Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 16:07

carte-donneur-organes

Beaucoup d’entre vous vont prendre la route ce soir.
Peut-être même que certains ne rentreront jamais.
D’autres, encore moins chanceux, n’arriveront même pas et louperont l’apéro et tout ce qui suit. (mais ils seront à jeun du coup, c’est une chance pour d’autres, j’y viens.)

C’est le moment de penser à vos cadeaux de noël post mortem.
Deux ou trois petits trucs qui ne vous serviront plus à rien, mais qui peuvent faire très plaisir aux plus démunis coté boyaux.

Soyez mignons, gentils, sympas, généreux, et humains même refroidis.

Pensez à vous munir d’une carte de donneur, et à la glisser bien en évidence avec votre permis de conduire si vous en avez un.

pdf2

Partager cet article

Published by bénédicte desforges - dans trucs en vrac
commenter cet article

commentaires

Erwan 03/01/2012 11:10

Pour info, la loi a changé, et c'est maintenant l'autorisation qui est réputée acquise sauf si la personne s'y est opposée de son vivant.
Toute personne qui n'a pas expressément signalé qu'elle refusait de faire don d'organes est susceptible à sa mort d'être prélevée, sauf avis contraire de la famille. (le problème vient souvent de
la famille.)

bénédicte desforges 03/01/2012 12:13



Ok.
Mais c'était de la prévention routière déguisée.
(c'est plus glamour qu'une photo)







B.P. 25/12/2011 19:30

La dernière image est sexiste. Ne pas publier de photo de mère Noël c'est de la discrimination. :-p

@ Marc Louboutin : je m'insurge. Les festivités de fin d'année constituent l'un des rares moyens de réguler la population occidentale (pour le reste du monde, il y-a bien entendu les guerres,
famines, pollutions de l'eau, épidémies diverses et variées sans compter les catastrophes climatiques). Avez-vous pensé à ce que deviendraient les Darwin Awards si l'on supprimait une si grande
occasion de diluer son sang dans de l'alcool ? Comme Jules César , chaque année, l'on peut dire, "veni, vidi et je n'en croie pas mes yeux", la connerie humaine se révélant sans limite.

bénédicte desforges 25/12/2011 20:13



Désolée pour la mère noël. La voilà :






Lolo 25/12/2011 09:27

Glissée dans le porte carte depuis longtemps mais plus le temps passe, moins y'aura à récupérer....y'a déjà la moitié bon pour la poubelle !
Joyeux Noël.
Bises Béné

bénédicte desforges 25/12/2011 14:21







Alain. 24/12/2011 18:31

Moi, je veux bien tout donner, rognons, plat de côte, etc...en cette période de Noël on a le coeur sur la main. J'ai même rempli une carte que j'ai glissé dans le sac à main de ma belle mère, pour
la signature, j'ai fait pour le mieux...

bénédicte desforges 24/12/2011 23:43







anne-so 24/12/2011 18:10

Ben...joyeux Noël !!!! En espérant que nous arriverons tous à destination. Bonnes fêtes Bénédicte. Et encore ta présence pour être à nos côtés en 2012.

bénédicte desforges 24/12/2011 23:46







"Sans la police,
tout le monde tuerait tout le monde et il n'y aurait plus de guerre."

Henri Jeanson, pataphysicien

« Le Flic de Bénédicte Desforges séduit avant tout par sa sensibilité à fleur de peau, sa révolte et sa tendresse. »
Lire
« La révélation du printemps »
Le Nouvel Observateur
« Avec sa fougue guerrière, sa rectitude et sa grande gueule, on irait bien au feu avec elle. »
Les Inrockuptibles

Police Mon Amour

« B.Desforges [...] récidive avec Police Mon Amour, dévoilant le quotidien des flics de base. Au fait, qu'en pense son ministre de tutelle, Brice Hortefeux ? »
France-Soir février 2010
chronique du livre [lire]
par Philippe Sage
« B.Desforges a osé écrire tout ce qu'on n'ose pas dire dans la police... »
France inter
« Chroniques poignantes. Une femme flic qui raconte magnifiquement, et dans un style époustouflant, son quotidien. On est happé. »  Biba

FLIC-BD

Mis en images par Séra, Flic est une adaptation en bande dessinée du livre éponyme de Bénédicte Desforges, publié en 2007 et immédiatement devenu un succès de librairie. Dans cette série de récits courts directement inspirés de son expérience et de son parcours de policier, elle brosse un saisissant portrait de ce métier complexe, en prise directe avec toutes les expressions, souvent contradictoires, de la condition humaine... note de Casterman [lire]

France info  Le livre du jour :

rechercher

 

 

 

undefined

banner Banksy ©