Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

           novembre  2007  -  mai  2008

 Retour au blog




le livre d'or du flic







Boudibet de Troyes a écrit le 31-05-2008 à 14:37


Mes respects Lieutenant!!
Je sais que tu n'aimes pas cette formule mais saches que ce n'est pas le respect hiérarchique mais celui d'un flic de province que je te présente... Respect pour te retranscription de notre quotidien avec réalisme que ce soit pour les inter ou les relations avec la hiérarchie indigente...
merci pour le chapitre la Bête, qui pour le canin que je suis est un bel hommage à nos chiens.
Mes respects...




guillaume dit "le jeune" de saint ouen 93 a écrit le 29-05-2008 à 11:47


Je suis venu sur ton site ya quelque mois et g eu ton livre en cadeau pour mon anniv. Rien a dire car c ce que je vis chaque jour au taf. Suis en brigade de nuit a saint ouen et c le top , les puces les poissonniers et les filles qui "travaillent" les tox et le reste c'est notre taf. Sans parler des collegues antillais et des autres qui nous aident à tenir. Merci encore pour tout et beaucoup de collegues parlent de toi en bien. g d'ailleurs prêté ton livre aux derniéres recrues pour faire passer le message ; on t'aime fort a saint ouen et passe quand tu veux prendre le café ou autre chose si tu veux.......avec plaisir. Un gros bisous à notre lieut préféré."
le ch'ti de saint ouen.
PS: viens vite nous dire bonjour. bisous




princesse101 de paris a écrit le 24-05-2008 à 10:22


Ravie de t'avoir rencontrée hier soir! Merci encore pour la dédicace... j'ai tout lu d'une traite en rentrant hier soir, j'ai adoré !!!!!




samia a écrit le 23-05-2008 à 15:25


je trouve que se metier est un metier comme les autres. ce que je critique c'est la violence et la discrimination que certain policier exerce
mon frere est en prison, et le fait que je soit d'origine algerienne n'a pas faciliter les choses




Anne-So de Paris a écrit le 19-05-2008 à 21:21


l'envie d'exercer ce metier me demangeait deja avant de lire ce bouquin, maintenant c'est PIRE !! Dommage que j'ai si peur de me lancer... Bon c'est promis, si mon BTS l'an prochain ne me plait pas, je me lance!! Et au diable l'avis des autres !!




Romain de Nantes a écrit le 10-05-2008 à 17:55


merci beaucoup pour ce témoignage passionnant. Les critiques que vous faîtes de cette "administration" qu'est la police pourraient en décourager plus d'un mais c'est tout le contraire qui se produit. J'espère cependant que tous les jeunes lieutenants issus du concours externe ne sont pas comme ceux que vous décrivez (c'est mon projet professionnel, d'autant plus après vous avoir lu). Merci




Gréco de France,Séte a écrit le 09-05-2008 à 11:36


Je voulais devenir policier avant de lire votre livre, aujourd'hui j'en suis sur. Merci.




Geoffray a écrit le 07-05-2008 à 12:51


Bonjour Lieutenant Bénédicte,

Je viens de lire ton livre (que tu m’as offert et dédicacé) pour la troisième fois, et je retrouve dans ces « rapports d’interventions du quotidien » la sincérité, l’intégrité, l’amour du bitume qui donne à la couleur bleue « Police » ce côté humain et méconnu que l’on ne voit pas au JT de 20h00.
Chaque tranche de vie que tu racontes est passionnante et donne l’impression d’être partie intégrante de l’équipe du commico.
Chaque histoire est racontée avec une telle sincérité qu’à chaque fois que j’arrivais à la fin, je me disais, « pas déjà » !
En tout état de cause, ton livre est une réussite qui me donne envie de te poser deux questions :
- A quand le film ?
- Es-tu sûre que tu as rangé la plaque définitivement ?

Avec toutes mes félicitations………Lieutenant.

Geoffray.
(Ex Pompier dans l’âme et les tripes et…………..voiturier par nécessité).




William de MONTESSON a écrit le 23-04-2008 à 17:06


Madame,

Au risque de faire de la paraphrase, je vous remercie pour ce livre.
Fils de flic (il était motard, maintenant il est en retraite), j'ai pris conscience du pourquoi du comment de mon éducation très "stricte", faisant passer l'armée pour un camp de vacances. J'ai vécu dans votre monde et en dehors en même temps. Lors de la lecture de ce livre, je me suis remémoré mon père rentrant complétement anéanti mais tentant de garder moral.
Donc merci de m'avoir ouvert les yeux, j'ai maintenant pris toute la mesure de cette phrase "mon père, ce héros".
Encore une fois, merci !!




