Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

           septembre - novembre 2006

 Retour au blog




le livre d'or du flic







chris a écrit le 30-11-2006 à 23:27


Magnifiquement écrit, la description, brute et claire des situations, des missions sont tellement réalistes que l'on s'identifie tous à un moment donné à ce que l'on a pu vivre en service.
Félicitations, j'attends avec impatience vos autres écrits :)




Yannick  de meaux a écrit le 30-11-2006 à 21:33


C'est encore moi !
Pour celles et ceux qui veulent découvrir de très belles images du quotidien de la Police Secours, voici un lien d'un collectif de photographes (un livre est même edité il est superbe)
on peut découvrir ce livre en diaporama ou en galerie)
http://www.laurent-synchrox.com/

desolé pour la pub gratuite mais là j'ai craqué !




Stephane de Marseille France a écrit le 30-11-2006 à 07:35


Blog vraiment passionnant.
J'attend les nouveaux articles avec autant d'impatience que les résultats du concours national gpx qui doivent tomber le 22 décembre

Bravo bon courage et bonne continuation




Damien-DRUSS de Suresnes (92) a écrit le 28-11-2006 à 22:22


Tes textes sont vraiment agreables a lire.
Je me suis permis de diffuser ton adresse.
Merci.




Serge de Marseille a écrit le 27-11-2006 à 13:26


Dans ton texte "le squat", j'ai reconnu ce qu'on a tous plus ou moins vécu, obligés que nous sommes de nous frapper la misère en pleine gueule.

Je n'oublierai pas le regard immense de cette jolie fillette algérienne,quatre ans tout au plus, toute proprette avec son cartable rose bien posé sur son dos, qui nous a accueillis alors que nous venions évacuer sa famille d'un squat insalubre, et qui ne nous a rien dit, rien, trop occupée à ne pas pleurer face à ces grands bonhommes en bleu qui envahissaient son logis.

La famille a été prise en charge, évidemment. Evidemment. Mais la petite fille, c'est moi qu'elle a regardé.

Tu n'as pas raconté la même chose, mais tu l'as fait mieux que moi.

Merci d'essayer d'expliquer la difficulté, la douleur, la réalité, la noblesse de ce boulot. Continue.




Michel de .. suite et fin .. a écrit le 25-11-2006 à 11:30


../.. Une pensée aussi à ceux gravement blessé(e)s, une grosse pensée à toutes ces familles vivant comme eux tous ces facteurs au plus haut sommet comme au plus bas. Je te remercie vivement pour ces posts. Merci pour ces mots rappelant une fiction pour certains mais vrais pour nous car nous savons. Merci pour ce blog qui est et je le pense, une soupape, un abri, un toit, une chaleur, un phare nous aiguillant afin que nous puissions nous recueillir nous cacher les soirs de tempête, lorsque cette société nous bouffe à petit feu, lorsque nous sommes perdu(es), histoire de nous ressourcer et de se dire que l’on est encore en vie. Nous ne sommes que des hommes. Merci !




Michel de Quelque part en France a écrit le 25-11-2006 à 11:28


Un être humain avant tout, une perfectionniste, un géant, un auteur à la plume acérée, un flic des temps modernes. Une écriture parfaite et harmonieuse, une magicienne sachant maîtriser des mots tragiques, heureux, et où des vies sont quotidiennement exposées pour un public pas toujours avisé. Ton blog est saisissant de vérité et réveille malgré moi certains démons. Notamment cette jeune femme belle et anonyme que je n’ai pu sauver d’une mort atroce un matin, une fois, quelque part alors que j’y croyais tellement. Le plus pire, a été le regard de ses enfants et là .. t’es seul au monde, tout seul. Nous restons des hommes et des femmes au service des hommes et des femmes qui j’espère un jour comprendront au moins une infime partie de notre quotidien. Si tu me le permet, un respect pour tous ces flics ‘des deux maisons’ qui n’ont pas eu cette joie celle de venir ici à leur tour ../..




