Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 23:23

rafle-veldhiv

 

 

Il y a 70 ans, les 16 et 17 juillet 1942, eut lieu à Paris la rafle du Vel'd'Hiv d'épouvantable mémoire.
Voilà la copie de l'original du texte qui en ordonne les modalités.

circulaire n°173-42 de la Préfecture de Police du 13 juillet 1942

pdf2

Là, une retranscription plus lisible de cette même note :

pdf2

 

Extrait d'une chronologie comparée de la Shoah (d'après doc ©Mémorial de la Shoah) pour se figurer l'environnement législatif et réglementaire en France pour les Juifs sous l'occupation et le régime de Vichy :

1940

16 juillet : les Allemands expulsent des Juifs lorrains et alsaciens vers la zone non occupée (ZNO)

22 juillet : loi française imposant la révision des naturalisations (7000 Juifs perdent la nationalité française)

30 juillet : loi française imposant la “ francisation de l’administration ”.

27 août : loi française annulant le décret-loi Marchandeau (du 21 avril 1939) qui interdisait et sanctionnait la propagande antisémite.

27 septembre : première ordonnance allemande définissant les Juifs et imposant leur recensement en zone occupée (ZO).

3 octobre : premier statut des Juifs adopté à Vichy et publié au JO le 18 octobre. Pour la première fois une loi française définit juridiquement les Juifs, leur interdisant la fonction publique et diverses professions.

4 octobre : loi française autorisant les préfets à interner les Juifs étrangers dans des camps spécifiques.

7 octobre : abrogation en Algérie du décret Crémieux.

31 octobre : seconde ordonnance allemande imposant le recensement des “ entreprises juives ” en ZO.

7 novembre : les Allemands commencent à expulser les Juifs du Luxembourg en ZNO

1941

20 mars : ouverture du camp de Drancy en région parisienne.

29 mars : création du Commissariat Général aux Questions Juives (CGQJ) dirigé par Xavier Vallat qui revendique un “ antisémistisme d’Etat ”.

26 avril : troisième ordonnance allemande donnant une nouvelle définition juridique des Juifs et imposant la nomination d’administrateurs provisoires pour les “ entreprises juives ” en ZO.

14 mai : premières arrestations massives de Juifs étrangers. 3 700 hommes convoqués par un “ billet vert ” pour “ examen de situation ” sont arrêtés par la police parisienne, puis internés à Pithiviers et à Beaune-la-Rolande dans le Loiret.

2 juin : second statut des Juifs de Vichy ; nouvelle définition juridique et nouvelles interdictions professionnelles.

13 août : 4e ordonnance allemande imposant la confiscation des postes de radio appartenant aux Juifs.

20-25 août : nouvelles arrestations massives de Juifs étrangers à Paris. 4 232 hommes sont internés à Drancy par la police française, à la demande des Allemands.

5 septembre : inauguration de l’expo “ Le Juif et la France ” au Palais Berlitz à Paris.

28 septembre : 5e ordonnance allemande visant les “ entreprises juives ”.

19 octobre : création d’une police aux Questions juives par Vichy.

29 novembre : loi française instituant l’ “ Union Générale des Israélites de France ” (UGIF). Elle regroupe obligatoirement toutes les associations culturelles et cultuelles.

12 décembre : les Allemands, assistés de policiers français, arrêtent 743 Juifs français à Paris et les internent au camp de Royallieu, près de Compiègne.

14 décembre : après un attentat, les Allemands imposent aux Juifs une “ amende ” de 1 milliard de francs et décident d’exécuter 100 otages juifs.

1942

7 février : 6e ordonnance allemande interdisant aux Juifs de quitter leur lieu de résidence entre 20h et 6h du matin.

10 février : loi française interdisant les changements de noms.

24 mars : 7e ordonnance allemande définissant les Juifs.

27 mars : le premier convoi de Juifs déportés “ vers l’est ” quitte la France.

18 avril : Pierre Laval revient au pouvoir et nomme René Bousquet au secrétariat général à la Police.

6 mai : Louis Darquier de Pellepoix remplace Xavier Vallat au CGQJ.

29 mai : 8e ordonnance allemande prescrivant le port de l’étoile jaune aux Juifs de plus de 6 ans, en ZO, à partir du 7 juin 1942.

8 juillet : 9e ordonnance allemande interdisant aux Juifs de fréquenter certains lieux publics (restaurants, cafés, bibliothèques, concerts, cinémas, piscines, squares et parcs...)

16-18 juillet : rafle du Vel d’Hiv’ : 12 884 Juifs arrêtés à Paris.

juillet-août : multiplication des rafles en ZNO et des convois vers les camps de mise à mort.

août 1944 : le dernier convoi de déportés quitte Drancy.

Partager cet article

Published by bénédicte desforges - dans actu au jour le jour
commenter cet article

commentaires

"Sans la police,
tout le monde tuerait tout le monde et il n'y aurait plus de guerre."

Henri Jeanson, pataphysicien

« Le Flic de Bénédicte Desforges séduit avant tout par sa sensibilité à fleur de peau, sa révolte et sa tendresse. »
Lire
« La révélation du printemps »
Le Nouvel Observateur
« Avec sa fougue guerrière, sa rectitude et sa grande gueule, on irait bien au feu avec elle. »
Les Inrockuptibles

Police Mon Amour

« B.Desforges [...] récidive avec Police Mon Amour, dévoilant le quotidien des flics de base. Au fait, qu'en pense son ministre de tutelle, Brice Hortefeux ? »
France-Soir février 2010
chronique du livre [lire]
par Philippe Sage
« B.Desforges a osé écrire tout ce qu'on n'ose pas dire dans la police... »
France inter
« Chroniques poignantes. Une femme flic qui raconte magnifiquement, et dans un style époustouflant, son quotidien. On est happé. »  Biba

FLIC-BD

Mis en images par Séra, Flic est une adaptation en bande dessinée du livre éponyme de Bénédicte Desforges, publié en 2007 et immédiatement devenu un succès de librairie. Dans cette série de récits courts directement inspirés de son expérience et de son parcours de policier, elle brosse un saisissant portrait de ce métier complexe, en prise directe avec toutes les expressions, souvent contradictoires, de la condition humaine... note de Casterman [lire]

France info  Le livre du jour :

rechercher

 

 

 

undefined

banner Banksy ©