Olivier de Metz a écrit le 15-04-2008 à 16:32


Salut Bénédicte,

Merci bcp pour ton bouquin que j'ai devoré en une nuit. J'ai connu comme toi la banlieue parisienne au travers d'une brigade anti crime pendant 5 années et en lisant ton livre je me suis rememoré pas mal de bons et mauvais moments.
Une lieut comme toi j'aurais voulu en cotoyer une, moi qui suis simple sous-baloche, mais la plupart du temps on a désormais à faire à des carrieristes.
Tu as beau être de la soi disant "classe supérieure" mais tu es restée humble et tu as tjs respecté le gardien de la paix comme le citoyen sur la voie publique.
J'ai egalement adoré ton paragraphe sur le "chiffre" !!!!!!!!
C'est dingue comme ce "chiffre" fait tourner les têtes de nos "cadres" !!!!! et que dire de la fameuse prime au mérite, certains tueraient père et mère ......

Merci Bénédicte.




Aurélie de Aix en provence a écrit le 07-04-2008 à 19:47


livre très prenant et réaliste lu en une matinée.Je vous félicite pour votre franc parler et votre courage.




Dorey André de CONCARNEAU a écrit le 06-04-2008 à 09:14


j'ai lu ce livre avec attention, ses chapitres courts et précis, ces faits quotidiens que j'ai connus au cours de ma carriere. J'avais l'impression d'être dedans. Au diable les détracteurs il n'y qu'a les laisser derriere les chiffres.
J'ai fait lire FLIC à mes enfants , elles ont adoré, elles m'ont dit papa , celà ressemble a ton travail, presque les mêmes faits à un endroit different. C'est vrai chaque policier pourrait raconter ses chroniques mais toi Bénédicte tu as osé écrire et affronter tous ces ronds de cuir. Bravo, grand bravo et si tu peux un FLIC 2 serait le bienvenu, on ne peut pas s'en lasser même si on le lit dans une gare. Merci et encore bravo pour ton audace. Pour ma part le seul échappatoire que j'ai trouvé c'est de partir en retraite à 50 ans . Beau métier mais vie de chiens à cause de ces technocrates. Bravo et reBRAVO continue.




Stéphane de Montréal, Canada a écrit le 03-04-2008 à 16:09


Merci pour "Flic",
je n'ai rien de nouveau à vous dire sinon ce que des centaines de collègues ont déjà dû vous dire... bravo et merci!
j'ai passé deux ans à la PAF comme ADS; bon ok c'est pas vraiment du boulot :-) mais ça m'a quand même appris à connaître le quotidien du "simple flic"... j'ai aimé ce métier car il éclaire la société sous un angle unique, dont l'hônnete citoyen n'a pas la moindre idée. Si il en avait une idée, la plupart des critiques ordinaires dont font l'objet les flics disparaîtraient d'elles-mêmes... Il manque ce lien entre police et citoyen lambda, et votre livre permet de les rapprocher un peu... rien que pour ça, bravo!
Je n'aurais qu'une seule critique à vous formuler, à propos de la petite gangrène:
je suis allé voir Tannhauser à l'opéra de Montréal en janvier, et je suis également amateur de Beethoven... ça ne fait pas de moi un fasciste ni un néo-nazi (je suis adhérent au Modem, c'est dire!) j'ai trouvé le raccourci un peu facile et même si.. .../...




Stéphane de Montréal, Canada a écrit le 03-04-2008 à 15:10


.../...
(suite) Je reprend, ayant dépassé les 1000 caractères:
...il est essentiel de souligner ce genre de dérive, vous auriez pu laisser Wagner et Beethoven en dehors de ça! Dommage pour un livre d'une justesse par ailleurs remarquable!

Stéphane

>>> réponse : Merci pour votre commentaire. Il n'y a pas de raccourci intentionnel dans cette histoire, ni de message subliminal, le récit étant déjà assez explicite, ni d'association de mots, d'images ou de concepts à deux balles, parce que c'est exactement ce que le nazillon a fait. La caricature c'est lui, et non pas le texte. Maintenant, que celà chagrine que Tannhäuser soit écouté par ce genre de type les soirs de finale de coupe du monde de foot, c'est une autre affaire. Je n'avais rien à éviter pour la cause du politiquement correct ou celle des mélomanes. FLiC est un livre et pas un atelier d'écriture. Je crois que c'est vous qui êtes tombé dans le sophisme, pas moi.




lita.s de yvelines a écrit le 30-03-2008 à 11:33


bonjour bénédicte,
ce pourrait "les dialogues de la flic et de la psy". pas mal de points communs en fait. ;-)
merci pour ton commentaire et pour ton vote.
et surtout... te lire est un plaisir.
à bientôt
lita




Thierry de Nantes a écrit le 14-03-2008 à 15:31


Chère bénédicte, je viens de découvrir votre blog. En vous lisant (dévorant) je viens de revoir défiler 32 ans de carrière, Hé oui ! Moi, c'est "Ponia" que j'ai vu passer en hélico pendant le jalonnement. J'ai adoré "Les Anciens", et pour que continue cette douce nostalgie, je cours de ce pas acheter votre livre. Merci pour votre talent d'Ecrivain qui m'a renvoyé tant de bons souvenirs. Les mauvais je ne les ai pas (encore) oubliés.