Béné de LILLE a écrit le 25-11-2006 à 10:37


J'ai fait une tentative de suicide l'an passé, personne ne s'est demandé pourquoi. Depuis je fais avec, et aussi cette envie de dire haut et fort ce qui se passe au sein de mon service ...Mais à quoi bon, je subirais les conséquences .




bousselami de chateaurenard a écrit le 24-11-2006 à 18:31


heureusement qu'il y a des gens commes vous
vous devriez etre plus considere pour le travail capital que vous faites dans notre societe en tout cas je sais combien vous etes indispensable
merci pour votre courage




Yannick de Meaux a écrit le 21-11-2006 à 22:47


Que dire après ce que j'ai lu ! continue, tu reflètes avec des mots juste emplis de vérité, d'humour et parfois de haine, la dure réalité de notre métier que tu aimes et detestes parfois !
continue !




Mocleba de Bergerac a écrit le 20-11-2006 à 14:04


L'expression d'une personnalité derrière la carapace identitaire de l'uniforme et les a priori s'évaporent...




Maëlle  de Le Mée sur Seine / France a écrit le 19-11-2006 à 18:19


Ce cher Nando m'a fait découvrir votre blog...
Une autre vision s'offre à nous, une vision humaine et crue. J'aime votre façon de dire les choses comme elles sont. Vous écrivez si bien, c'est un réel plaisir de vous lire, et d'attendre les prochains articles.
A bientôt.




gilbert de france-07120 a écrit le 19-11-2006 à 14:16


BRAVO!!!!!
je suis retraité de l'industrie et vraiement il ne m'aurait pas été possible de faire votre métier
Chapeau bas , je suis admiratif ,
en plus votre style est parfait ,
surtout CONTINUEZ !!!!




JEAN MICHEL de epinay sur orge 91 a écrit le 18-11-2006 à 15:23


Merci tu refletes bien notre travail au quotidien




Tatiana de Lyon a écrit le 18-11-2006 à 07:28


Merci, collègue, de nous rendre notre humanité.




helene de Londres a écrit le 18-11-2006 à 00:58


J ai tout lu d un trait, comme un condensé de nouvelles. Je voulais etre medecin chez les pompiers puis legiste. Je ne suis que pharmacien et deja j ai vu la misere et le bonheur des gens. Merci pour ces recits et je vous souhaite une belle carriere. Restez humaine, tout ce que vous faites est remarquable.




david de montpellier a écrit le 16-11-2006 à 10:15


18 ans de police et les larmes aux yeux en lisant tes textes, trop d'images enfouies qui ressortent, de situation analogues "oubliees", tu meriterai 1 000 fois de faire un livre et d'etre connue, et par la meme nous faire connaitre.... envore bravo à toi et .... merci




Fred de Paris a écrit le 14-11-2006 à 18:45


Je suis tombé via un autre Blog sur le texte "Infanticide". Je suis papa d'une petite fille de 2 mois et j'avoue que j'ai presque fondu en larmes en lisant cela... Bravo pour votre courage, je n'aurais jamais eu la capacité de faire face à des situations pareilles. Mes respects




Jacques undefined de Marseille a écrit le 13-11-2006 à 09:39


Votre métier concentre tant de fantasmes et d'idées reçues... Moi qui ne le connais en rien, j'en découvre les côtés humains, fragiles, compliqués et tragiques. Je me rappelle il y a dix ou vingt ans le journal Libération avait fait pendant plusieurs mois une chronique du quotidien dans un commissariat.
Vous écrivez bien, très bien. Mais pas que ça, il y a une âme dans vos textes.




Bernard de France - PN a écrit le 12-11-2006 à 01:58


Merci, tu écris vraiment bien, continue, c'est beau...




Karine de IDF a écrit le 11-11-2006 à 16:50


Un grand MERCI.Surtout ne vous arrêtez pas.
A quand le livre ?




noémie  undefined de Saint Denis (Ile de la Réunion) a écrit le 11-11-2006 à 08:55


Je trouve ces textes passionnants. Tu sais garder le suspense jusqu'au bout pour nous offrir une chute digne des meilleurs écrivains.Toute mes félicitations et bonne continuation en tant que "flic"comme en tant qu'écrivain... Bravo!




