Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

           8 mars  -  avril  2007

 Retour au blog


couvJaiLu.JPG


le livre d'or du flic







X a écrit le 16-04-2007 à 23:18

Je suis GPX à Paris et fier de ce que tu as fait collègue, d'avoir dénoncé certaines dérives que nous connaissons tous mais que nous n'avons pas le droit de révéler... Je suis également triste pour notre collègue, et encore plus de voir que certaines "hautes" personnes (syndicalistes, politiques, hiérarchie) refusent que nous fassions une marche silencieuse en l'honneur de notre collègue. Ils disent que c'est une incitation à l'émeute... C'est bizzare de dire ça, tiens ? mais c'est les élections deux jours après...




SpaceCowboy de Marseille a écrit le 16-04-2007 à 14:59

Bénédicte, votre livre est fabuleux. Maintenant faîtes du chiffre :-) Meilleurs Ventes en France. Oui. En attendant une suite...




David Legrand de Modane (73) a écrit le 15-04-2007 à 13:00

... Car malgré tout, j'ai passé les meilleures et les plus instructives années de ma vie parmi vous chers collègues. Un hommage aux anciens (chefs et pas chefs)qui m'ont appris bien plus qu'un simple métier... un hommage à tous les jeunes et moins jeunes collègues que j'ai rencontré sur Paris ou en Province, aux déracinés comme aux autres, aux déçus comme à ceux (encore) motivés ;). Ton livre, bénédicte, exprime mieux que tout cet hommage et je t'en félicite mille fois. Tu parviens à exprimer cette vie de policier passionnante, entre rires, déconne et larmes et drames, horreur poussant jusqu'à parfois la misanthropie. Et bravo pour ta description sans concession de la pression adminstrativo-hiérarchique ainsi que la léthargie syndicale. Voilà, encore merci pour ce que tu as fait. Comme l'a très bien dit un collègue dans une page précédente, ton livre mériterait d'être distribué dans les boîtes aux lettres de tout citoyen! Bravo à toi et bravo à tout nos collègues, méritants entre tous.




David Legrand de Modane (73) a écrit le 15-04-2007 à 12:48

Enfin... j'espère que ton livre et tes paroles vont susciter un véritable élan de reconnaissance du métier des flics "ordinaires". Car sans reconnaissance, ce métier devient ingrat. Ta démarche est un véritable baume au coeur; elle ouvre une "petite fenetre" de parole certes, mais il faut que l'on puisse se battre pour ça. Il existe d'autres métiers à risque où la parole a cours, où la détresse de l'agent est reconnue et parlée, mise en sens ; débriefée. Chez nous, quedal. Tu ramasses un cadavre, tu pues le machabbée et en lieu de débriefing tu bois un café entre collègues et tu files sur un AVP ou autre différent... Voilà un gros problème chez nous. Au bout de 10ans de boîte nombre d'entre nous manifestent des signes de détresse psychique (rapports de victimo à l'appui)... Alors moi aussi je pousse un coup de gueule: quand sera enfin reconnue et prise en charge la souffrance de nos collègues?? Voilà et je tiens à saluer tous les collègues avec qui j'ai eu l'honneur de travailler...




David Legrand de Modane (73) a écrit le 15-04-2007 à 12:45

Benedicte,
Ayant travaillé 10 ans en Police-secours, j'ai été profondément touché par ton livre. Je tiens vraiment à te remercier pour ce témoignage. Tu as écrit là un grand livre, plein de vérités partagées par nombre d'entre nous. Les flics "ordinaires" sont les oubliés de l'administration ; en moyens matériels c'est sûr, mais encore plus en soutien psychologique. Nous ne sommes que des matricules à faire du chiffre, du gardiennage, à ramasser des cadavres, des coups, des pauvres hères et j'en passe et des meilleures. En 10 ans de PS, je n'ai vu un psy qu'une seule fois (lors du suicide de F... notre collègue en brigade). La psy n'est passée que pour afficher sa carte de visite sur le panneau syndical (et elle se trouvait être la nièce du préfet de police de l'époque)... alors je me suis lancé dans des études de psycho (bientôt achevées) parce que je suis très sensible à la détresse de mes collègues (la mienne aussi du reste). Détresse impossible à dire et "panser" dans ce boulot...




patrick de toulouse a écrit le 15-04-2007 à 03:34

A toi :
Je viens d'entendre ton émission.
Je suis un un de tes collègues, mon travail se deroule en civil. Je fais partie de ton administration . "Je ne travaille pas avec des poils de cul, mais avec de l'humain" . Je dois dire chapeau kepi calot casquette! tu la fais ecrire, mettre des mots simple dans un livre. Je voudrais te dire que cette plaque et la carte que tu honores reste lourde de responsabilité. J'aurais aussi de quoi faire un livre sur la connerie humaine... Moi au travers des quelques mots que voilà avec le langage jeunes delinquants que je rencontre chaque jour, pour le plaisir, je te dirai avec leurs mots à eux tu es une asd as des as.. dommage j'aurais bien fait équipe avec toi. Mon combat est ailleurs. Je travaille en immersion, je t'en dis pas plus, tu comprendras. Ton bébé est pur certes il derange sûrement. TU SAIS ici commence le pays de la liberté, la liberté de bien se conduire...
AU PLAISIR DE TE LIRE




Sylvie de Marseille a écrit le 14-04-2007 à 21:05

Je viens de terminer "Flic" : merci pour ce beau moment de littérature... et surtout d'humanité...




Paul Mennick de Liège a écrit le 13-04-2007 à 21:25

Très Heureux d'avoir vu (the doors) t'ouvrir la voie des cieux étoilés de ton esprit curieux.




cleostic de france a écrit le 09-04-2007 à 22:18

Je ne suis pas encore flic et ne peux donc juger de la véracité ou de la fiabilité des actions.
En revanche, en tant que passionné de littérature, je crois pouvoir me permettre de dire que ces "moments de vie" sont écrits de manière bien plus que correcte. Rares sont les auteurs capables, par exemple, de faire passer leurs lecteurs du rire aux larmes ,ou encore de la compassion au dégout en une phrase seulement...




kenny de rueil malmaison a écrit le 08-04-2007 à 15:03

Salut! je suis collègue en Pm brigade de nuit, votre livre transpire la réalité comme si tout d'un coup la pensée et le ressenti de tous les collègues se transforment enfin en mots.. le bouquin fait le tour du ciat, chacun se sent comme soulagé et se dit intérieurement: " ha ouais, donc je suis pas le seul.." MERCI MERCI MERCI !!! ça déchire tout ! bises amicales.




