lecture de votre livre, je vous donne "une féloche !" Certes celle-ci ne figurera pas dans votre dossier mais après avoir personnellement frôlé la mort de près en 2000, vous résumez bien la difficulté du métier de policier et de l'indifférence de la hiérarchie, avec les "coui--es" pour le dire car le devoir de réserve arrange bien un grand nombre de personnes. Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire. En un seul et unique livre tout est dit. Encore merci d'être la porte parole d'une police muselée, condamnée à faire du "chiffre et tais-toi", nous ne sommes pas que des matricules, derrière chaque femme et homme se cache un être humain avec ses forces et surtout ses faiblesses, mais ça les hauts fonctionnaires se cachent les yeux avec des œillères




Jean-claude MASSART
de PLONEVEZ-PORZAY (29) a écrit le 16-07-2008 à 09:20


1000 caractères vont être un peu " short " pour t'exprimer toute ma reconnaissance d'avoir si bien su traduire par des mots toute ma (notre) foi dans notre métier, mais aussi (et malheureusement) la rancoeur vis à vis de l'orientation qui lui a été donnée depuis maintenant pas mal de temps . . . Plus de 30 années de " boîte ", bientôt la retraite (anticipée, j'en ai marre, je n'ai plus la patience), et l'envie moi aussi de m'épancher sur le papier pour dire tout le ressentiment qui m'anime ! Malheureusement, je n'aurais certainement pas ton talent, et je crois que je vais me contenter de livrer tout cela à un petit carnet perso qui me servira juste d'exutoire, voire de psychothérapie. Merci Bénédicte pour ce livre que j'ai acheté dès sa sortie ; j'ai découvert ce blog avant-hier et n'ai pas pu m'empêcher de venir y apporter ma modeste touche, en espérant pouvoir en discuter avec toi si un jour tu passes dans le Finistère. J-C, ex de Chanoinesse (années 80) toujours motard.




Patoche
de Paris et alentours a écrit le 15-07-2008 à 10:33


J'avais même pas vu le livre d'or, donc j'm'y colle...
Pas grand chose à dire, beaucoup d'admiration pour ce que vous êtes, pour votre livre, et ce blog... Entres deux interventions, deux pages de PVI, ou deux menottages, je pense à vous, à toutes ces pages pleines de sincèrité et d'émotions, et j'me dis "comment j'pourrai l'écrire ça?"... Impossible, elle le fait mieux que moi... Encore merci, continuez, ne vous arretez pas, pour que "force reste à la loi", et parce que le meilleur choix de notre vie, pour beaucoup d'entre nous, à été aussi de faire ce métier peu ordinaire,... "FLIC"...

---Dont mention.----




laura
de France a écrit le 10-07-2008 à 22:12


Futur gardien de la paix, enfin, je l'espère, c'est avec interet que j'ai parcouru les pages de ce livre très bien écrit et qui m'a enfin montré la véritable face de ce métier qui me tarde tant de pratiquer... Bravo et merci




JENNIFER
de Rennes a écrit le 23-06-2008 à 19:01


Je viens de finir votre livre. Il est très pationnant. Mon ami travaille dans la police en tant que stagiaire, et cela m'a permis le travail qu'il va effectué. Lui étant à Nanterre et moi à Rennes. Merci à vous de nous avoir permis de connaître le quotidien de flic




Kevin
de Grenoble a écrit le 23-06-2008 à 15:29


Bonjour, j'ai 17 ans et j'ai acheté votre livre il y a un ou deux mois. Par timidité, je n'ai pas osé vous écrire avant aujourd'hui mais votre livre m'a tellement passionné, moi, voulant rentrer dans la police, que je ne peux saisir une telle opportunité pour vous féliciter, bravo, bravo et encore bravo. Vous avez su lier un langage cru avec une dose d'humanisme si forte... J'espère que votre livre fera changer d'avis certaines personnes sur ces gens que sont les "flics".

Merci encore pour ces lignes de bonheur,

Kevin




routier de fontaines sur saone a écrit le 15-06-2008 à 07:23


je vous admire depuis tres longtemps et je crois bien que vous etes la seule femme au monde qui m ayez donne des complexes. vous etes un sacre bonhomme et ceci dans la bouche d un gentil macho est un compliment. je vais courir acheter votre livre car tout ce que vous avez a dire est interressant. je suis pret quand a moi a perdre un peu de ma liberte pour plus d ordre . d ailleurs on sera oblige d y venir vous verrez... je suis etonne que cette evidence ne vous ai pas effleure... preferez vous la guerre civil? voila je m arrete mais sachez que mon reve reste celui de rencontrer mon herroine........amicalement votre




al.biruni a écrit le 09-06-2008 à 13:14


Bonjour,
chapeau le flic, y arien à dire sauf peut-être...bonne continuation.




rosaline de Paris a écrit le 08-06-2008 à 13:55


bonjour, à mon tour, je viens de terminer votre livre, de découvrir votre tendresse, votre complicité avec vos "ouailles". Je suis moi-même infirmière en psychiâtrie. Nos professions nous placent à l'interface de la société qui ne doute pas, en bonne santé, et, du monde des plus faibles, plus démunis, à des moments de non-vie.
J'ai eu à dépasser ma peur, trouve du courage physique, à faire face au désarroi, à la souffrance, à la folie des familles. Mais j'ai réussi à m'épanouir dans mon désir d'aider l'Autre et dans des équipes "bien".
Qu'êtes-vous devenue, vous avez donné la vie, mais encore ?
Qui était Caron Reynald, le propos est confus à mon avis.
Belle route.



 

undefined

Partager cette page

Published by

"Sans la police,
tout le monde tuerait tout le monde et il n'y aurait plus de guerre."

Henri Jeanson, pataphysicien

« Le Flic de Bénédicte Desforges séduit avant tout par sa sensibilité à fleur de peau, sa révolte et sa tendresse. »
Lire
« La révélation du printemps »
Le Nouvel Observateur
« Avec sa fougue guerrière, sa rectitude et sa grande gueule, on irait bien au feu avec elle. »
Les Inrockuptibles

Police Mon Amour

« B.Desforges [...] récidive avec Police Mon Amour, dévoilant le quotidien des flics de base. Au fait, qu'en pense son ministre de tutelle, Brice Hortefeux ? »
France-Soir février 2010
chronique du livre [lire]
par Philippe Sage
« B.Desforges a osé écrire tout ce qu'on n'ose pas dire dans la police... »
France inter
« Chroniques poignantes. Une femme flic qui raconte magnifiquement, et dans un style époustouflant, son quotidien. On est happé. »  Biba

FLIC-BD

Mis en images par Séra, Flic est une adaptation en bande dessinée du livre éponyme de Bénédicte Desforges, publié en 2007 et immédiatement devenu un succès de librairie. Dans cette série de récits courts directement inspirés de son expérience et de son parcours de policier, elle brosse un saisissant portrait de ce métier complexe, en prise directe avec toutes les expressions, souvent contradictoires, de la condition humaine... note de Casterman [lire]

France info  Le livre du jour :

rechercher

 

 

 

undefined

banner Banksy ©