MARGUIBLA de NANTES a écrit le 08-11-2006 à 15:09


Superbes récits, reflets d'une triste et banale réalité. Bravo à vous pour vos talents d'écrivain.




Carine de VIRIEU a écrit le 07-11-2006 à 11:36


Magnifiques textes et une écriture superbe. Cela permettra peut être à certains de comprendre que tous les "flics" ne sont pas idiots et aux collègues de toutes sortes (PN - PM - GN) de lire ce qu'ils ne savent exprimer... De nombreux "civils" devraient lire ces textes pour comprendre ce que nous vivons. Merci à vous pour ce site et sincères félicitations.




Sylvain de Ajaccio FRANCE a écrit le 06-11-2006 à 22:03


Merci collègue




Christelle de Chahaignes (72) a écrit le 06-11-2006 à 20:45


En faisant une recherche sur l'infanticide (pour essayer de comprendre le phénomène) je suis tombée sur votre texte. Je n'arrive pas à croire que ce soit une histoire vraie... Et cette femme n'a pris que 12 ans ? Elle est pourtant complètement folle!!!
Bravo pour vos textes : ils sont très bien écrits, travaillés, je dirais presque parfait. A quand le Goncourt ?
Amitiés.




Kariba de Moret a écrit le 06-11-2006 à 14:56


Ce blog est un magnifique reflet de la société. De la vie véritable, pas celle des médias, des politiques ou autres préjugés, non, la vie de la rue en bas de chez nous. Ses malheurs, ses drames, ses accidents, ses dérapages mais aussi ses joies simples, ses moments de partage et d'humanité, le tout très bien écrit. J'ai adoré le passage des toxicos poursuivis qui font marche arrière pour voir si les flics accidentés n'ont rien. Un bel exemple à méditer.
Bravo pour votre démarche.




JusMine a écrit le 05-11-2006 à 17:22


Bravo pour ce blog, c'est un vrai bonheur de vous lire. Merci de nous faire partager votre regard sur ce métier et sur la société et bravo pour votre belle plume !!




William de Lyon a écrit le 02-11-2006 à 23:01


J'ai cru un instant en lisant le texte "Collègue" que vous avez mis en ligne, revivre mon quotidient en police secours. Merci d'avoir mis des mots sur ces images qui sont difficilement racontables à sa famille lorsque l'on rentre du boulot et que l'on préfère laisser au vestiaire.
En espérant qu'un grand nombre de visiteurs aient le courage de lire ce texte jusqu'au bout et comprennent enfin de quoi est fait notre tous les jours.




JY de SAV a écrit le 02-11-2006 à 18:09


félicitations pour votre blog dont la narration mélange à n'en pas douter expériences personnelles mais aussi un talent d'écrivain indéniable. Je viens à peine de commencer à lire vos récits, et j'ai du mal à m'arrêter. Cependant, j'ai cherché et je n'ai pas trouvé de récit décrivant (brièvement) votre carrière dans la PN, car avec tout ça, on a envie de connaitre un peu votre parcours... GPX, lieutenant ?...
Merci encore de nous faire partager votre vécu, continuez ainsi !!




Viv de paris a écrit le 01-11-2006 à 18:58


Je viens d'avoir le concours d'officier et je rentre à l'école en janvier; peux-tu me faire un catalogue de toutes les petites phrases assassines de ton répertoire? J'adore! Je te jure que je vais te plagier!




Dominique  undefined de France a écrit le 01-11-2006 à 18:35


La pensée ronde et fine, toute d'alerte, de tendresse abrupte; le coeur au bord de la rupture avec dedans toute cette force! La pensée femme posée sur les mots.
Trop bon!