Thierry a écrit le 13-03-2008 à 10:31


Salut Bénédicte,
Un amical bonjour d'un ancien du 18 (bde J1) qui a eu l'honneur de te cotoyer quelque temps au quotidien. Bravo pour ton livre, vivement le second....

bénédicte : l'honneur, la chance c'était pour moi d'avoir été affectée à la J1 ! Merci Thierry.




Nico de Lognes-77- a écrit le 09-03-2008 à 05:11


15 ans de boutique et je me demande où l'on va? Dans le mur sûrement ! La boite n'est plus ce qu'elle était. Les nouveaux à l'heure actuelle croient que la police se résume à RAID et GIPN !?!? Alors merci pour ton livre qui m'a replongé dans de beaux et sombres souvenirs. Un Lieut comme toi, j'en ai perdu un récemment. Voir que tout part en C..... dans la boite me fout les boules pourtant qu'est ce que je l'aime mon métier !!! Encore merci !




Jean Louis de Istres a écrit le 08-03-2008 à 21:11


Bonjour Madame. J'avoue que je n'ai pas encore lu votre livre, mais que tout ce que j'en entends dire m'encline à le lire. Je suis un ancien soixante-huit tard, vous savez, les barricades, tout çà... Je n'en ai pas honte, contrairement à d'autres.. A l'époque, l'ennemi, c'était tout ce qui était casqué et porteur de matraque...Et puis j'ai grandi, un jour de 1982, en revenant d'Istres, près de Martigues, j'ai été victime d'un grave accident de la route sur l'autoroute A7, en direction de Marseille. Je m'en suis sorti grâce à la police de l'autoroute et les CRS, qui m'ont transporté en urgence à l'hôpital Nord, l'un des plus grands hôpitaux de Marseille. Grâce à eux, je peux vous écrire aujourd'hui. Alors depuis, je les remercie chaque matin en me réveillant. J'occupe moi aussi un poste sensible, ce qui me permet d'encore mieux comprendre votre démarche. Continuez, restez comme vous êtes, c'est comme cela que nous aimons la police. Comme quoi, même les blondes (jolies!) savent écrire !




Pascal de BIERNE a écrit le 28-02-2008 à 20:15


Ancien PA à la PP en 94/10, Vous m'avez permis grace à votre livre de me replonger dans mes dix mois passés au commissariat du 13ème, je n'ai jamais lu un livre aussi vite que le votre, " je sollicite votre haute bienveillance " (rire !!!) pour vous dire un grand merci..... A quand le prochain ?????? Bien à vous..




lestrade de villebon sur yvette a écrit le 20-02-2008 à 19:56


Merci pour ce livre qui nous donne une vision de votre quotidien, je parle du livre autour de moi, peut-être qu'un jour les gens ouvriront les yeux sur le boulot que vous faites pour nous permettre de marcher en sécurité dans les rues. Pour ma part, je vous remercie de sacrifier vos vies pour nous, situation délicate entre une administration qui vous a lachés depuis bien longtemps, et les gens qui vous crachent dessus, et il y a des citoyens qui vous soutiennent, plus que vous l'imaginez, meme si on rale de temps en temps contre les amendes, merci d'être la tout simplement..




lucie a écrit le 20-02-2008 à 16:49


Ma meilleur amie est flic, lieutenant plus exactement. Grâce à ce livre, j'ai pu mieux comprendre son métier et toutes les situations qu'elle rencontre au fil des jours et qui pour nous correspondent au faits divers dans les journaux.
Merci pour ce livre !




Fabien de Strasbourg a écrit le 18-02-2008 à 12:03


Je suis libraire.
Je vois ce livre passer entre mes mains. Retour à l'éditeur.
On l'avait placardé pendant trois mois dans un coin de la boutique, jusqu'à ce que sonne la fin de son 3e mois en livrairie.
Faut voir, on voit tellement de conneries passer ("La dernière biographie de Machine", "Comment redresser la france pour les nuls avec 300 propositions", etc) on fait même plus gaffe.
Et puis on aime pas les flics.
Mais bon, moi qui suis passionné de roman noir, je peux pas manquer d'y jeter un coup d'oeil.
Résultat, le soir même je le dévore arrivé chez moi.

