Braquo dans ta tête à toi

28 Novembre 2009

  Comme je n’ai pas vu Braquo, j’ai décidé d’interviewer un capitaine de police qui avait tenté l’aventure. Pour lui permettre de garder l’anonymat et d’échapper aux caméras de vidéosurveillance, je ne dévoilerai pas son identité.

BD : Donc, vous avez Canal+.

Capitaine X : Oui. Mais je n’ai regardé que deux épisodes. Après j’ai dormi.

Pas grave, on fera avec. En préambule, j’aimerais en dire un peu plus sur vous. Vous travaillez dans les quartiers sensibles d’un département dont le numéro commence par 9 et finit par 3, est-ce exact ? Et vous avez commencé votre carrière comme gardien de la paix.

J’en ai un peu honte, mais oui je fus gardien de la paix.

Je dois vous poser une question avant toute autre, et ce afin de vérifier que nous n’allons pas parler d’une contrefaçon : Est-ce que l’histoire commence mal ?

En effet, ça commence très mal.
Mais il y a un générique juste avant. Des images floues en noir et blanc, des voitures de police, des calibre douze, des têtes patibulaires mais presque, au son d’un riff de guitare basse invitant à une marche funèbre.

Donc, c’est bien du Marchal. On nous avait prédit un Shield à la française, la série a-t-elle tenu ses promesse ?
Je précise au passage que j’ai beaucoup aimé The Shield, sauf la dernière saison bien trop morale à mon goût. En effet, les méchants meurent tous, et Vic Mackey finit en costard cravate dans un bureau de la Préfecture de Police escalier C.


C’est une sorte de Shield yes, mais version lourdingue, noir et rock’n roll. J’en ai renversé un bol d’olives sur la moquette.

Expliquez-nous.

C'est l'histoire d'une brigade "de choc" (but you can call it groupe VP in french) dirigée par un commandant qui s’appelle Caplan comme dans La Mort aux Trousses avec un C à la place du K, qui boit du JB et habite sur une péniche comme dans Les Ripoux.
Autour de lui, il y a des flics habillés en jeans et cuir, dont un vrai aspirateur à coke qui sniffe à toute heure du jour et de la nuit, et roule sur une grosse moto avec le flingue bien visible à la ceinture. Et il y a aussi un chauve qui ressemble évidemment à Vic Mackey et qui roule en 4x4 noir.
Le proc ressemble à Torquemada, un autre magistrat est le clone de Rachida Dati, et le commissaire ne sait pas faire les nœuds de cravate mais c’est plus hype comme ça, et il doit être muté à Montpellier comme dans Adieu Poulet.
Les flics ne font jamais de procédure parce que c’est carrément pas assez cinégénique.
La première scène, première bavure, un collègue un peu énervé plante un stylo dans la gorge d’un violeur présumé innocent, pendant qu’une équipe va braquer un avocat en pleine séance de bondage. Et après, c’est le drame dans un bureau de l’IGS.
Là, j’ai repris des chips, et j’ai dû dire à ma femme que ça ne se passait pas du tout comme ça dans la police.
Le commandant de l’IGS est une caricature. Un mélange d’homosexuel refoulé et de Matrix en simili skaï, avec une coiffure de chanteur des années 80 et une boucle d’oreille pour faire plus déjanté. Bœuf-carottes totale fiction, quoi.
Ah, et il y a un flic femelle ! Un lieutenant qui vit avec un photographe beaucoup plus vieux qu’elle, dans un loft du tonnerre bien sûr. Mignonne, sauvage, j’ai tout de suite pensé à vous bien sûr.

Ah ? Faut pas vous gêner dites donc !

J’ai toujours grave kiffé les femmes flics, et là j’imagine bien une scène… version Marchal.
Gros plan sous la douche sur une superbe fille. Les carreaux sont verts crade, on a mis un filtre bleu sur l'objectif pour rendre les couleurs encore plus fades. L'éclairage est au dessus avec une température de couleur bien froide pour marquer les cernes. La fille ne porte aucun fard, ni même rien d'autre. C'est une brune à la peau blanche et l'on devine qu'elle n'est pas allée voir l'esthéticienne depuis plus d'un mois.
C'est du vrai ciné, merde quoi ! Du vrai ciné, sans complaisance !
Gueguedian n'a qu'à bien se tenir avec sa bouillabaisse du Panier.
L'eau chaude crée de la vapeur qui enveloppe cette héroïne forcément fragile et bien foutue. Elle a les pointes des seins tendues et se racle la gorge bruyamment, crachant ses dernières clopes. Aujourd'hui elle a auditionné plusieurs crevures mais rien à faire. Pas moyen de savoir ou ils ont planqué leurs poppers. Ils n'ont pas arrêté de l'insulter lors des auditions. Sales couilles molles !
Il y a un tabouret en formica rouge à coté de la douche, et une bouteille de sky est posée dessus. C'est pas une pub pour Evin quoi ! Merde !
Y'en a marre des séries fadasses. On veut du réel, du quotidien bien glauque. Et du sky sous la douche pour rendre la scène bien crédible.
Navarro peut s'accrocher, Marchal peut faire bien pire...