David ROSSI de Saint-Paul (Réunion 974) a écrit le 01-11-2006 à 09:30


Vos récits sont alertes, émouvants, humains, subtils et toujours bourrés de distance et d'humour. Vous avez un vrai style, digne des meilleurs auteurs de polars. Merci de nous faire découvrir et vivre tous ces aspects si méconnus de la vie du flic. Vous êtes vraiment formidable.
David ROSSI, prof de lettres classiques au lycée de Saint-Paul, à la Réunion.




Opsponc de IdF a écrit le 31-10-2006 à 22:40


Je ne sais pas trop quoi dire... bluffé. Tes textes sont un peu comme un morceau de musique que tout le monde connaît mais que chacun écoute d'une manière différente.
Tu es obligée de continuer!!!




Loïc de PARIS a écrit le 31-10-2006 à 21:26


Excellents tes récits... Y a que les flics pour comprendre ce que l'on vit Merci




Michel de France a écrit le 31-10-2006 à 10:41


Merci pour tes récis pleins de vérité, de tendresse, de joie et de peine... Un major retraité qui t'embrasse.




Chr_R a écrit le 29-10-2006 à 19:54


Félicitations pour cette si véridique description du quotidien de Policier. La vie nous est bien plus difficile que pour la plupart des gens et peu nous témoignent de la reconnaissance. Mais pourtant, nous sommes là et assurons ce travail nécessaire.
Continue ton Blog. IL est trés bien.




amaury de vitry a écrit le 29-10-2006 à 18:09


on dit qu'il n'y a qu'un flic pour comprendre un flic...
peut être que tes mots ouvriront les yeux des "civils"...
à bientôt...




jen a écrit le 29-10-2006 à 16:21


merci pour tous ces article !! ce sont des textes passionnants !! c'est cler tu devrais fair un livre !!

une lycéenne qui veut devenir gpx




Mathias de EVREUX a écrit le 26-10-2006 à 13:51


j'ai eu l'adresse par police-info.. Un seul mot: BRAVO.. Les policiers commencent à s'exprimer, il était temps..




fenrick de noisy le sec (93) a écrit le 25-10-2006 à 17:22


merveilleux textes empreints de vérité et de simplicité de la vie quotidienne que nous vivons quasiment tous...
avec votre permission je mettrait un lien vers ce blog sur les forums policiers....
bonne continuation

Karine




Uricciu a écrit le 25-10-2006 à 02:31


Merci pour ces textes.
Je ne partage pas toujours ton approche des choses mais pour l'essentiel je me retrouve beaucoup dans tes récits.
Les amis auxquels je les ai fait lire aussi.

Ce serait bien que tu te lances dans l'écriture d'un livre, ou d'un recueil de textes de ce type. C'est pourquoi je laisse ce message :)Tu as peut-être déjà commencé.
Nous serions nombreux à l'acheter en 200 exemplaires. Histoire de s'épargner de longues heures de discussion pour expliquer, justifier, excuser notre boulot. Tu vois de quoi je parle... On aurait qu'à offrir ton bouquin.

Et puis aussi juste pour le plaisir de te lire.

Bon... Tu l'écris ce bouquin? Sinon je le fais à ta place... Allez au boulot.




carine de france a écrit le 24-10-2006 à 13:42


bravo pour ton site! j'aime te lire, tes recis sont tres bien ecrits et si "sincères" . je me vois aussi dans tous ces temoignages..notre metier n 'est pas a la portée de tout le monde, il est ingrat, difficile, mais pour rien au monde je n'en changerai car il est aussi pationnant et offre tellement de possibilités!!! les internautes en te lisant ouvriront peut etre les yeux sur la realité du terrain...peut etre...en tout cas, puisque si j'ai bien compris tu es sur IDF, fait attention a toi, notament si les emeutes reprennent (je suis GPX dans le 93)!! cordialement....




sronek de france 78 a écrit le 24-10-2006 à 08:36


Votre misére fait mon quotidien....J'aime vous lire, lieutenant, respect...j'ai crue être seule longtemps, tant la retenue est présente dans nos rangs. Pas le droit de faiblir, ni de fléchir d'ailleurs...Alors imaginez pleurer...Merci à vous Lieutenant... GPX M.




