Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 juin 2006 1 26 /06 /juin /2006 00:12

AVP

Nuit ordinaire, on est en orbite sur l’arrondissement, quand la radio nous envoie sur un accident de voie publique, précisant simplement qu’une voiture est sur le toit au milieu de la chaussée. Il s’agit d’un boulevard sans voies transversales, et chemin faisant, je me demande comment on peut faire un tonneau sur une telle ligne droite...


à suivre dans Flic

26 juin 2006 1 26 /06 /juin /2006 00:11

Le talent d’un dealer d’héroïne d’envergure moyenne, est avant tout de cacher efficacement sa came. C’est cher, ça dégage de la plus-value à la revente, la demande est supérieure à l’offre, et c’est illégal. Se faire saisir le stock est redoutable de conséquences pour un dealer : garde à vue, dépôt, trou, perquisition qui entraînera le dépôt de bilan de la petite entreprise, et donc problèmes de trésorerie...


à suivre dans Flic

26 juin 2006 1 26 /06 /juin /2006 00:09

La chasse de la voiture volée nous emmène au cœur de la cité, entre les barres d’immeubles. Le jeune homme pile brusquement au milieu de l’allée et descend de voiture...


à suivre dans Flic

26 juin 2006 1 26 /06 /juin /2006 00:07

Les banlieues sont traversées d’autoroutes, de voies rapides, de nationales rectilignes, d’embranchements qui filent vers la province ou le périphérique de Paris. Les chasses, ou courses poursuites en langage policier, sont donc très fréquentes. Bien plus que dans Paris intra-muros, où la circulation trop dense empêche ce moyen de fuite, ceux qui s’y essayent finissant souvent sur le toit ou encastré dans une voiture à un carrefour.
J’avais quelques jours de brigade lors de ma première chasse...


à suivre dans Flic

26 juin 2006 1 26 /06 /juin /2006 00:03

Quand la nuit se lève et que Pigalle s’anime, quand les néons multicolores clignotent au dessus des porches tendus de rouge des cabarets obscurs, elle arrive.
On ne la voit pourtant pas venir. Elle marche vite, préférant le bord de la chaussée aux trottoirs...

à suivre dans Flic

"Sans la police,
tout le monde tuerait tout le monde et il n'y aurait plus de guerre."

Henri Jeanson, pataphysicien

« Le Flic de Bénédicte Desforges séduit avant tout par sa sensibilité à fleur de peau, sa révolte et sa tendresse. »
Lire
« La révélation du printemps »
Le Nouvel Observateur
« Avec sa fougue guerrière, sa rectitude et sa grande gueule, on irait bien au feu avec elle. »
Les Inrockuptibles

Police Mon Amour

« B.Desforges [...] récidive avec Police Mon Amour, dévoilant le quotidien des flics de base. Au fait, qu'en pense son ministre de tutelle, Brice Hortefeux ? »
France-Soir février 2010
chronique du livre [lire]
par Philippe Sage
« B.Desforges a osé écrire tout ce qu'on n'ose pas dire dans la police... »
France inter
« Chroniques poignantes. Une femme flic qui raconte magnifiquement, et dans un style époustouflant, son quotidien. On est happé. »  Biba

FLIC-BD

Mis en images par Séra, Flic est une adaptation en bande dessinée du livre éponyme de Bénédicte Desforges, publié en 2007 et immédiatement devenu un succès de librairie. Dans cette série de récits courts directement inspirés de son expérience et de son parcours de policier, elle brosse un saisissant portrait de ce métier complexe, en prise directe avec toutes les expressions, souvent contradictoires, de la condition humaine... note de Casterman [lire]

France info  Le livre du jour :

rechercher

 

 

 

undefined

banner Banksy ©