Ça vous ennuierait de sortir de la douche et revenir à nos moutons ? J’ai du mal en placer une, là...

Je m’en voudrais de déflorer l’anémie du scénario.

Détendez-vous, respirez par le nez, expirez par la bouche.

Notre héroïne fait un long monologue. Elle picole à en perdre haleine... PUTAIN ! Quelle vie de flic... La fille a dû sortir la boite à baffe aujourd'hui, et un avocat véreux (pléonasme), lui a craché à la gueule que son client trouvait le pavé de biche sauce grand veneur trop cuit ; il a renvoyé le plat au chef de poste. Putain de métier....
Le dealer se nomme Momo. Évidemment.
Marchal a peur du 93, il n'ose même pas le nommer alors il le transfère sur le 92.
Il termine avec un hommage à Damien, un collègue de la BAC 93 qui est mort au boulot. Mais qu'est ce que cet hommage vient faire là ? Putain de scénario… Voila. Marchal est égal à lui même, tout est égal, partout égal...

Le quota de collègues issus des diversités a-t-il été respecté ?

Affirmatif. Le "copain noir" est sagement rangé dans le porte-flingue de Bruce Willis, pas le genre qu'on enfile après dix minutes de lutte et qui laisse le gun tomber dès que l'on enlève la pression. Sinon, aucun collègue des îles ou du bled. Dommage.

Mais pourquoi avoir pondu un truc pareil ?

C'est The Shield à la française, ma pov’ dame.
Vic Mackey commettait ses pires péchés dans une église. Dans Braquo, on n’a pas évité l’entrepôt crade. C’est artificiel. C'est pingre. On aurait pu le faire dans une ancienne synagogue ou une vieille mosquée désaffectée, non ? Marchal, t'es pas joueur.
Les héros sont forcément fatigués, forcément alcooliques, forcément fumeurs, et se font casser la gueule avec le même plaisir qu'ils cassent la gueule des dealers. Les coups, quand ils vous arrivent… oh oui ! Oh ça fait mal ! Allez Johnny, la même s'il te plait...
Là, j’ai fini le paquet de chips, bu tout le whisky et pissé dans le ficus. Ensuite, j’ai renversé la table, et j’ai foncé chez mon voisin pour lui coller des grosses baffes et violer son épouse.

Pensez-vous que l’on soit dans une fiction réaliste qui puisse servir l’image de la police ?

(Capitaine X essuie une larme) La police est décrite comme pourrie, à l'image de la société. Le héros se plaint que le métier a changé, genre "on ne peut plus rien faire, alors on en a rien à faire". Tous les coups sont permis. Petit raisonnement…
Le Proc on l'emmerde, le patron on l'emmerde, les flics se mettent des rails de coke dans le nez. Ils roulent dans des 4x4 noirs comme Vic et pleurent au volant dès qu'ils comprennent qu'ils ont fait de "grosses bêtises".
Ils ont des spasmes dans la mâchoire en gros plan. C'est du grand ciné ça, coco. Et ils ne pleurent pas aux enterrements mais chialent comme des hyènes en garde à vue dès qu'on leur pose une question trop pointue.

Le flic borderline à la française manque décidément d’envergure. Pathologiquement égocentré, et jamais complètement méchant. Quelle misère… Sinon, Marchal a-t-il allumé la lumière ?

Négatif.

Regarderez-vous la saison 2 ?

Joker. Mais putain que cette série me fout les boules ! En filmant sans véritable intrigue, on fait un gros navet. Tapageur certes, mais rien de plausible.
Le commissaire Moulin, c’est du grand documentaire à côté !
Je regrette déjà l'histoire de Tchoupi que je viens de raconter à ma fille. Au moins on y apprend qu'il ne faut pas faire du vélo sans les mains.
De Julie Lescault à Marchal, on a oublié le principal. Il doit bien y avoir quelque chose au milieu.

Une dernière question avant de vous laisser repartir vous faire caillasser. Dans les épisodes que vous avez vus, représente-t-on d’une façon ou d’une autre la cheville ouvrière de la police, plus communément appelée gardiens de la paix ?

Les quoi ?

Merci d’avoir accepté cet entretien.