Dom  undefined de Nantes a écrit le 22-10-2006 à 14:03


J'ai découvert ton blog par hasard (merci monsieur l'annuaire). Ces écrits plein de tendresse, d'émotion et de réalisme me font découvrir une profession que je ne connais pas. Merci. Nous te rajoutons dans nos favoris et reviendrons souvent.




Cécile de Etrechy a écrit le 21-10-2006 à 15:34


je suis actuellement cadet de la republique. Je ne suis pas encore flic, et ma decision meme de suivre cette formation, ne date de quelques mois...en lisant ce blog, j'ai eu un peu peur de ne pas avoir reflechi avant de signer.
Mais au final, je me dis que les risques du metiers, je les connaissais deja...
j'espere que ce site vivra longtemps car il le merite... noble metier que celui de la police.




Seb de Paris a écrit le 21-10-2006 à 00:58


Après lecture de ce blog, je me demande quelles reactions j aurais a votre place ? aurais je le meme courage ? bref je me pose des questions ! et faut que je saches y repondre vite car dans quelques mois je serais sur la voie publique à mon tour !

un cadet




Arnaud de MARSEILLE a écrit le 19-10-2006 à 09:26


Du talent, de l'humour, mais le plus sérieux c'est que l'on se retrouve tous dans tes récits. Policiers de rue, simples acteurs des moments tragiques ou de peur. Notre reconnaissance ; le regard tout simple des acteurs, victimes oubliées de la vie et du pays. Flic de rue, ça n'est pas un métier, c'est un sacerdoce. A quand le livre ? Bientôt j'espère.




Jacques du Japon si tranquille ... en comparaison a écrit le 18-10-2006 à 02:12


Aussi étonnant que détonnant. C'est concis, intéressant dès la première ligne car en plus vous avez le choix du mot joli, sublimant l'horizon lugubre, transformant l'angoisse en passion de vivre pour ce monde qui bat comme un coeur, et que d'autres préféreraient enfouir.

Ces récits sonnent tellement juste, que leur lecture, même si elle en fait pleurer d'autres, me ravit. Et pourtant je ne suis ni flic, ni pervers ( je ne crois pas ), ni dépressif chronique recherchant toujours plus noir que son quotidien...

Je pense que si vous êtes encore en exercice, votre hiérarchie vous recherche. Continuez à leur dire longtemps bonjour de la part d'une certaine réalité très humaine.




althea de France a écrit le 17-10-2006 à 16:23


Bonjour,
je viens de lire tout votre blog. Je l'ai découvert grâce aux commentaires sur le blog d'Eolas (Journal d'un avocat).
J'avoue que vous mettez un grand coup dans mes préjugés... Je pense ne plus regarder les "flics" de la même manière, maintenant... Un regain de confiance, peut-être.
Un grand merci !
Au plaisir de continuer à vous lire...




Narsh de Centre. France a écrit le 17-10-2006 à 13:30


J'ai versé une larme de deception lorsque j'ai constaté que les articles sur i-**** avaient été effacé... C'est avec un réel plaisir que je suis retombé sur cette url (par moultes intermédiaires... la magie du net) et du coup, j'ai tout relu... Vraiment excellent, bien rédigé, toujours aussi passionnant...