Sponc de 78-France a écrit le 08-04-2007 à 13:57

J'avais déjà posté pour ton blog, aujourd'hui je poste pour ton livre: trés bon comme prévu, notre quotidien et le reste... avec une mention spéciale pour les gamellards, les puent la carrière et tout les baltringues des syndicats.
Merci aux vrais collègues (de tous grades, y compris certains vrais patrons), merci à toi d'avoir pris la plume!




Emilie73141 de saint brieuc a écrit le 07-04-2007 à 17:37

Merci beaucoup pour ce fabuleux moment de lecture...!
une ads qui vous admire.




franck FRESNEL de CAEN a écrit le 03-04-2007 à 18:25

Bonjour,
Je suis tombé sur l'emission The ou café et moi qui te cherchais sur ton ancien blog, je me demandais ce que devenait ce blog dont j'adorais lire les histoires.
Heureux de savoir que tu as écrit un livre et je vais me l'acheter. Je te souhaite un très bon succès car tu le mérites.
Bonne chance,
Franck




Grégoire de PARIS/FRANCE a écrit le 03-04-2007 à 09:59

Salut Bénédicte. après avoir vu ton passage dans l'émission de Ruquier, je me suis procuré ton livre que j'ai lu en quelques heures. Je suis moi-même Lieutenant dans un SARIJ de nuit parisien depuis maintenant 3ans1/2. Je suis moi-aussi passionné par ce métier que je considère comme le plus beau du monde même si parfois il faut savoir revêtir une carapace face aux horreurs que l'on peut voir, tout en gardant un visage humain afin que les gens se sentent compris face à cette Administration énorme qui, ne les considère que comme des statistiques. A ses yeux il est plus important de placer en G.A.V. dix "shiteux", que d'écouter pendant deux heures la maman d'un jeune qui s'est jeté par la fenêtre. En effet au niveau des chiffres, le 1er cas entre dans la ligne de compte mais pas le 2ème. Mais cela n'est pas grave je continue à exercer ce métier avec MA façon de voir les choses même si je me bats contre des moulins. Félicitations pour ce "FLIC", qui nous fait nous sentir moins seuls.




Stephane de Nantes a écrit le 02-04-2007 à 10:56

En tant qu'Adjoint de Sécurité , j'ai lu votre livre avec beaucoup d'attention car il est vraiment passionnant du début jusqu'a la fin .
Félicitation et bon courage pour la suite. Stéphane ADS de Nantes




Michel CHAUMONT de BUXEROLLES / POITIERS a écrit le 01-04-2007 à 14:53

Vraiment trop court ( mais très bien ) le passage à "Thé ou café". Il est déjà gravé sur DVD.
Heureusement que je suis insomniaque car l'émission a été diffusée avec un grand retard ( je parle de la rediffusion) mais j'ai quand même pu appuyer sur la touche " enregistrement instantané".
Salutations à tous.




Emilie de Nice a écrit le 31-03-2007 à 23:19

Bonjour, j'ai 21 ans et je viens de tenter le concours de Lieutenant de Police.C'est une vocation pour moi et je ferai le maximum pour y parvenir.Avoir lu votre livre m'a tout simplement conforté dans ma décision,je veux vivre toutes ces aventures moi aussi !!!!!!




SOPHIE de FRANCE a écrit le 31-03-2007 à 16:10

livre émouvant rempli de sincérité,que dire de plus a part merci, merci d'avoir eu le courage et l'audace d'écrire ce que pourrait appeler "vérité".J'ai adoré lire notre quotidien chaques jours résumé si simplement.Une vision parfaite et concréte encore bravo!




Herve de st genevieve france a écrit le 29-03-2007 à 22:21

juste un anonyme qui apprécie l'humanité qui ressort de ce bouquin...certaines catégories de personnes devraient prendre le temps de lire cet excellent livre fort bien écrit...bravo, et merci




Calleigh de Savigny Sur orge a écrit le 29-03-2007 à 19:11

Il y a une semaine une de mes collègues est venue me voir "Lieutenant j'ai un cadeau pour vous."Elle m'a offert votre livre simplement pour partager une même vision des choses.Ce soir là, j'ai fini tard comme souvent en BSU.A 1h00 me voyant ouvrir votre livre mon mari m'a dit "Tu veux bien arreter de bosser pour aujourd'hui". A 2h30, avec 3h00 de sommeil devant moi j'ai éteint,livre fini,esprit en paix me disant "Ca y est ils vont finir par comprendre".Comprendre que c'est pas parce qu'on est flic qu'on est des cons, déshumanisés, amoraux, ignares,poivrots,insensibles. Comprendre que si on rigole au dessus d'un cadavre putréfié,c'est parce qu'on souffre.Notre métier est un sacerdoce qui bouffe tout amis,maris,familles...Même mon chien se casse quand je rentre d'une enquête décès puante.Pas grave,je l'aime ce boulot,même si j'aime pas l'Administration police.Une dernière chose,face à l'Administration,je la fermerai jamais même si ils font tout pour.Merci de l'avoir ouverte pour nous.




anne undefined de nancy / france a écrit le 29-03-2007 à 13:14

bonjour Benedicte,
j'ai fini ton livre hier soir et il m'a ouvert les yeux sur beaucoup de chose. tes mots ont su vaincre les clichés que je traînais bêtement sur la police. parfois, j'ai ri, parfois j'ai eu envie de pleurer.
en clair, j'ai beaucoup aimé. et je le conseillerai à tous ceux qui doutent encore que dans la police, il y a des gens biens, honnêtes et surtout, intelligents. je ne sais pas si ce mot te fera plaisir, en tout cas, les tiens m'ont touché.
alors, merci.




patsy undefined de France a écrit le 29-03-2007 à 09:32

Waou, quel style ...! Même si les histoires sont souvent douloureuses à lire, c'est quand même un vrai bonheur de venir ici. Je suis vraiment admirative, vous écrivez magnifiquement bien. Et, ce qui n'est pas négligeable, vous avez changé la vision pas très positive que j'avais de la police (en bonne anar que je suis restée :)) ...Bon, tout ça pour dire MERCI,tant pis pour ceux qui vont perdre un bon flic, nous on a gagné un super écrivain ...!