Interview réalisée sans trucage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
laisser un commentaire

Fred 13/06/2016 00:25

Je comprends pas ce texte completement bidon.il n y a personne devant ton magneto.
Tu parles d une serie avec un scenario ecrit sortie d une imagination fertile.tu cherches a comparer la vrai vie avec une histoire a la terminator.c est pour distraire.tu connais le premier but de la tele?divertir faire du fric.

amon 06/01/2010 00:39


Désolé j'ai oublié y a un excellent film ayant des gardiens de la paix en Héros !!

Pinot Simple Flic de Jugnot !!!


tirez pas je sors => []


amon 06/01/2010 00:33


Salut Bénédicte (et les autres)

Bon Braquo, je le matte en ce moment même !
Je suis pas policier mais informaticien (et là y a pas une seule série faite sur ce métier !! soyez en heureux je vous le dit LOOL)
donc votre boulot je ne le connais pas !
Bien que ma connaissance a pas mal évolué grâce à la proprio du blog :p

Donc braquo, une série de plus sur la Police ! oui réaliste j'en sais mais j'en doute en effet !

Cependant je préfère voir les flics de Braquo que ceux de Taxi ou de lescaut/ RIS and co où vous êtes fades, un peu (voir carrément) idiots et où tout est lisse, logique etc etc

En bref c'est un bon divertissement !

Pour ceux qui veulent du vrai qu'ils regardent 66mn, Enquête d'actions, reportages .... Naaaaaaaaaaaaaaan je rigole !! ;)


creisson 13/12/2009 22:03


Je viens de voir cette vidéo par hasard et cela m'interpelle ! Quand est ce qu'on cessera enfin de mettre les Bons d'un côté et les Méchants de l'autre ? "flic ou voyou ?". Je ne serai jamais que
d'un seul côté : humain ! Et encore ! Puisque je l'avoue, bien souvent, j'ai plus de compassion pour un chien ou pour un chat ! Il n'y a pas de "salaud de flic" dans mon monde et ma façon de vivre
car pour moi un "flic" est avant tout un "être humain" ! Une personne qui travaille pour gagner sa vie et que je respecte en tant que personne ! Tant pis pour les "cons" qui voient et qui pensent
autrement parce qu'ils sont bien trop bornés pour penser autrement ! Un jeune de quartier sensible est aussi avant tout pour moi un être humain (et là aussi tant pis pour les "cons" qui pensent
qu'il est forcément un con ! Non, et encore NON ! Je pense que la vie c'est bien autre chose que les bons d'un côté et les méchants de l'autre ! Un "flic" comme on dit est avant toute chose et
toute considération, un être humain ! Une personne qui se lève pour gagner sa vie et que nous (tous) sommes heureux d'appeler au secours quand ça ne va pas ! Si je suis seule dans la rue et que
j'ai une trouille énorme parce que je me sens menacée j'appelle qui ? Les "flics" ! Si je suis seule chez moi et que quelqu'un me menace en voulant entrer de force, j'appelle qui ? Les "flics" ! Et
quand une pauvre femme (incapable de se défendre) se fait tabasser jusqu'à ne plus en pouvoir, elle appelle qui ? Les "flics" ! Alors arrêtons de taper sur les "flics" qui sont un "bouc émissaire"
du malaise social ambiant.
Ceci dit, arrêtons AUSSI de taper sur les jeunes de banlieue, en pensant "étranger = délinquant, voyou, bon à rien ....!" Ce n'est pas vrai ! En France existent des gens formidables ! De toutes
origines et ces gens là laissons leur la chance d'exister !
Bien sûr, les "mauvais" existent parce que tout simplement le mal existe ! Il y a de "bons flics" et aussi "des jeunes de banlieues formidables". Il suffit que tous les "gens biens" se rencontrent
! Ce sera ça la FRANCE de Demain ! Des "gens biens" tout simplement ! Et moi, cette FRANCE, ce pays républicain, j'y crois ! Du moins, j'en rêve !


le flic 13/12/2009 23:30


Mais qui tape ici sur les flics, cher monsieur ?
Vous n'avez pas bien lu ou vu.
Braquo n'est pas un documentaire, m'enfin !... :P


coquelicot 10/12/2009 18:11


Est-ce moi qui suis trop con de croire l'interwiooou fictive ou est-ce les autres qui le sont de la croire réelle?
En même temps je ne suis qu'une bleue donc c'est une circonstance atténuante pour ma non compréhension sur la véracité de cet article si véracité il y a :o)


le flic 10/12/2009 18:18


La vérité sur la vie de ma mère, le capitaine X existe, et il n'est pas moi !