Que dire.
Ca colle aux tripes, ça pique les yeux. Plus sombre et implacable que tous les romans noirs que j'ai lu.

J'suis qu'un p'tit mec dans mon coin. Du genre anarchiste, mais de salon, autour d'une bière. Je veux bien changer le monde, mais faudrait me dire comment faire.
Je sais pas grand chose. Je sais même plus pourquoi j'écris ces lignes. J'crois que je voulais juste vous remercier.

Alors voilà, merci.




seb de montauban a écrit le 13-02-2008 à 04:06


je me ballade à carrefour, je vois le livre, je viens d'avoir le concours de gardien, je me dis tiens...
je l'ouvre en attendant que le repas refroidisse un peu, je le pose, le repas est totalement froid.
Je retrouve les propos de l'officier des RG lors de mon enquete de moralité "tu verras, t'apprendras le metier avec les putes et les clodos" et je decouvre des facettes que je n'imaginais meme pas.

Je crois que ce bouquin va faire le tour de ma famille et de mes proches qui ne comprennent pas mon envie de rentrer dans la police.

A vrai dire les mots me manquent.

Merci pour cet apercu un brin cynique de la réalité quotidienne d'un flic.




nagai de suisse a écrit le 12-02-2008 à 20:23


"simple flic de base" moi-même, j'y ai retrouvé un magnifique condensé du pathétique et de mon quotidien. La même richesse des émotions, la fange, la misère, la chaleur humaine des vrais instants avec mon collègue et les mots simples sur des situations horriblement complexes. Ce livre aura pu, mieux que tous mes récits, faire découvrir au plus juste la richesse de mon job auprès de mes proches. Merci, merci et encore merci.




Steph de France-94 a écrit le 06-02-2008 à 20:08


Je viens de finir votre livre...
Tellement banal pour le flic, presque irréel/incroyable pour un civil.
Espérons que quelqu'uns de nos chers concitoyens, nos chers "protégés", changent leur perception à la vue du keuf quand on sait que notre bonne vieille administration et hiérarchie eux, ont déjà atteint leur non-retour.
Bonne continuation dans cette voie




georges de BAGNOLS SUR CEZE a écrit le 03-02-2008 à 21:24


Salut Bénédicte...
J'ai ton livre sous les yeux, dédicacé d'un mot gentil.
Je ne le lirai que demain car je suis fatigué... Organiser un stand de Police Technique et Scientifique de la Gendarmerie m'a bien occupé durant ces quelques jours au salon de BD !
J'ai été fort pris mais quelques rares instants de détente m'ont permis de rencontrer une fille super sympa... Nature comme on aimerait en connaître plus souvent, au langage tout aussi franc que le regard et qui, sous une sensibilité à peine dissimulée, communique un humour que j'ai énormément apprécié !
Je sais déjà qu'à travers les lignes de "Flic", je vais lire des passages de ta vie et que j'ai une énorme chance... Je connais ta voix .
Je ne vais donc non pas te lire mais t'écouter me racconter !

Amicalement.

"Cruchaud" !

bénédicte : Merci Georges d'être passé par là ! C'était très sympa la cohabitation flics/gendarmes. Limite, tu m'aurais mis un coup de Taser, j'aurais trouvé ça rigolo ! A bientôt et bon courage. Bizoux.




Deagle de Rouen/France a écrit le 27-01-2008 à 17:24


C'est toujours un grand plaisir de te lire "la flic", j'ai relu pour la 3eme fois ton livre en redécouvrant à chaque fois le bonheur de trouver des chutes toutes plus criantes de vérités les unes que les autres.

Je te souhaite bonne continuation et beaucoup d'inspiration pour continuer à écrire ce qui me rapproche chaque fois un petit peu de ma vocation... Celle de devenir gardien de la paix.




odile undefined de Saint Maximin la Sainte Baume a écrit le 19-01-2008 à 13:27


Waouh, une expression poétique pour transmettre des moments forts pas toujours jouissifs, bravo. Non, je ne suis pas arrivée sur le blog en cherchant flic ou salope, mais littérature, récit, nouvelle… tout arrive!
Double bravo donc pour la forme, qui révèle un vrai talent, et je ne suis pas la première à le reconnaître, donc c'est vrai, et surtout le fond des différents récits bouscule les à prioris et les idées toutes faites . J'apprécie de voir ainsi s'exprimer le sens de la solidarité, la sensibilité non larmoyante, le tonus qu'il faut remonter chaque matin parce que rien n'est jamais gagné…succès amplement mérité et j'espère justement gratifiant… Respect Madame …