Bref, que du bonheur que de nous faire partager ça, merci :)




egh_67 de France a écrit le 16-10-2006 à 19:59


Merci beaucoup pour votre blog. Il conforte agréablement mon récent choix de carrière. Tous vos textes m'ont beaucoup touché, principalement "Anachronisme en manif"... comme je vous comprend !




ana de ile de la réunion a écrit le 12-10-2006 à 04:28


Après 15 ans de police de banlieue j'ai posé mes valises sous les tropiques. Je decouvre votre Blog grace à France Inter, dieu que çà fait du bien de voir que quelqu'un est capable de transcrire aussi bien le quotidien de notre travail.....Merci




mélanie de grenoble a écrit le 08-10-2006 à 00:06


Egalement collègue je ris, je souris et je pleure en te lisant. Quelque soit la ville où nous exerçons, on retrouve les mêmes bonheurs, les mêmes horreurs. Tu fais éclater au grand jour ce que nous gardons au fond de nous parce que parfois c'est trop... inimaginable. Tu fais ressurgir nos angoisses, nos visions dégueulasses du quotidien que l'on part pleurer dans un coin pour ne pas que les collègues ou les citoyens nous voient et rient de nous voir finalement trop faible parce que trop humaniste. Mais je continuerai à te lire et à laisser échapper mes larmes... sans retenue.




Bernadette de Est de la France a écrit le 06-10-2006 à 14:00


Mon mari est un ex-flic de la BAC (en invalidité depuis quelques années) Comme vous, il était très humain, trop honnête, jusqu'au jour où le ras le bol et la dépression se sont installés. Il a tout donné pour la police, son temps, il a sacrifié sa vie de famille et il s'en est fallu de peu pour qu'il donne aussi sa vie. Son histoire est trop longue à narrer ici. Certes il n'attendait pas de lauriers de son administration mais des rumeurs infondées se sont répandues à son sujet et comme on le sait les rumeurs sont sournoises et affectent au plus profond d'elles mêmes les personnes qui les subissent. J'espère que vous êtes partie au bon moment car la police est un rouleau compresseur qui détruit ses brebis non galeuses.
C'est une collègue qui m'a fait découvrir votre site.
Continuez




Malik de Mayotte a écrit le 06-10-2006 à 06:07


Votre blog m'a gardé à vue bien plus que le temps légal. "Et bing !" dans ma gueule. "Et paf !" dans mes convictions. C'est ce que j'appelle de la brutalité policière. Bien sûr, les contusions sont internes, pas de trace visible; impossible de porter plainte: ça serait votre parole contre la mienne et vu votre talent je n'ai aucune chance ! Alors j'attends, en dégrisement...




Joël BUQUET de Elincourt sainte Marguerite a écrit le 05-10-2006 à 20:54


Pour une fois qu'un flic a un talent littéraire, on ne va pas bouder notre plaisir. Plus sérieusement, je suis heureux de savoir qu'il reste quelques ilôts d'humanité dans ce monde. Mon fils étant lieutenant de police, je ne peux que vous reconnaître des talents et des qualités dont il se trouve, malheureusement, fort dépourvu. Continuez à nous raconter tout ça.




Cassandre de France, du côté de chez Freud... a écrit le 04-10-2006 à 20:56


J'ai lu avec émotion vos articles: émotion parce que les bouts de vie cabossées que vous racontez sont poignants de détresse, de vérité et puis il y a l'autre côté du miroir dont vous témoignez avec tant de lucidité et d'humour. Et puis, cela m'a émue parce que mon grand-père aussi était "flic", et que vous lire est approcher ce qu'il n'a jamais raconté de son travail. Il y "quelqu'un" derrière la plume me suis-je dis en vous lisant, moi qui écoute les âmes cabossées qui tentent de se reconstruire, et qui a à entendre la parole "vraie" celle qui s'expose et "se mouille", celle qui est bien rare en ce monde et en ces temps de "politiquement correct" ou de son contraire qu'est le "partir en vrille et en provoc' sur le net". Elaborer du sens, être enseigné par ce que l'on fait, ce dont on est témoin, ce qui est partagé, Merci de ces moments partagés... Au plaisir de vous lire encore !




Sami
de Stockholm-Suéde. a écrit le 03-10-2006 à 08:10


BRAVO !!!! Un ancien de Paris la nuit..




Silvere de Royaume-Uni a écrit le 02-10-2006 à 14:41


Vraiment merveilleux et tellement prenant ... Pour un profane comme moi c'est une autre vision de la fonction policiere. Continuez !