Maître Mô 09/12/2009 05:18


Capitaine X, je ne m'attendais pas à dire ça un jour, mais, tout avocat pléonastiquement véreux que je sois, je vous aime !


marc bdn 07/12/2009 15:56


Je vous trouve un peu sévère avec Marchal.D'accord,il n'en finit pas de régler ses comptes avec la boite,mais comme un mari déçu par une fiancée qui lui aurait beaucoup promis et si peu donné...On
peut comprendre son aigreur.
C'est filmé selon sa "patte": images sombres,gueules cassées,ambiances lourdes et glauques.On ne s'étonne pas de voir du raisiné chez Tarantino ou du rouge chez Kubrick,non? (comparaison faite
toutes proportions gardées,hein?),alors pourquoi lui reprocher sa marque de fabrique?
les invraisemblances: oui,evidemment,mais je n'ai pas souvenir qu'il ait clamé haut et fort faire dans le réél ce coup là.Et à tout prendre,je préfère les siennes que celles de Julie Lescaut.
Le parallèle avec "The shield" :oui,dans les situations.Une première connerie au départ,qui en enclenche une autre pour couvrir la première et ainsi de suite jusqu'à atteindre un truc monstrueux et
ingérable.
Mais à la fin MacKay est puni? la morale est sauve.
Bref,j'ai vu en entier,ça pêche par moments,mais ça reste regardable.
Pour ceux qui aiment pas,il y a "alerte cobra"


christophe 06/12/2009 11:45


En ce qui me concerne, j'ai regardé "Braquo". Et j'ai apprécié; comme j'ai également apprécié "The Shield". Il est facile de faire une comparaison entre les deux. Pourquoi pas? Après tout, on est
sur le créneau des flics pourris traqués par leurs collègues de l'inspection générale. Après, on ne peut pas faire en 8 épisodes ce qui a été fait en 7 saisons. Pas pareil.
Sinon, sur le fond, je dirai tout simplement "c'est du Marchal". Flics cocaïnomane, alcoolique, dépressif. Y'a tous les ingrédients de ce qu'il a l'habitude de nous faire. Mais fuat pas confondre;
Marchal n'a jamais prétendu faire du réaliste. Certes, il joue sur son coté "ancien flic", ca fait vendre, et il a bien raison. Mais, nous le savons tous; faire un film ou une série sur la réalité
policière, ca serait chi... au possible; tu filmes les auditions, les mecs qui ont un casque sur les oreilles, avec un peu de terrain quand-même. Mais le compte du spéctateur n'y est pas, faut pas
rêver!
Donc, rien ne me choque en regardant cette série. Je trouve que c'est une bonne série française. Je ne me fais pas chi... lorsque je la regarde comme on a pu nous servir les Navarro, Julie Lescaut
et autres. C'est noir, très noir, même.
Et, bien évidemment, ce n'est pas la réalité.
Mais, en cherchant bien, on y retrouve quelques idées directrice; et celle qui me plait le plus, c'est la necessaire osmose dans une équipe de ce genre. C'est un peu du style "on vit ensemble, on
meurt ensemble", même si j'exagère.
En tous les cas, c'est l'idée que je me fais des groupes constitués de la police, tels qu'ils devraient être. Avec des mecs qui sont comme les doigts de la main.
Bref, j'ai beaucoup aimé.


arnaud 03/12/2009 02:19


BRAQUO:

Je suppose que dans "the shield a la française" on entend avec peu de moyen.
car enfin croyez vous serieusement que the shield est le reflet parfait des groupe d intervention us??!!
non vous n etes pas si bête.
alors pourquoi confondre braquo avec la tv realité?
ce n est pas un reportage sur la police mais une fiction, un ressenti, des idées inspirées par des phantasmes d anciens flicards.
oui nous les detestons ces flicards sales et pourtant gradés et pétés de tunes (la fiction commence ici)
et pourtant on aimerait bien leurs ressembler, des gens d action, sans remord (pas au debut).
des flicards border line comme on les aime (au us)qui se permettent plus qu une claque en guise de justice (des bebel en puissance).
comment vous béné n avez vous pas compris qu il s agissait la d'une fiction à la premiére minute (un opj seul dans une grande salle avec un gav a demi nu et attaché, qui pête les plombs et laisse
des traces....) tandis que ses gars travaillent en solo sur un coup de pression.
n'avez vous jamais dans toute votre carriére entendu parlé d individus menés en forêt en compagnie de pelles et de pioches??
de groupe vp se faufillant sous des vl pour poser un mouchard sans cr mais avec de grosses certitudes, de perquises a la mexicaine, de fouille a corps en exterieur et autres fouille de vl??
ou etiez vous alors?
n 'avez vous jamais été témoin de choses et d autres, faits d abitudes de travail.
Même si nous ne pouvons que les condamner ces faits existe et braquo en est une compil exagérée
de trés bon flics protegent, securisent, et servent la nation en etant sur le fil ud razoir delimitant le bon du mauvais coté.
ce n est qu une fiction mais trés inspirée
ce ne st qu'une fiction la preuve les opj sont tous officiers et font le sale boulots, delegué abituellement aux gardiens qui eux sont absents,ou peut etre tapent ils les procédures que ne font pas
les heros de l histoire,
en tous cas j'ai aimé cette serie, tout comme la cinquantaine de fonctionnaire avec qui j en ai parlé (P.J.,BAC,SG,VTT,MOTARDS,ETC...confondu)
je pense qu aucun ne ratera la deuxiéme saison
P.S.: en dehors de MR 73 Mr Marchal ne m a jamais deçu
de plus il parle souvent justement de son ancient boulot...