BERNARDEAU Patrick de MARSEILLE a écrit le 29-03-2007 à 08:52

à Baptiste de MARSEILLE qui a écrit en page 4 le 08/03/2007 à 10H54:
" un écrivant excellent... qui semble peu disposer...." un ancien officier formateur
et bien pour un ancien officier, il vous faut apprendre l'orthographe ! ! ! avant de donner des leçons aux autres quant à l'article du règlement intérieur de notre profession ( et vlan )
à Bénédicte: je ne vous connais pas, c'est dommage j'aurais aimé, vous devez en valoir le détour, votre livre fait du bien à notre corporation, il est criant de vérité, d'humanité, et d'empathie eû égard votre description de la réalité du terrain qui fait notre quotidien; je vous félicite vraiment et vous souhaite de tout coeur une bonne continuation quelque soit votre destinée.....
qu'importe le règlement intérieur et que vive la liberté d'expression quitte à en payer le prix SHALOM




jamel a écrit le 28-03-2007 à 22:56

salut béné est ce que tu a recu mon livre aujourd'hui j'ai fait une émission avec le deputé Raoult le pauvre est parti en courant du plateau il a claqué la porte a la fin je les énervé mon petit député le pote a sarko jvai me faire niker maintenant mdrrrrrrrrrrrrr




Michel CHAUMONT de BUXEROLLES / POITIERS (86) a écrit le 28-03-2007 à 20:06

Entièrement d'accord avec l'un des derniers messages : votre (ex) ministre et candidat s'est servi de vous pour monter dans les sondages, satisfaire son ambition. Bref, faire du chiffre.
Pour moi, cela ressemble à l'époque de Napoléon et de son ministre de la police ! Derniers exemples en date : l'incident devant une école à Paris ( je suis d'autant plus concerné que je suis enseignant) et celui de la gare du nord.
Certains veulent "bouffer" du flic ( ce terme n'est pas péjoratif dans ma bouche, mais ils ne savent pas que cela va se retourner contre eux.
En tant qu'enseignant, j'estime, en général, votre action utile, difficile, contrairement à ce que vous pourriez penser.




Dom de Nantes a écrit le 27-03-2007 à 17:02

Contente de voir que tu vas enfin passer dans ma région, après le blog, le livre est lu. prête pour fin Avril !




Fabienne de BOBIGNY a écrit le 27-03-2007 à 16:26

Bonjour Bénédicte, C'est avec grand plaisir que j'ai de tes nouvelles, par l'intermédiaire de ton livre. Je me souviens bien de ce petit bout de femme blonde avec sa tresse, sa grosse moto... et son sacré caractère....
Je t'ai vu arrivée au CP 18... ou j'étais Gardien de la Paix... c'était il y longtemps. Le temps à passé, je suis Bier Chef toujours sur Paris, en PJ. Je t'ai recroisé avec plaisir quelques années plus tard, une seule fois dans une rue sur le 18... On avait échangé quelques mots et tu étais déjà déçue... vraiment, je te félicite pour ce livre, je l'ai apprécié à sa juste valeur, j'ai reconnu quelques évènements et quelques personnes que tu ne nommes pas...
Vraiment c'est un très bon livre. et très bien écris...
Si l'occasion se présente, ou si on la provoque, je te demanderai une dédicace.
A bientôt peut-être.
Avec toute ma sympathie,
Salut mon lieutenant...




Philippe dit fifi de LYON a écrit le 27-03-2007 à 13:38

Bravo Lieutenant...MERCI pour ce temoignage de notre vie de tous les jours...Je suis B/C à Vaulx en Velin et nous sommes très nombreux à s'être délectés avec ton livre...Merci de dire tout haut ce que la " base " pense plus ou moins bas....Encore merci....
Si jamais tu replonges dans la boîte, la place de Cdt de l'USP se libère bientôt......
On peut toujours rêver....Ah si tout les officiers était comme toi....Si nous avions des syndicats.... Moi aussi j'ai me bien les points... de suspension...

MERCI encore et à un jour peut-être...
Phil




Arnaud  de marseille a écrit le 27-03-2007 à 08:58

Salut. Je n'ai pas encore acheté le livre. Je suis gardien de la paix démotivé par notre ministre qui s'est servi de nous pour son ambition. Du coup, je me suis mis en congé parental le temps que ce se tasse. J'ai adoré mon métier quand on me laissait le faire comme il fallait. Aujourd'hui, je lui tourne le dos en me demandant si je reprendrai. C'est dur cette désillusion. Aujourd'hui on gaze une maternelle et on terrorise des gosses. Je crains le pire pour l'avenir si Sarko gagne et si les collègues ne sont pas capables de désobéir à ces instructions débiles parce qu'en plus, c'est eux qui paieront les pots cassées. Alors, voilà, je m'occupe des mes 3 gosses, ca me fait du bien mais ca durera pas, il faudra que j'y retourne. J'ai créé mon blog sur mon aventure de papa au foyer. Esperons que ton bouquin aidera certains à prendre conscience qu'il faut remotiver tout le monde et surtout, qu'on est avant tout un service public, pas une milice. Bon courage pour la suite.




tweetie de france... a écrit le 26-03-2007 à 22:07

Tu es bien la seule devant qui je pleure....Je ne saurais dire ce que je ressens en te lisant, un grand respect pour la femme et le flic que tu es.....Merci....