Karène de Saint Loup a écrit le 16-01-2008 à 20:12


Merci, 1000 fois merci, pour m’avoir aidée à ôter mes œillères que les médias et mon éducation « made in » le monde de oui-oui où tout le monde il est beau - il est gentil, m’avaient collée ! J’ai découvert ton blog un lundi, acheté et commencé ton livre le mercredi suivant, et l’ai terminé le lendemain ! Que d’émotions vraies ! Force est de constater que l’altruisme, l’amour de son prochain, ainsi qu’un courage gargantuesque sont la panoplie du bon flic... et après avoir lu ton livre d’or, je sais que vous êtes un sacré paquet !!
Alors, je le dits haut et fort, à vous, policiers et gendarmes confondus, qui risquez votre vie pour cette belle ingrate qu’est la société....MERCI ! Votre travail est essentiel !
Pour finir, tout d’abord un petit coup de gueule (à xxx) : « va voir un psy pour qu’il t’aide à te débarrasser de ta haine qui ne peut que te détruire » ; ensuite un petit clin d’œil (à ces messieurs) « super sexy l’uniforme !! J’adore !! Vous n’en auriez pas un en trop pour...




Karène de Saint Loup a écrit le 16-01-2008 à 20:11


(suite ...) pour mon mari ? » ; et enfin une spéciale pour Bénédicte « Bon, pour moi te voir en uniforme çà le fait moins mais en tant qu’écrivain LA GRANDE CLASSE ! »
Au plaisir....




richard de bouleurs a écrit le 16-01-2008 à 15:02


Ma chère Bénédicte. C'est avec un réel plaisir que j'ai eu l'occasion de te revoir. Ton livre m'a replongé quelques années en arrière lorsque j'étais gardien de la Paix et qu'on pouvait faire de la vraie Police. C'est plus qu'un livre. C'est un documentaire criant de vérité avec ses bons et ses mauvais moments. j'espère que les gens qui vont le lire prendront conscience de ce qu'est la vie d'un flic. Pas de vie de famille, la pression en permanence. Que ce soit de la part de la hiérarchie comme du terrain. De part tes anecdotes, tu démontres que nous sommes pour la majorité des êtres humains et que nous avons un coeur. Répression il y a si c'est nécessaire, et main tendue pour la majorité de nos interventions. Encore une fois félicitation pour ton livre.
Naf..




ANSO de SAINT-MALO a écrit le 14-01-2008 à 21:10


Salut Bénédicte,
Alors moi pour être honnête et tout à fait franche, je préfère te dire tout de suite que je n'ai jamais aimé les flics (pour pas dire les chtars ...) ; cela dit, je m'intéresse aussi à ce qui me dépasse quite à changer d'avis, pourquoi pas ? C'est la raison pour laquelle j'ai acheté et lu ton bouquin. Il ne m'a pas fallu longtemps pour le dévorer et même si ça me pèse de dire ça, je suis convaincue que tu es qqn de bien, un vrai Humain comme on n'en fait plus. Tu balances sur les aberrations de l'administration, tu dénonces des pratiques inadmissibles, tu nous immisces dans des histoires de flics dont nous ne nous serions jamais doutés (!!), ton chagrin est palpable, ta douleur aussi, tu as le sens de la justice et surtout tu vois avec le coeur et parles avec les tripes. Ton bouquin est un régal, tu me ferais presque changer d'avis sur les flics (j'ai dit presque !!!), alors pour tout ça, Merci.
ANSO




Toy de Nantes a écrit le 10-01-2008 à 13:48


Whouah, j'ai fini le livre il y a 1 mois et je viens de tomber sur votre blog par pur hasard.
Félicitations pour ce livre qui s'avale sans que l'on s'en rende compte et qui peut donner autant d'émotion. La façon d'écrire est superbe et vraiment proche de nous.
Encore mes félicitations en attendant de vous relire dans quelques domaines que ce soit. ;)




Antoine undefined de Toulon (83) a écrit le 06-01-2008 à 12:12


Bon, comme promis, j'ai acheté Le Livre... Je l'ai dégusté et je me suis régalé !! Vous avez même réussi à me faire verser quelques larmettes...
Merci Bénédicte. Merci et je ne pourrais que vous encourager d'en faire un autre...
Bonne route !!!
Antoine, le marin...




nadine a écrit le 05-01-2008 à 16:01


Je viens de finir votre livre.
Je l'ai lu à petite dose, chaque jour une chronique, car c'est un livre fort qui oblige le lecteur à se poser des questions.... j'ai pris certaines histoires en pleine figure, ce livre a été douloureux pour moi....
merci

merci et chapeau bas




yann de france (50) a écrit le 03-01-2008 à 12:10


bravo pour ce livre !! j'ai 18 ans et je ne suis pas un grand fan de littérature mais en revanche un passionné de la police et futur gpx j'éspère..faut dire que c'est de père en fils dans la famille !! bref, j'ai acheté le livre hier et ce matin je le relisais..j'ai aimé cet ouvrage et vous remercie d'avoir mis sur papier le quotidien d'un policier, ce serai utile que ce livre ouvre les yeux à la population ! bonne chance aux policiers, gendarmes, douaniers, sans oublier les pompiers de France, et bonne continuation...et bonne année 2008 à tous !!