lu sur facebook (2) 03/12/2009 02:06


xxxxx :
...Personnellement, j'ai aimé l'humour de ce billet.
Le but n'est pas n'est pas de prendre OM en défense (sic), c'est vrai que tout cela reste de la "fiction". De plus OM tient un discours qui n'est pas dénué de sens quand il s'exprime publiquement.
Néanmoins, concernant par exemple "36" j'aurais préféré qu'il s'attache un peu plus à la vraie histoire de Dominique Loiseau dont l'histoire est tirée, parce que dans ce cas précis, la réalité à
dépassée, de loin, la fiction. Il y a dans les archives d'ici un documentaire complet sur l'affaire Loiseau, en trois parties, qui montre bien le décalage...
Maintenant, s'appuyer sur des fictions très outrancières pour montrer l'efficacité de la police d'hier, à force cela devient pesant. Le "pitch" de braquo était connu du milieu depuis longtemps.
J'en ai d'ailleurs parlé avec Béné plus d'un an avant que l'on ne commence à parler de ce feuilleton. Simple. Basique :"Un groupe de flics, pour venger leur chef de groupe injustement accusé, pète
un câble et passe de l'autre côté de la barrière." Bien sûr, ils sont alcooliques toxicomanes et dépressifs...et comme il faut actualiser les appellations, ils sont...officiers.
Bon. C'est juste le thème récurrent de tous les films de Marchal, il n'y a quand même pas beaucoup d'originalité là dedans, il faut quand même le reconnaître.
Moi j'aime bien le côté déjanté de ses fictions; images saturées, équipement futuristes (les cuirs longs avec marqué Police dans le dos), les belles bagnoles et les atmosphères glauques....
Afficher davantage
Mais souvent, cela frise la caricature tout de même.
Je n connais pas OM, je l'ai croisé tout au plus 5 mn il y a 25 ans dans un pot...Je sais qu'il a galéré pas mal et que maintenant il n'a plus à se mettre à 4 pattes pour avoir un budget. C'est une
force de caractère et une réussite que je lui reconnais. Par contre, le côté "icône" de la police me gène un peu parce que n'est simplement pas vrai.
Ni celle d'aujourd'hui, ni celle d'hier.
OM regrette sans doute de ne pas avoir réalisé L 627, le premier film notable du genre, et peut être aussi de ne pas avoir travaillé de cette manière...;Je ne sais pas, mon diplôme de psy est
encore en cours de validation...;-)
A la finalité, je me demande tout de même s'il n'est pas plus attiré comme un papillon à la quête de lampadaire par les voyous que par les flics. Sauf que les voyous qu'il connaît sont tous devenus
scénaristes...Facile de cultiver la fascination autour d'une bonne bouffe à une table bourgeoise parisienne en se demandant comment recycler des souvenirs ou des anecdotes rapportées "d'anciens
combattants" où chacun souhaite faire briller sa part d'Ego et de justifications.
La vraie vie est un peu plus consistante que cela.
Parce que la morale implicite qu'il reste, finalement, de tout cela est systématiquement, c'est "Puisque l'Etat nous baise, prenons exemple sur les gangsters."
C'est un peu idéaliser, une fois de plus, un milieu qui ne fonctionne absolument pas avec un "code d'honneur" sensé invalider les valeurs de la Police.
Après, ce genre fictionnel de film d'action peut séduire, je ne le conteste pas.
Mais cela reste du cinoche, au sens propre du terme. Du divertissement. Après, que l'on aime ou pas, c'est comme le style littéraire, c'est uniquement une question de goûts...
Mais qu'Olivier Marchal, ensuite, avec sa bande d'ex (ou pas) flics scénaristes (Alexandre, Fabiani, Pagan...) qui trustent le marché et le rendent imperméable à tout autre contribution, fassent
croire qu'ils sont les seuls héritiers de la "vraie" police avec ce genre de clichés est tout de même une sorte d'escroquerie morale médiatique.
Non ?