Serge de France a écrit le 26-03-2007 à 17:26

Merci de ce partage, je viens de passer un dimanche inoubliable avec ce livre. j'ai eu le coeur serré, j'ai ri souvent, parfois les larmes n'étaient pas loin. Plus jamais ma vision ne sera la même, un grand respect est né, une grande leçon d'humilité pour moi qui me croyais un rebelle. Merci de m'avoir fait grandir ainsi. C'est la plus belle leçon de respect et d'humanité que je n'ai jamais reçue.




Ben de Montreuil/France a écrit le 26-03-2007 à 15:01

Indéscotchable !!! Je viens de terminer ce livre d'une traite, moi qui n'ouvre que très rarement un livre. J'ai manqué le salon du livre pour la dédicace alors je me rattrape sur le blog pour vous dire à quel point j'ai apprécié ces petites histoires de FLIC. Je suis GPX aux Halles et je suis de ceux qui sont entrés dans la boîte car il y avait de la lumière et non par pure vocation. Et bien au bout de 3 ans d'activité, je me rends compte que je n'échangerai ma vie professionnelle contre aucune autre tellement celle-ci est passionnante, aux antipodes de la routine que peuvent vivre d'autres salariés ! Suite à la lecture de votre livre, je me demande maintenant s'il faut que je m'entête à passer le concours d'officier, de peur de tomber, comme vous, en pleine désillusion... Sacré dilemne que voilà ! Je vous souhaite bien entendu tout le bonheur possible pour votre vie future en espérant, au fond de moi, vous croiser sur ma route. Dans l'attente d'un FLIC 2... Ben le Flic




Klinger Virginie de FRANCE a écrit le 26-03-2007 à 07:13

Bravo pour votre livre. Cependant, je viens de lire dans les dernières nouvelles d'alsace que vous risquiez, ainsi que votre collègue Pichon qui a lui aussi écrit un livre, la révocation car vous êtes paraît-il des flics atypiques pour votre Ministère et certains syndicats de Police.
Je suis fille de flic. Dans vos récits, j'ai l'impression d'entendre mon père. Pourquoi dérange-t-on lorsqu'on dit la vérité ??
Mon père a toujours eu l'intention d'écrire sur son métier, hélas pour lui il est en grave dépression (Sans aucun soutien des gens de son métier, au contraire, pourtant, il a failli donner sa vie pour son métier qu'il aimait.




Swann de Ile de France a écrit le 26-03-2007 à 02:01

Je suis rentrée dans la boite il y a cinq ans. J'ai passé les quatres années qui ont suivi mon école dans une CIC de Banlieue Parisienne, j'y suis encore. Je n'ai donc jamais fait de bitume hormis au cours de mes stages durant la formation. Mais j'ai vécu 50000 affaires par procuration, par la radio, avec mon immagination. Et ce qui est saisissant, à la lecture de votre livre, c'est que mon immagination ne m'a pas trompée. J'ai vécu et ressenti 90% des situations relatées et l'envie de fouttre des baffes me démange tellement les poings que j'ai peur d'aller sur le terrain. Comment je vais y échapper ? Je passe le concours de Lieut l'année prochaine, comment je vais faire ? Votre livre est percutant, simple et brut de décoffrage, mes respect, Lieutenant, je vous claque mes talons.




Thierry de France a écrit le 24-03-2007 à 20:49

Beaucoup de similitudes, le danger et la misere en moins, avec vos collègues des impôts...
Vous etes ce que la république a fait de mieux.

Merci




Marcel Patoulatchi undefined de France a écrit le 24-03-2007 à 11:34

Bravo pour votre percée médiatique.

La Police Nationale à besoin d'être incarnée, autrement que dans des fictions télévisées sans envergure (on est loin en France de produire des NYPD blue), même si l'administration, en toute incongruité vu l'actualité, semble trouver des vertus à la timidité.

Tachez de rester dans la maison poulaga ! N'abandonnez pas, la boutique a besoin, aujourd'hui sans doute encore plus qu'hier, de témérité et de volonté.




Rafu de Grenoble a écrit le 23-03-2007 à 18:20

En passant le concours de commissaire,voila ti pa que je vois la commissaire pal examinatrice qui a passé tout son temps absorbée dans votre ouvrage... pas une fois elle a levé la tête : j'aurai dû frauder ! je suis sûr que ce livre pourra, petit à petit, faire changer les choses. Encore toutes mes félicitations




Pastelle a écrit le 21-03-2007 à 20:55

kikou Bénedicte!
Et bien ça y est, non seulement j'ai acheté ton livre, mais je l'ai lu! Dommage que tu habites si loin, sinon, j'aurais essayé de te rencontrer pour obtenir une dédicace! ^^
Je suis vraiment contente que ton livre soit si médiatisé, il le mérite. Quoiqu'il en soit, juste un petit bémol, je trouve dommage que ton livre reprennen tant de textes de ton blog, je pensais qu'on en découvrirait beaucoup beaucoup plus de nouveau, qui n'ont jamais été lu! ^^
Mais à part ça, il me tarde de le faire lire à mon père qui est un policier à la retraite et éyant trvaillé 13 ans à paname! Bisous doux et bon succès! ;)




Michel CHAUMONT de BUXEROLLES ( POITIERS / 86) a écrit le 20-03-2007 à 04:42

Très belle prestation hier après-midi aux "Grosses Têtes" de P. Bouvard.
Je vous ai sentie un peu "tendue" au début, mais tout est allé "crescendo" avec de très pertinentes
réparties.....




olivier de 91 a écrit le 19-03-2007 à 09:29

un grand BRAVO pour avoir eu les c....... de dire tout haut ce que bon nombre de collègues pensent tout bas et subissent chaque jour.

Je me rappelle de mon instructeur à l'école qui nous disait : " en école on vous forme à être de bons policiers et en service, à être de bons fonctionnaires "
J'ai compris tout le sens de cette phrase il y a très peu de temps.

Encore merci pour le livre que j'ai dévoré en une après-midi bien qu'étant faché avec la lecture.

Bon courage à toi pour la suite.