Paul de Metz a écrit le 01-01-2008 à 14:36


Votre blog est prenant comme disait l'un des posteurs au-dessus.
Il faut vraiment aimer les gens pour les aider et passer outre toutes leur mauvaise humeur.
Merci à des gens comme vous d'exister.




Geoffrey de Le plessis robinson a écrit le 30-12-2007 à 00:07


Un petit message pour te dire que ton site est tres bien fait. Je suis gpx comme beaucoup de monde dans ce livre d'or, pour etre franc je n'ai pas lu tout, mais tu racontes nos difficultés au quotidien. Moi j'ai connu diverses expériences en tant qu' ADS sur Issy les Moulineaux, et depuis octobre 2004 je suis GPX. Nous avons un métier qui n'est pas toujours bien perçu de la population, surtout sur Paris. J'espère que cela évoluera dans le bon sens et que nous soyons tous respectueux et respectés. Soyons prudents, et je te souhaite une bonne carrière, une bonne continuation, si tu attends la mut' j'espere qu'elle viendra vite....
A très bientot




Tof de Bricon a écrit le 29-12-2007 à 23:03


Deux jours pour lire le livre. Magnifique... Euh, ça n'est pas vraiment le mot : très prenant plutôt. Bravo pour avoir osé dénoncé, ou en tout cas rétablir une vérité dont peu ont sans doute conscience.




Antoine de Toulon (Var - Soleil) a écrit le 26-12-2007 à 19:33


Merci pour ce blog tellement vrai !!!
Je me suis permis de le diffuser Largement autour de moi...
Je vais m'empresser de lire ce livre.
Merci Bénédicte, Merci, Merci !!!




Carol de MONTAUBAN a écrit le 26-12-2007 à 11:35


Il faut que tout le monde lise ton livre. Une nécessité pour nous permettre d'être un peu moins égoïstes. Tu mets le doigt dans le mille. A des centaines de lieux de ton métier, j'ai maintenant mieux connaissance du tien. BRAVO pour nous faire découvrir ce milieu sous un autre angle. Celui d'une femme. J'admire, je t'admire ! Des gens comme toi sont indispensables pour nous, citoyens communs. Et quel talent d'écrivain. J'attends ton prochain livre avec impatience.




Rodrigo de PARIS a écrit le 18-12-2007 à 12:12


Quel bonheur de lire, enfin, un policier, non pas un flic, qui ose montrer du doigt les carriéristes, et autres bons à rien. Une hiérarchie qui a plus de considération pour le chiffre que pour celui qui le lui amène. Après des années ou je me suis fait plaisir dans ce métier, est venue la culture du chiffre. Dégouté par la politique actuelle, j'ai mis fin à ma carrière et pris ma retraite (j'ai 53 ans). Et je n'ai même pas été surpris par l'attitude de ma hiérarchie. J'attendais au moins un mot de départ de la part de mon chef de service. Mais si tu n'organises pas un pot en invitant ta hiérarchie elle t'ignore. Et que dire de la lettre hypocrite signée par le Préfet de Police, sans en tête. Un bout de papier rédigé par le service des pensions qui est tendu au Préfet pour qu'il signe. Quel manque de considération. Mais je me dis que je n'ai été policier que pour moi, et la société, pas pour ces gens là. Ils ne sont pas la Police. Comme il ne reste plus de place, je te dis merci.




Julie de Poitiers a écrit le 17-12-2007 à 16:37


Bonjour ! il n'y a pas longtemps j'ai acheté votre livre et je ne regrette vraiment pas, il m'a beaucoup plu, je l'ai acheté car je me destine à passer le concours d'officier donc je me documente pas mal et j'ai entendu par diverses sources que votre livre était intéressant, j'ai donc voulu me rendre compte par moi même et je ne regrette effectivement pas ^^^ merci pour tout ces petits extraits plein d'humanisme !