xxxxx :
Tu aurais dû être psy! ^^ sinon plus sérieusement belle analyse , moi je dis à quand un film avec de simples flicards (et que l'on ne me parle pas de Pinot)


xxxxx :
Le problème d'internet est qu'il faut tout blinder de smileys et de lol pour bien différencier le second degré du reste.
:)
:D
:P
^^

xxxxx :
: Nul besoin de Kikou lol et autres xpldr ou ptdr pour exprimer ce qu' on ne peut voir, tout simplement avec des mots comme le font les vrais journalistes "presse"... Je pense qu' on peut arrêter
ce débat stérile, De toute façon O.M. on aime ou on aime pas, chacun a droit à sa petite part de mauvais gout.
Je ne critique pas son travail car il a, au moins le mérite de "s' interesser" à la "police".

xxxxx :
De mieux en mieux. Bien sûr que Marchal s'intéresse à la police, surtout dans les périodes de promo de ses films et séries.
Allez, je te laisse à tes illusions et tes icônes ;)
Moi quand je "m'intéresse à la police" j'ai pas d'heure pour le faire, je téléphone à France-Info et une semaine après on parle du suicide à la boite. Garde tes leçons pour toi.

xxxxx :
Olivier marshall est un bizness man avant tout , j'ai aimé ces films car ils sont noirs et j'aime bien l'ambiance mais cela reste du "cinéma" loin de la réalité. A contrario il a depeint la
situation de la boite avec brio en quelques minutes a la radio , en parlant de la politique de l'excuse etc. Pour revenir a l'article l'interview m'as fait rire l'ironie et le second degré dans le
pur style "mad movies" de la belle époque.Pour moi le meilleur reste pinot simple flic ok je sors >>>>>>. Ps: mr73 est etrange car intemporel ( le bus ancien, lieu inconnu) mais
j'ai aimé ce film en tant que spectateur sans le regard critique de flicard, comme je l'ai dit plus haut j'attends THE Film qui parleras de moi homme du rang.....

xxxxx :
Là je dois dire qu'on rentre dans le "bois dur" en effet, parce que dire qu'OM s'intéresse à la police, c'est mal connaître (très mal) le pourquoi du comment...
Quand il était dans la boite OM s'intéressait avant tout au théâtre et au ciné... Oui, Olivier "s'intéresse" à la police, mais pour quelles raisons ? Faut pas pousser Béné dans les orties, il y a
une différence entre les flics qui font "autre chose à côté"... Il y a ceux qui se servent de la boite et de ses mythes gratos, et ceux qui essayent malgré tout de faire changer les choses et se
servir de leur expérience plus leurs "à côté" pour faire bouger un système très mal barré !!!
Marc et Bénédicte en sont de très bons exemples...
Pour finir, je préfère cent fois F. Mancuso (contrairement à la légende inventée par qui on se le demande, c'est lui qui a amené Marchal sur la série Moulin, et non l'inverse) qui lui, à une
véritable réflexion sur le lien entre son métier et le cinéma...

xxxxx :
Je crois que l'on parle mieux de ce que l'on connait, et il faudra certainement attendre qu'un flicard passe au ciné pour faire un film sur ce corps... Il ne faut cependant pas sous estimer la
réalité du milieu cinématographique qui se plaît dans les choses connues (les gars qui enquêtes à la TV sont des commissaires depuis la guerre) et qui croit que cela brille plus pour le spectateur
si il y a beaucoup de galons sur les épaules...

xxxxx :
Dans six mois pour la promo de son film sur le "gang des Lyonnais" aura t'on des Itw d'OM sur le malaise interne du "milieu" au sujet de la fin du grand banditisme à l'ancienne..?
;-)
Pour le reste, à suivre....
Vu l"évolution de la TV et de la multiplication des programmes courts, les nouvelles de Béné pourraient sans doute trouver un débouché pertinent en ce domaine.
Encore faut il trouver les entrées et les réseaux...


lu sur facebook (1) 03/12/2009 02:06


xxxxx :
Toujours ce talent d'être dans la dérision et le vrai à la fois ! Je parle pas d'O. Marchal bien entendu, qui lui, s'enlise dans les fantasmes d'une police qu'il n'a même pas connue, mais bien de
Benedicte !
Si on imagine le cinéma comme une planque, j'aimerais bien qu'un chef de groupe dise au storno a Marchal d'aller se reposer et Bénedicte de prendre la relève !!!

xxxxx :
Perso j'ai beaucoup aimé Braquo, n'en déplaise à certains même si la Police ce n'est pas vraiment ça.
Au moins, l'histoire et le talent des comédiens à le mérite de distraire et de tenir en haleine.