DE VARDO Jean-Christophe de Pau a écrit le 18-03-2007 à 18:21

Acheté hier et fini dans la nuit. Dur comme le réel. Bravo pour avoir ainsi mis en lumière la boue dans laquelle nous errons, celle que l'on n'ose plus évoquer car elle gêne les biens pensants. Ce livre est un message très fort. J'ai lu que tu avais patrouillé à Gennevilliers, je m'y trouvais de 1993 à 2000 alors tes lignes m'ont replongé dans mes premières années. Peut-être nous y sommes nous croisés?
Bon courage. J'espère que les obscurantistes aux feuilles de chêne ne t'empêcheront pas de poursuivre ta carrière si tu le souhaites. Il n'est pas juste de sanctionner la vérité.




Ariane de Strasbourg et toute la France a écrit le 18-03-2007 à 13:36

Vous m'empêchez de boucler mes reportages. Je retourne travailler.
ariane.desolere@radiofrance.com




Ariane de Strasbourg et toute la France a écrit le 18-03-2007 à 13:26

Je ne sais quelles étaient vos intentions en créant ce blog, peut-être simplement de faire partager votre quotidien à titre de témoin.
Vous êtes maintenant allée bien plus loin : un livre est sorti. Je voudrai vous dire merci pour cette fenêtre que vous avez ouverte au tout public, dans un contexte où les médias et la police se réfugient dans leurs à prioris, et à posterioris aussi .J'aimerais prendre contact avec vous
mes coordonnées ariane.desolere@radiofrance.com




mélanie de grenoble/annecy/marseille a écrit le 17-03-2007 à 11:44

Depuis le temps que je te suis sur ton blog, il fallait bien que je sois la première à acheter ton livre! Je l'ai lu durant mes "attentes/mises à dispositions" ;-) et voilà que je suis arrivée à la dernière page déçue que ce soit déjà la fin. Je l'ai déjà prêté à un collègue et je l'ai conseillé à d'autres. Tu ne pouvais pas mieux décrire notre quotidien. Merci




lambert palis undefined de languedoc-roussillon a écrit le 17-03-2007 à 11:01

Bien ! je n'ai que ce mot à dire. Enfin un flic qui se défend ! et avec quelle maîtrise. Seule ? non, j'en connais au moins une autre sur over.blog et qui aime la poésie et son métier et sa famille... ma carrière s'est déroulé dans un milieu traditionnellement et stupidement anti-flic : l'éducation nationale et j'ai vadrouillé à presque tous les niveaux du "mammouth". Je considère aujourd'hui que cette éducation-là n'a guère rempli sa mission. je ne vois guère d'autre rempart pour défendre nos valeurs que la police (et l'armée, peut-être) surtout pas les magistrats ni la plupart des politiciens, encore moins les intellos auto-proclamés guides et donneurs de leçon...
Félicitations et bon courage




Esprit a écrit le 16-03-2007 à 11:24

Une petite femme aux viscères bien accrochés à la terre... Chevauchant des mots sauvages, dans une révolte contenue qui éclatent à la lumiere de notre conscience...




Yoyo de 91 a écrit le 16-03-2007 à 08:20

Déçu ... je suis déçu d'avoir déjà fini le livre avalé en seulement quelques heures ... et également déçu de ne plus lire de nouvelles "aventures" sur le blog ;o)) Au fait, bonne fête (et oui, c'est aujourd'hui !)




Michel CHAUMONT de BUXEROLLES ( Poitiers / Vienne) a écrit le 16-03-2007 à 06:36

Aujourd'hui, 16 mars 6h du matin. Sur mon bureau, mon éphéméride et un livre ("FLIC").
Je lis : aujourd'hui, Ste Bénédicte.
Alors, BONNE FETE, Madame Desforges !




Niko de paris a écrit le 16-03-2007 à 00:55

Bonjour

Futur policier, mais déjà humain vos textes m'ont reellement touché et conforté dans mon choix de carrière. Merci de montrer a tous de si belle manière que la police n'est pas un vaccin contre l'intelligence, l'humanité, le style et la sensibilité "artistique".
Quand on me dit que "je vaux mieux que ça" je me rend compte que les préjugés sont tenaces...
Qu'importe j'offirais votre livre a tous ces gens qui savent tout surtout quand il n'y connaissent rien, en espérant qu'enfin ils ouvrent les yeux.

merci pour ces moments d'émotions rires et larmes ensemble a travers ce (trop court) voyage dans l'ordinaire de la vie.

niko




encore un flic qui a osé! a écrit le 16-03-2007 à 00:49

salut béné je viens de finir ton livre franchement j'ai kiffé ! il en faut grave des flic comme toi sérieux dans la rue! j'ai lu aussi le livre d'un collègue a toi jamel le crs parcontre lui il est grave trache! avec la police lol mais il a eu des couilles de le faire bref bien du succès a tous les deux biz ! momo le hérossssssss...




pascal de Paris a écrit le 14-03-2007 à 10:42

Béné, ton bouquin devrait être distribué par la boîte tellement tu dis vrai. Que les syndicats se remettent en question à ta lecture!
Tu es tjrs la même depuis le début de ta carrière, ne change rien, tu as une reconversion toute acquise dans l'écriture et pourquoi pas le grand écran, on en reparlera, j'en suis sûr!...A bientôt, un pote de promo, (motocycliste à la boîte), je me souviens de nos 1100 Suzuki à l'époque, que le temps a passé depuis...A+ Pascal.




Guillaume undefined de Panam' a écrit le 14-03-2007 à 10:31

Etant collègue, ce livre ne m'apprend pas la difficulté de notre profession. Il ne me fait pas non plus découvrir la détermination dont il faut faire preuve au quotidien. Je ne découvre pas au fil des pages la misère humaine, la chienlit hiérarchique, l'incohérence politique, la pauvreté sociale et la galère matérielle à laquelle nous faisons face quotidiennement. Tout ça, nous les flics, nous le savons déjà. Mais peu d'entre nous réussissent à trouver les mots justes, parfois très simples, pour en parler à nos proches et aux français en général. Merci...