Rafu de Grenoble a écrit le 30-09-2006 à 21:40


Enfin un petit peu de pub pour ce blog indescriptiblement fabuleux. Encore merci.




Bruno de Lyon a écrit le 29-09-2006 à 15:28


Bonjour,
Une bonne heure à vous lire, avec des pauses imposées lorsque les larmes sont là et qu'il me serait difficile à expliquer à mes collègues de travail. Du bonheur. Merci de votre humanité.




lovernios  undefined de paris a écrit le 29-09-2006 à 14:10


Juste un mot au passage pour dire que je suis fan depuis un bail deja, j'y trouve le detachement et l humour qui me manque dans ma brigade, etant une grande gueule je suis un habitué des commissions disciplinaire et autres mutations a la con. Bientot de retour en pup je vais essayer ton approche des choses.




Alaixi a écrit le 28-09-2006 à 17:41


Putain, ce que tu racontes est super fort, non seulement dans le contenu mais aussi dans la forme. Ca tape, ça cogne, ça interpelle....

Une bonne baffe dans ma petite gueule.

Merci pour ton blog.... Je reviendrai souvent.




Cyril  undefined de Luxembourg a écrit le 28-09-2006 à 17:08


Bravo pour vos textes, plein d'humanité et de vie. Plein de ces qualités que, par des préjugés que je reconnais, je n'aurais jamais été chercher dans un commissariat.




Louis  undefined de Charleville-Mézières a écrit le 28-09-2006 à 13:42


Bonjour,
Félicitation pour la qualité de vos textes et la pertinence des sujets. Du coup, tout ça est très, très intéressant.
N'hésitez pas à me joindre si vous pensez à des rpeortages insolites que personne ne veut ou peut faire.
Bonne continuation.




cosmo  undefined de Suisse a écrit le 28-09-2006 à 05:41


Vive blog à part qui m'a fait découvrir vos tranches de vie. Celle du 1er juillet, je ne l'oublierai pas. Celle du grand black non plus...c'est vrai de vrai???? Je me souviens du jour de 1999 (la veille de la grand éclipse) où, rentrée de Shanghai à Paris, j'ai vu vos collègues harponner tout ce qui était un peu bronzé avant même l'arrivée dans le satellite, au sortir de l'avion. Vous avez des ordres et sûrement de bonnes raisons...Cela dit, j'aurais aimé que quelques visages pâles, dont moi, se fassent également contrôler, juste pour éviter l'humiliation des passagers basannés...Ravie d'avoir croisé votre route que je vous souhaite bonne et longue.




jean pierre de mimizan a écrit le 28-09-2006 à 05:34


Merci pour ces textes sympa et sensibles, je sais, cela ne se fait pas pour un homme mais je n'ai pas honte de dire que les larmes me sont venues aux yeux en lisant vos textes...Vous m'avez un peu réconcilié avec la police de mon pays, ainsi je saurai que malgré le sang, la violence et la bêtise quotidienne il y à au moins un coeur qui bat sous l'uniforme(!) et une intelligence qui fonctionne.Il y avait certes, de quoi désespérer par ces tristes temps ou il est de bon ton de n'avoir pas d'états d'âme, ou seuls l'ambition et l'argent prévalent, mais je suis rassuré, ce difficile métier ne vous à pas amputé de votre humanité, elle est toute là dans ces lignes émouvantes....Je vous souhaite bon courage et je continuerai à vous lire avec un vrai plaisir(le web aussi, se montre beaucoup mais ne ressent pas souvent).




arnauddelyon de France a écrit le 27-09-2006 à 21:19


merci beaucoup pour ces histoires que j'ai pu découvrir grace à la chronique Blog à Partde France Inter! je vous souhaite bonne continuation.