xxxxx :
Vous êtes vraiment des mauvaises langues... O.M fait toujours un peu la même chose c'est vrai, mais au moins il sort du lot par rapport à d'autres "choses" françaises... On veut de la vrai police à
la TV? Regardez Julie Lescot, pour une fois qu'un patron mène une enquête de A à Z. Même mieux, on peut prendre commissaire Valence. Qui est mieux placé qu'un ancien taulard pour prendre le rôle
d'un flic??? Pour moi, une série ne dois pas forcément refléter la réalitée, mais doit nous permettre de prendre du bon temps...
J'ajoute quand même que les séries américaines sont plus que grosses (The shield par exemple), personne ne dit rien! Alors c'est sûr, selon O.M tous les flics sont des dépressifs qui vivent dans un
entrepôt en attendant que la pluie ne cesse, mais reconnaissez au moins que lui, a le mérite de nous tenir en haleine jusqu'au bout de la série...
Oui j'assume... ;-)

xxxxx :
Sans parler de bouquins sur la Police qui font vendre car la Police est un thème vendeur et électoraliste.
Je reconnais à Bénédicte un bon bouquin, d'ailleurs je le lui ai écrit en message privé.
Une officier qui écrit "simplement" et non avec simplicité d'un boulot qu'elle a connu tout en mettant la main dans la merde.
Bouquin avec beaucoup d'humanisme et réel, sans amertume sur la profession comme le font certains aigris.
Alors les films de Monsieur Marchal, pourquoi pas, je n'est rien contre. Tant que l'on ne tourne pas avec les Debbouzze et autres bouzes, cela ne me gêne en aucun cas !

xxxxx :
moi j' ai bien aimé la série (sans plus) mais j' ai pas aimé l' interview (ça fait un peu humour 2nd degré forcé)...
--- il veut dire quoi le Cne interviewé quand il dit qu' il a été Gpx et qu' il en a honte...?---
Pas d' autre argument j' ai un tournoi de poker qui m' attend...

xxxxx :
arretez de flinguer OM, que l'on aime ou pas je veux bien le concevoir, quand a dire qu'il est nostalgique d'une police qu'il n'a pas connue...., avouez seulement qu'il balance un peu les
conditions de travail, et ça même les syndicats ne le font pas !

xxxxx :
Dire que l'on adhère pas au "tout" Marchal, est-ce le flinguer ? J'ai beaucoup aimé 36, mais l'acharnement à ne pas se renouveler à ce point me gène... Et oui, je maintiens qu'il joue sur l'image
d'une police fantasmée dans ce qu'elle a de plus caricaturale... Moi aussi j'aime les destins tragiques et beaucoup ont connu des dérives et des collègues "bordeline"... Mais est ce que l'on doit
en rabattre les oreilles de tout le monde jusqu'à plus soif ?
MR73 avec son flic déglingué même pas capable de serrer un type à deux avec des pompes, moi je trouve que c'est plus de la caricature... ça me fatigue, c'est tout...

xxxxx :
Je pense que l'interview est vraiment second degré lol la tu verses dans le flic "taxi" sinon moi j'ai surtout aimé OM a la radio ou il a en quelques minutes dressé le portrait de la profession de
nos jours.il a raison les officier de terrain manquent et de plus je ne parles pas de B. Deforges quand je dis ça car je n'ai pas encore lu son livre mais ça me fait rire quand des officiers
sortent des livres du style simples flics etc ( lu dans un liaison un patron qui ecrivait simple flic mdrrr) les vrais officiers ne sont plus la. Now il ne restent que des managers et des
bureaucrates se souciant plus de leurs chiffres que des relations humaines..... Mais pour om faut avouer qu'il aime les polars noirs.

xxxxx :
36 c'est bien joli, mais ce n'est jamais qu'un remake de La Guerre des Polices avec Claude Brasseur et Claude Rich, film à mon sens plus subtil que celui de Marchal (entre nous soit dit, je suis
plus souvent allé au 36 que lui, mais bon..) mais avec moins de belles vues de Paris et de musique mélo c'est vrai aussi. Moi ça me gave qu'on ne me fasse carburer qu'à l'émotion et au pathos.
Point barre. Même si c'est iconoclaste, je dis que tout ça n'est qu'imposture. MR73 c'est un bide.

xxxxx :
moi j'ai beaucoup aimé cette interview !!!
vive le second degré de BD plutôt que le premier degré d'OM !
@Bénédicte : J'avais oublié que t'étais "commise" sur MR73, ha ha ha... Je viens de le revoir (en partie) et c'est abominablement creux en effet...

xxxxx :
En temps normal moi aussi j' aime bien la masturbation intellectuelle mais aujourd' hui je devais être trop fatigué pour apprécier ce pêt de cervelle à sa juste valeur... désolé, Allez, j' vais '
pieuter... Ptêt à bientôt...