Seb de nanterre/France a écrit le 14-03-2007 à 10:24

Aprés avoir supporté l'autre Mytho, Bové et Carl 0, enfin ton temps de parole arrive...J'avais peur que ce ne soit encore pour critiquer notre travail et nous enfoncer encore un peu plus comme à chaque jours, mais non, au contraire. Je suis collègue (metro), et je vois bien tous les jours que la population, intox par les médias et les politiques, nous voit de plus en plus d'un mauvais oeil. Tu prends de gros risques à raconter notre vie de tous les jours, à savoir qu'un flic respire, mange, et possède un cerveau ainsi, et surtout,qu'un coeur.Dommage que ton temps de parole n'ait pas été plus long, car beaucoup de choses sont à dire pour que les citoyens de notre pays puissent nous voir sous un nouveau jour. Je te souhaite bonne chance avec l'administration, mais ayant déja vu beaucoup de collègues prendre la porte pour presque rien, je suis un peu pessimiste pour ton avenir de carrière,malgrés tout, on ne sait jamais ;-)
Encore bravo pour ton courage.

Un collègue




Roland undefined de Lyon a écrit le 14-03-2007 à 08:45

Bravo pour ton passage chez Fogiel, au cours du quel j'ai découvert une femme responsable, une femme de coeur et une femme plein d'humour.Après tes propos il n'y a aucun doute sur le fait que je t'apporterais des oranges à la santé ! lol Bon vent à ton livre, amicalement. Roland




Cyril, flic du 93. de BOBIGNY (93) a écrit le 14-03-2007 à 03:54

Bonsoir collègue. J'ai regardé avec attention l'émission de Fogiel sur M6 ce soir et je t'adresse mes plus sincères félicitations concernant ton passage télévisuel. Je trouve que tu es courageuse d'avoir écrit ton livre et j'ose espérer que l'administration ne te sanctionnera pas d'avoir "bafoué" le fameux droit de réserve. En tout cas, compte sur moi pour aller acheter ton livre. Bonne continuation.




ISA de LAVOUTE SUR LOIRE a écrit le 14-03-2007 à 02:00

Après t'avoir écoutée sur RMC le 09/03, j'ai acheté ton bouquin . Puis audiences assises à 15h00 et fin du livre à 21h00 . Merci pour tous ces temoignages de la vie ordinaire et extra ordinaire Le 14/03/07 après "t'empêches tout le monde de dormir", je m'autorise ces quelques lignes CHAPEAU BAS et encore MERCI. On peut se sentir proche des gens sans les connaitre c'est la magie de notre "fonction" dommage qu'il ai fallu attendre 01h15 du mat pour t'entendre. Que la Force soit avec toi jeune luke sky walker je deconne COLLEGUEUX!!!




Eric G. de Strasbourg a écrit le 14-03-2007 à 01:54

Bonjour,
Je viens de voir votre prestation dans l'émission de Fogiel sur M6, et je vous ai découverte à cette occasion.
Vous représentez parfaitement la face cachée de l'iceberg policier, en mettant le jour sur des vérités délicates mais pourtant si logiques.
J'espère que vous n'aurez pas trop de souci avec l'administration...
Et quoi qu'il en soit, bonne continuation.
Vous m'avez donné envie d'acheter votre livre, mais en tant que collègue c'était facile. J'espère que les non-policiers feront de même. :)




Suricat undefined de Paris a écrit le 14-03-2007 à 01:35

Je viens de vous voir sur la 6... J'ai attendu juste pour ça (Omar m'a gonfler) et je suis ravi. Comme je vous imaginais avec une vrai voix qui va si bien avec ces vrais textes !

A quand les dédicaces ?




Michel CHAUMONT de BUXEROLLES ( Poitiers / 86) a écrit le 13-03-2007 à 18:48

Bonjour,
J'ai fait la promotion de cet excellent ouvrage dans mon entourage, familial et professionnel. Je l'ai prêté, mais, pour ma défense, je peux dire qu'une collègue l'a déjà acheté et il paraît que la FNAC locale attend une nouvelle livraison, après rupture du stock.
Une question : pour quand un nouvel opus ? Bien à vous.




Pascal Vacher de Limoges a écrit le 13-03-2007 à 15:03

Si vous êtes policier, lisez ce livre... Vous devriez adorer... Sinon c'est que vous êtes un faux policier.
Si vous n'êtes pas policier, que vous croyez connaître notre métier, ou que vous en ignoriez tout, vous n'en sortirez pas indifférent.




jcparis75 de Paris a écrit le 12-03-2007 à 22:25

J'ai passé vraiment un excellent moment à la lecture de Flic. Tu as su décrire, avec justesse le quotidien de notre profession, des femmes et des hommes qui composent la police, font face aux situations les plus dramatiques. Sans oublier, les acteurs et victimes de la vie telle qu’elle est véritablement. En plus, dans mon cas quelques souvenirs à l'évocation de certains faits

Une seule critique, trop vite lu - normal quand on aime on ne voit pas passer le temps :o) !

Concernant ton passage dans « on a tout essayé » contrairement à ce que tu crois tu as fait une excellente impression. Tu devais être stressée, mais du moins pour qui ne te connais pas trop cela ne se voyait pas. De plus, tu as réalisé l’exploit de faire l’unanimité positive de l’équipe Ruquier.

Sincères félicitations….. et vivement le prochain surprenante Lieutenante ;o)




berre undefined de corneilhan a écrit le 12-03-2007 à 18:06

merci encore pour votre témoignage.lorsque j'étais jeune je voulais être policier.votre livre me confirme que je n'aurai pas pu y arriver car je n'aurais pas eu le coeur suffisamment accroché.vous êtes le témoin d'une profession mal aimée car mal connue et démolie par "les activistes des droits de l'homme" qui sont avant tout les démolisseurs de l'harmonie de notre société.que de courage,de sollicitude et de solidarité nous sont offerts par les policiers.une profession où on ne fera jamais fortune mais qui malgré le stress doit donner la satisfaction d'avoir fait le maximum pour aider la population.j'ai pleuré et souffert en lisant votre livre.il y a encore tant à faire pour donner du bonheur à ceux qui n'ont pas eu de chance.votre hiérarchie devrait vous remercier.avec votre blog et votre livre vous avez fait plus pour votre profession que des millions d'euros dépensés en communication.
j'espère que votre Ministre saura apprécier votre apport.