Xavier de Paris a écrit le 27-09-2006 à 20:40


Félicitations. Ca fait vraiment plaisir de vous lire. La police mérite des personnes comme vous. Continuez, continuez!




jp de st denis a écrit le 27-09-2006 à 19:22


Grande et belle âme, votre naïveté me sidère un peu mais votre sincérité est émouvante. Devenu bobo de 52 ans je n'ai plus la haine conventionnelle de mes années d'anarchiste mais bonne année sabbatique.
Changez de métier ou vous serez mangée toute crue. Facile à dire peut être mais la police n'est que la trique du capital que vous le vouliez ou non.
Bon courage.




lemoine jacques de nogent l'artaud .France a écrit le 27-09-2006 à 13:24


bonjour ,je viens de lire votre blog...j'ai 67 ans ..je renifle..ma femme me dit :tu t'enrhume ???je lui réponds:comme dab...ce n'est pas vrai Madame ..je pleure..et je vous embrasse.




mireille masson de Turckheim a écrit le 27-09-2006 à 09:56


A l'heure où l'on sature du cinéma qui est fait autour des "services" de police, votre témoignage nous fait du bien... : il y a des gens "vrais" dans la police ! Ouf ! Du moins, il y en avait une... J'espère qu'elle fera des émules et que son blog ne "quittera pas inopinément" le web !
Merci et Bravo !




Fabien de Serres  undefined de Paris, France a écrit le 27-09-2006 à 07:50


J'ai découvert votre blog grâce à France Inter ce matin, et je n'arrive pas à m'en décrocher... Certains posts sont des coups aux ventres, d'autres me redonnent le sourire et l'espoir.

Votre écriture est fabuleuse, et même si j'imagine sans peine la difficulté de se livrer, j'espère que le partage de cette expérience allège un peu le fardeau quotidien de votre profession.

J'ose croire que d'autres que vous font preuve d'autant d'humanité et d'auto-dérision, et que ce blog permettra à vos lectrices et lecteurs de les comprendre et de les reconnaître.

A bientôt...




Laurent Caen a écrit le 27-09-2006 à 07:41


Votre texte du 28 juin est tout simplement magnifique.




Gérard EISENBERG de CHATEAUNEUF/FRANCE a écrit le 27-09-2006 à 06:31


Bonjour,
Je vous ai adressé un message perso, mais encore une fois BRAVO ! Quelle superbe écriture ! Continuez et faites en un livre qui sera digne, j'en suis certain, des plus grands ouvrages d'atmosphère.




le flic  undefined a écrit le 21-09-2006 à 21:18


test de livre d'or... on verra bien :o)



 

undefined

Partager cette page

Published by

"Sans la police,
tout le monde tuerait tout le monde et il n'y aurait plus de guerre."

Henri Jeanson, pataphysicien

« Le Flic de Bénédicte Desforges séduit avant tout par sa sensibilité à fleur de peau, sa révolte et sa tendresse. »
Lire
« La révélation du printemps »
Le Nouvel Observateur
« Avec sa fougue guerrière, sa rectitude et sa grande gueule, on irait bien au feu avec elle. »
Les Inrockuptibles

Police Mon Amour

« B.Desforges [...] récidive avec Police Mon Amour, dévoilant le quotidien des flics de base. Au fait, qu'en pense son ministre de tutelle, Brice Hortefeux ? »
France-Soir février 2010
chronique du livre [lire]
par Philippe Sage
« B.Desforges a osé écrire tout ce qu'on n'ose pas dire dans la police... »
France inter
« Chroniques poignantes. Une femme flic qui raconte magnifiquement, et dans un style époustouflant, son quotidien. On est happé. »  Biba

FLIC-BD

Mis en images par Séra, Flic est une adaptation en bande dessinée du livre éponyme de Bénédicte Desforges, publié en 2007 et immédiatement devenu un succès de librairie. Dans cette série de récits courts directement inspirés de son expérience et de son parcours de policier, elle brosse un saisissant portrait de ce métier complexe, en prise directe avec toutes les expressions, souvent contradictoires, de la condition humaine... note de Casterman [lire]

France info  Le livre du jour :

rechercher

 

 

 

undefined

banner Banksy ©