Jean-Christophe de St Just - St Rambert a écrit le 16-12-2007 à 22:15


Salut Bénédicte . On est pas tous militaire , la très grande majorité est civile . Si tu est sûre d'avoir choisi le bonne voie , c'est dommage alors que la Police ne soit pas à ton image ! En plus, j'ai l'impression désagréable que c'est pas prêt de changer . Je te souhaite de réussir ta nouvelle carrière d'auteur ( à quand le prochain bouquin ? )

>>> bénédicte : JC, je sais que BSPP militaire, etc. Le boulot de flic, c'est autre chose que les victimes et le secours. C'est pour ça qu'on choisit ce métier. Pour d’autres missions et d’autres confrontations, aussi. Et bien sûr que l’imagerie populaire vous flatte bien plus que nous… La police a l’image qu’on veut bien lui donner, qu’on lui imagine, qui arrange, mais ce n’est jamais la bonne, elle est toujours abimée ou malmenée. Peut-être que l’image changera quand on imaginera 24h sans flics, là il y aura une impression "désagréable".
Et encore une fois, je ne me situe au-dessus du lot en aucune façon !




Aymeric de Oise a écrit le 14-12-2007 à 12:07


Flic un jour, flic toujours...
Toutes ces anecdotes ont fait ressurgir de nombreux souvenirs (bons ou mauvais..!) de mes quelques années passées comme Gpx dans le district Argenteuil. J'en regretterais presque d'avoir quitté la "famille"...
Bravo pour la simplicité et la justesse de ces tranches de vie !
Bonne continuation à toi.




Jean-Christophe de St Just - St Rambert Loire a écrit le 13-12-2007 à 15:15


Salut Bénédicte . J'ai mis longtemps à lire "Flic" parce que chaque chronique de ton bouquin me donne à réfléchir . Je pense que tu as loupé ta vocation . T'aurais dû t'engager chez les Pompiers ! Pas de quota , et là tu peut donner toute ton humanité . En plus , t'a pas cette impression de servir à rien . Bonne continuation à toi .

>>> bénédicte : Merci JC mais NON, je ne me suis pas du tout gourrée de voie !! Oula, mais je n'ai même pas hésité ! Et je laisse leur taf aux pompiers sans hésiter (pour leur statut militaire et plein d'autres raisons) La répression ne me répugne pas, l'ordre public au sens large non plus, faut pas croire. J'ai un point de vue perso sur les situations que j'ai connues, mais pour le boulot je ne me démarque pas de mes collègues. On n'est pas là pour faire de l'humanitaire, ce sont nos attitudes et savoir-faire qui rendent ce métier humain. Et on n'a pas forcément l'impression de servir à rien. Si c'était à refaire, je ne changerais rien. Rien du tout.




cyrielle de France a écrit le 06-12-2007 à 11:00


Je viens de finir de lire votre livre alors que je l'ai acheté il y a deux jours... Mon ami est un "collègue" à vous... et il me parle de temp en temp de ces "histoires de flics" !! Vous faites un metier à la fois dur mais d'après lui si passionant... Je vais le relire encore je crois !
Etant moi meme en hésitation pour rentrer dans ce metier votre livre me permet de me poser les bonnes questions ! merci à vous et j'espère qu'il y aura un prochain livre ...

PS: J'ai acheté la version de poche,super prix pour les petites bourses (merci!) !




lasne de bretagne a écrit le 30-11-2007 à 17:14


J'ai acheté votre livre en me disant : on va voir ce qu'elle raconte, j'ai travaillé sur le 18ème la nuit quand vous étiez de jour, et bien vous racontez bien notre vie de flic! Merci car grace a vous ma famille va enfin peut-etre comprendre ce que ma femme et moi vivons. Vous savez retranscrire les moments vécus avec simplicité et des images tellement parlantes que j'en ri mais aussi pleuré et pourtant maintenant il en faut.




Lithienne undefined de Strasbourg a écrit le 29-11-2007 à 07:57


Bonjour,

Je voulais vous féliciter pour votre blog. Montrer aux gens la véritable facette de la police, autre que cette image de gros bourrins montrée par les médias, est une très bonne idée. Cela peut (peut-être) permettre une meilleure objectivité de la part des citoyens français à votre égard.
Je suis tombée sur votre blog par hasard, en cherchant des commentaires à propos du livre "Flic" de Bénédicte Desforges.
Je tenais également à vous remercier (ainsi qu'à la police en général) pour le merveilleux travail que vous fournissez, pour votre courage et votre patience. Vous avez un travail difficile et souvent mal vu. Mais vous avez un beau métier, qui mériterait davantage de reconnaissance !