Philippe BITAULD undefined de France a écrit le 12-03-2007 à 17:08

Salut Bénou,
Je vais me remettre à lire...
bises
philippe




NICOLAS " S" undefined de TOURS/ FRANCE a écrit le 11-03-2007 à 06:55

C'est Nicolas...ton patron !
Je te pardonne ma fille...
Va en paix...et fais nous rêver!
(clin d'oeil du SSBEC...)




PELERIN12 undefined de drôme a écrit le 10-03-2007 à 09:59

Bien le bonjour damoiselle,vous me voyez ravi de votre succés littérraire, je vous souhaite plein de bonnes choses et merci pour le message que vous faites passer, a notre époque cela fait du bien et le fait qu'il vient d'une femme charmante ne gache rien, bien au contraire.

Amicalement.

Eric




Grémi undefined de Paris a écrit le 09-03-2007 à 23:56

J'avais noté le beau brin de plume sur le blog.
Sûr que le bouquin va se vendre comme des petits pains (dans la gueule diront les anti-flics...)
Bravo et franc succès.




Michel CHAUMONT de BUXEROLLES a écrit le 09-03-2007 à 23:02

Bonsoir,
Je ne suis pas policier mais je n'ai rien vu dans ce livre sur la Solidarité entre collègues !
J'ai vu de la SOLIDARITE ( tout court) POUR TOUS et surtout de l'HUMANITE !!!
Merci à l'auteur d'avoir répondu à mon message et je lui souhaite une grande carrière littéraire. Son style le lui permettrait et je ne lui en veux pas d'avoir censuré un message précédent dans lequel je "piquais un coup de sang" sur la dysorthographie ( peut-être excusable ou involontaire) de certains.
Je lui ai dit :" je suis aussi FLIC, mais FLIC de l'orthographe et de la Défense de la LANGUE FRANCAISE". Déformation professionnelle sans doute de la part d'un enseignant qui, rassurez-vous, sera en retraite dans 4 mois mais qui est effaré par certains écrits qu'il lit ( venant parfois et malheureusement, de jeunes collègues).
Bonne soirée et bonne lecture de "FLIC" !




Philippe de Charenton a écrit le 09-03-2007 à 21:06

Je t'ai ecouté ce jour sur RMC, j'ai loupé Ruqiez, mais comme un con j'ai couru chez Virgin en sortant du boulot pour acheter ton livre !!! Je ne l'ai pas encore lu mais j'aimerais que tu me dises si tu a un chapitre concernant la solidatité entre collègues ??? Si tu vois ce que je veux dire !! 1ère section 104ème promo !! presque 22 ans après j'en garde encore un triste souvenir !!




Philippe de Charenton a écrit le 09-03-2007 à 21:02

Il est gentil l'OPP Baptiste, j'espère qu'il est en retraite depuis longtemps !!! Il a du se reconvertir dans la voyance, je te rappelle qu'après 2 mois de formation il nous avait prévenu que tu finirais major de la promo !!!




daniel de val d'oise a écrit le 09-03-2007 à 18:22

bravo pour votre essais et ne vous laissez pas impressionner par tous ces critique qui ne sont peut etre meme pas capable de remplir deux pages en A4, sans aide exterieure.
nous sommes deux anciens (la soixantaine revolue) et nous lisons beaucoup mon épouse lis beaucoup et votre nom a attiré son attention et par la suite la mienne encore bravo et bonne bourre pour la suite
daniel et marie france




Michel ( CHAUMONT) de BUXEROLLES a écrit le 09-03-2007 à 18:02

Pas d'accord avec la pesonne blasée qui vient de s'exprimer....
Chose promise ... chose faite; non seulement, j'ai acheté le livre dès 10 heures, ce matin, à la FNAC, mais, qui plus est, je l'ai lu entièrement...
Je suis d'accord avec l'un des chroniqueurs ( euses ) de LAURENT RUQUIER, dans cette personne, il y a bien autre chose qu'un "FLIC" ( d'ailleurs ce mot n'est pas péjoratif dans sa bouche).
Bénédicte DESFORGES est un véritable écrivain.
La caissière de la FNAC m'a dit, en voyant le livre : "Vous avez regardé la télé hier soir ! ça fait plusieurs livres qui sont partis depuis ce matin !".
Encore toutes mes félicitations !
PS : pensez à la petite dédicace demandée sur le message personnel.




steph flic de base de bourgoin(38) a écrit le 09-03-2007 à 15:08

je viens de lire "infanticide"....


..je vais faire un tour.




steph flic de base de bourgoin(38) a écrit le 09-03-2007 à 14:47

enfin...merci




nicolas undefined de boiscommun a écrit le 09-03-2007 à 13:41

pfffffffffff........ et au fait , vous croyez en quoi dans la vie quotidienne ? ce mélange de nonchalence , de fatigue avec une certaine passivité plus un zeste de dégoût........que vaut il mieux faire ? écrire un livre ou faire son boulot aussi dur soit il au quotidien ????????????????????




marie de pontoise a écrit le 09-03-2007 à 13:37

bonjour,
j'y vais ce soir acheter votre livre et vous souhaite de continuer dans cette voix....




pascal de paris a écrit le 09-03-2007 à 13:02

Major de promotion puis écrivain reconnue, entre les deux une vraie carrière de femme flic, que les scénaristes en tous genres en prennent de la graine.




Boberg marion de Finlande Suinula a écrit le 09-03-2007 à 13:00

Je viens de vous voir sur TV5 Monde, je suis française, mariée à un flic ordinaire mais Finlandais ;). Je viens de vous voir à la TV je dois dire je suis épatée, et oui mon image des flics français est plutot radicalement NEGATIVE! mais bon j'ai trop hâte de lire le Livre! Je suis séduite !
Juste une remarque les médecins, les psychologues, relatent eux aussi des "etudes de cas", et je ne vois pas pourquoi vous n'auriez pas le droit vous aussi, tant que vous respectez l'anonymat de vos "personnages" ! trés bonne idée, et bonne route !
M




nanou de ile de la reunion a écrit le 09-03-2007 à 03:37

En tant que collègue et au vu du message laissé par Baptiste de Marseille ci-dessous j'ai envie de lui répondre que l'art 10 du RI ne nous interdit pas les ressentis....... Bravo quel talent je le dis et redis !




douay de france a écrit le 09-03-2007 à 02:14

Je suis si fière de 'image que vous transmettez, pour moi les flics avaient déjà une image propre, unique et respectable j'ai une amie blogeuse je l'appelle ma fliquette qui me remonte le moral, nous explique ses journées et nous livrent ses états d'ames parfois elle me fait tellement de bien car avec elle je me sens protégée.Je vous ai vu chez Ruquier et aujourd'hui mon cadeau sera d'acheter votre livre. J'espère que vous ne serez pas virée ou si vous l'êtes ne nous laissée pas tombée des femmes comme vous ou comme Nanou sont indispensables dans la société française. Vous relevez l'image de la femme que certains laissent tombés. Quel beau cadeau pour cette journée dediée à la femme. Merci de votre quotidien, pour nous nos enfants, v

otre courage et merde si vous n'avez pas demandé l'autorisation.




DEBRIE  de france a écrit le 08-03-2007 à 20:23

super ce blog ! Courage pour la suite
Pascal




fred de france a écrit le 08-03-2007 à 20:04

quelle sensibilité et quelle preuve d'humanité dans vos récits !!!et en cette journée de la femme moi je dis respects a vous Bénédicte !!!




Plantaxl de Montélimar / France a écrit le 08-03-2007 à 19:54

L'émission de Ruquier se termine, et viens de faire un tour dans le coin.
Bin je viens de prendre une claque.
Alors à samedi, je peux pas passer à la librairie avant.




CHAUMONT de BUXEROLLES ( 86 ) a écrit le 08-03-2007 à 19:48

Bravo pour votre passage à " ON A TOUT ESSAYE". Je vais dès demain acheter votre livre et j'espère qu'en cette période électorale, la hiérarchie sera compréhensive et prendra soin de conserver un "FLIC" aussi compétent que vous !
Je vous ai envoté un message personnel, un peu "intéressé" : en effet, j'aimerais annexer une dédicace au livre que je vais acquérir demain matin.
Bien à vous !




Nicolasdy de Villeurbanne a écrit le 08-03-2007 à 19:40

Je suis fonctionaire de police également et je suis enfin heureux qu'une collègue sorte un livre pour donner sa vision du métier vécu tous les jours. Je vais me rendre donc en librairie pour acheter ce livre pour l'acheter et le lire bien sur. L'initiative est excellente et le contenu devrait suivre j'imagine. Bon succès à très bientôt.




baptiste de marseille a écrit le 08-03-2007 à 19:39

Bénédicte un écrivain excellent que j'avais remarqué à l'école de police qui redore le blason mais qui semble peu disposer de la retenue préconisée par l'art 10 du RI , c'est dommage. Un ancien officier formateur




Spleen36 de Paris a écrit le 08-03-2007 à 10:01

Je découvre à la fois ton blog et la parution de ton livre. Cette date dévolue à la femme sonne comme un joli symbole. Je profiterais de ma pause pour aller quérir ton ouvrage. Si d'aventure tu souhaites passer prendre un café à la Crim', ce sera avec plaisir... Mon adresse mail est à ta disposition.




Pastelle  a écrit le 08-03-2007 à 09:59

Yaouuuuuuuuuuuuh! ça y est, ton livre sort aujourd'huiiiii !!!!!!!
Evidemment, je file à la librairie du coin l'acheter! S'il n'y est pas, je le commande!!!!!
Je te tiens au courant, en tout cas, il ne me tarde qu'une chose, c'est de l'avoir entre les mains!
Gros bisous et félicitations, puisque pour toi, c'est aujourd'hui le grand jour! :D




baptiste de marseille a écrit le 08-03-2007 à 09:54

Merçi ,Bénédicte tu redores le blason. Dés ton arrivée à l'école de police je t'ai remarqué et je savais que tu te distinguerais;j'ai gardé tout au long de ces années un souvenir excellent de ton passage à l'école.Tes talents nous récorfortent, merçi encore , continues.Un ancien officier formateur



 

undefined

Partager cette page

Published by

"Sans la police,
tout le monde tuerait tout le monde et il n'y aurait plus de guerre."

Henri Jeanson, pataphysicien

« Le Flic de Bénédicte Desforges séduit avant tout par sa sensibilité à fleur de peau, sa révolte et sa tendresse. »
Lire
« La révélation du printemps »
Le Nouvel Observateur
« Avec sa fougue guerrière, sa rectitude et sa grande gueule, on irait bien au feu avec elle. »
Les Inrockuptibles

Police Mon Amour

« B.Desforges [...] récidive avec Police Mon Amour, dévoilant le quotidien des flics de base. Au fait, qu'en pense son ministre de tutelle, Brice Hortefeux ? »
France-Soir février 2010
chronique du livre [lire]
par Philippe Sage
« B.Desforges a osé écrire tout ce qu'on n'ose pas dire dans la police... »
France inter
« Chroniques poignantes. Une femme flic qui raconte magnifiquement, et dans un style époustouflant, son quotidien. On est happé. »  Biba

FLIC-BD

Mis en images par Séra, Flic est une adaptation en bande dessinée du livre éponyme de Bénédicte Desforges, publié en 2007 et immédiatement devenu un succès de librairie. Dans cette série de récits courts directement inspirés de son expérience et de son parcours de policier, elle brosse un saisissant portrait de ce métier complexe, en prise directe avec toutes les expressions, souvent contradictoires, de la condition humaine... note de Casterman [lire]

France info  Le livre du jour :

rechercher

 

 

 

undefined

banner Banksy ©