Bien à vous.

bénédicte d. : Merci ! Mais y'a pas de hasard.. le flic du blog c'est l'auteur du livre :o)




philippe undefined de Grenoble a écrit le 28-11-2007 à 23:43


ce blog semble être aussi une forme de police de proximité :) non pas qu'il nous remette dans le droit chemin, mais il nous rappelle que vous pouvez être des gens de grande valeur... et c'est un artiste gaucho qu'habituellement vous ne rassurez pas beaucoup qui vous le dit :)
cordialement




STUHR de HUSSEREN-WESSERLING a écrit le 27-11-2007 à 17:30


Je suis gardien de la paix et j'ai vecu certaines experiences que tous collegues connaitrons, de belles experiences des moments de douleurs des moments de solitude des doutes des peurs des angoisses. Merci a toi de decrire toutes nos difficultes. Quant a toi ragondin tu portes bien ton nom ma haine vient des gens comme toi qui n'ont de respect ni des gens ni de la vie et c 'est toi qui parles de respect ?? et pour ta gouverne il n'y pas de heros il n'y a pas de jeux de roles nous sommes juste des gardiens de la paix si tu ne comprends pas ces mots ouvre ton dictionnaire. ****




zorn92 a écrit le 26-11-2007 à 20:50


Mes respects Lieutenant..!!! (sourire)
Juste quelques mots de la part d'un collègue de la "base" qui te félicite pour ton coup de plume (la fille cachée d'Audiard.???).
Une bonne grande gueule avec qui j'aurais aimé bossé en tout cas. Tu offres un bel hommage aux GPXs par le biais de ta prose, encore merci pour cela.
A un de ces jours, peut être dans "le neuf-deux."




Dominique undefined de paris/france a écrit le 17-11-2007 à 20:36


bonjour je viens de découvrir votre site par hasard.
je l'ai découvert en faisant une recherche... et il est génial.
Je l'aime beaucoup, les personnages sont vraiment très naturels.
En tous cas votre site est génial continuez comme ça
Bonne continuation

Dominique




Manu69 de Lyon a écrit le 16-11-2007 à 16:59


Je ne connaissais pas ce blog... félicitations ! Je commence dans la boite et trouve ces paroles tellement vraies !



ale. undefined de forbach, france a écrit le 10-11-2007 à 13:00


J'ai acheté ton oeuvre avant hier, en format de poche.
Ton livre me trottait déjà dans la tête depuis un moment, non seulement parce que je fais ce job, mais aussi parce que j'en avais un peu entendu parler.

Je dois dire que tu n'as pas fait dans la dentelle, c'est un gigantesque pavé dans la mare ...
Au cours de la lecture, je me suis souvent reconnu, et j'ai aussi fait un comparatif avec le comportement de nombreux collègues...
L'humanité qui se dégage de ton écrit casse le mythe du flic "bourrin" et sans cervelle.

Voilà ...




piarulli de grenoble a écrit le 08-11-2007 à 19:37


j'ai achete ton livre hier et je l'ai relu au moins 5 fois ce livre m'a vraiment touche et m'a conforte dans le choix du metier que je veux faire ma passion gardien de la paix j'admire ta personne en esperant que tu ecriras d'autres livres sur le metier
sebastien 15 ans
en esperant que tu me repondras par mail.

(BD : j'ai enlevé ton adresse postale du msg, c'est mieux :o) )




Géra19863 de Alpes du Nord a écrit le 06-11-2007 à 18:20


Je l'ai lu et encore lu !
derrière ton témoignage, il y a la passion d' un métier difficile et peu reconnu... qui je pense transforme une personne de manière indélébile.

Merci Bénédicte !!



 

undefined

Partager cette page

Published by

"Sans la police,
tout le monde tuerait tout le monde et il n'y aurait plus de guerre."

Henri Jeanson, pataphysicien

« Le Flic de Bénédicte Desforges séduit avant tout par sa sensibilité à fleur de peau, sa révolte et sa tendresse. »
Lire
« La révélation du printemps »
Le Nouvel Observateur
« Avec sa fougue guerrière, sa rectitude et sa grande gueule, on irait bien au feu avec elle. »
Les Inrockuptibles

Police Mon Amour

« B.Desforges [...] récidive avec Police Mon Amour, dévoilant le quotidien des flics de base. Au fait, qu'en pense son ministre de tutelle, Brice Hortefeux ? »
France-Soir février 2010
chronique du livre [lire]
par Philippe Sage
« B.Desforges a osé écrire tout ce qu'on n'ose pas dire dans la police... »
France inter
« Chroniques poignantes. Une femme flic qui raconte magnifiquement, et dans un style époustouflant, son quotidien. On est happé. »  Biba

FLIC-BD

Mis en images par Séra, Flic est une adaptation en bande dessinée du livre éponyme de Bénédicte Desforges, publié en 2007 et immédiatement devenu un succès de librairie. Dans cette série de récits courts directement inspirés de son expérience et de son parcours de policier, elle brosse un saisissant portrait de ce métier complexe, en prise directe avec toutes les expressions, souvent contradictoires, de la condition humaine... note de Casterman [lire]

France info  Le livre du jour :

rechercher

 

 

 

undefined

banner Banksy ©