papa 03/12/2009 01:10


soyons sérieux, ce pitaine est juste un peu aigri. En fait, il a honte d'être devenu Lieutenant quand il voit ce qu'est devenu la Police et de s'etre comlice de ce gachis, mais pour garder la tête
haute, il nous dit le contraire. Et moi, j'ai aimé Braquo, il aut le prendre pour ce que c'est, une série qui nous change des merdes de séries policières qui ont décérébré des générations entières
de téléspectateurs téèfunesques. Voilà, c'est tout ce que j'avais à dire et je l'ai dit.


le flic 03/12/2009 01:20


Il y a toujours la solution d'éteindre la télé, remarque...
On n'est pas obligé de regarder le moins pire de la programmation.


alatriste 02/12/2009 17:31


Premier commentaires ici, malgré de nombreuses lectures attentives, intéressées et silencieuses... Je me suis bien marré en lisant ce post et de façon générale j'aime bien vos avis "tranchés" et
éclairés Bénédicte . A vrai dire j'ai vu Braquo aussi et j'ai assez aimé, un peu comme Jamal, a préférer ca aux daubes habituelles sur la police... tout en sachant très bien que ca n'a rien de
réaliste. cela dit, je pense que l'intérêt de la série vient plutôt de la mise en scène des euh "conflits moraux", équilibre bien et mal, tout ca, tout ca... Mais je suis d'accord, le proc, le type
de l'IGS, même la brigade, l'aspirateur à coco, etc. tout ca est très irréaliste. Ca manque aussi de pratique "d'enquête" proprement dite.


Alex 02/12/2009 16:53


Je viens ici m'inscrire en faux avec ce billet car, bien que je ne sois pas abonné à "canal pas si plus que ça" et que je sois un gardien de la paix mieux payé que les autres (pas beaucoup), je
trouve qu'Olivier Marchal est un génie en son genre.

Il transcende le métier de flic à ce qu'il y a de plus cliché dans le monde du cinéma et ça, eh bien, il fallait oser....

Plus personne n'y croit mais il s'accroche et rien que pour ça il mérite d'être accroché au firmament des réalisateurs de séries Z, séries qui ont de véritables fanatiques, ne riez pas vous là bas
au fond à droite...

Je n'ai ni vu ni envie de voir la série ici dépeinte mais je voulais tout de même donner mon avis (pas avisé pour un sou, vu que je suis flic en tenue, chose qui n'existe pas au cinéma autrement
que dénué de toute forme d'intelligence) sur cette fiction quiseveutplausible....

PS : pour copier / coller un texte de ce blog, il faut : installer linux, surligner le texte puis cliquer sur la molette de la souris, ça fera un copier coller.
Ce PS en remarque aux trop nombreuses personnes qui n'arrivent pas à voler la sève de ce blog ;)

---Dont bizettes,---

Alex


Festraets 02/12/2009 13:40


Merci pour cet interview vérité, extrêmement drôle et bien senti, qui remet les choses à leur place et Marchal dans la poubelle dont il n'aurait jamais dû sortir. A noter: en plus d'être alcoolos
et toxicos, les flics selon Marchal semblent avoir un vrai problème d'hygiène en général et de shmapooing en particulier _ le chauve mis à part, rendons lui cette justice. Mythe ou réalité
policière?


ti_cyrano 02/12/2009 13:24


Ça a l'air bien ... mais moi j'ai pas le droit de pisser dans le ficus, déjà que je dois mettre les patins. J'aurais dû faire flic, ça a l'air d'être l'éclate.

C'est dans quel épisode la scène de la douche, que je loupe pas ? Et la marque des chips, z'avaient pas l'air sales ?

Au fait c'est quoi un gardien de la paix, ça pousse près des ambassades c'est ça ? Ou c'est une variété de ficus ?

Sinon je veux bien prendre un abonnement, c'est mieux que télérama :-)


Frédérique M 01/12/2009 22:53


Eh bien :0) J'avais lâché l'affaire au bout de deux épisodes, je vois que je n'étais pas la seule. Pas crédible une minute, je suis d'accord, sans être de la maison.


jamalauxdents 30/11/2009 17:00


Ah, un espace où je peux parler de Braquo sans me faire engueuler..... ;-)
Pour ma part, j'ai plutôt bien apprécié cette série (j'ai vu les 8 épisodes, en div-x, j'ai pas Canal). Je défendrai Mr Marchal en disant qu'il a fait qq chose de mieux que "36 quai des orfèvres"
ou "MR 73", films où je me suis fait chier lamentablement. Pour une fois, les acteurs sont bien choisis. Ca reste du cinéma, c'est clair, mais je préfère regarder 100 fois ça que les merdes
moralisatrices de TF1. Après, ce n'est qu'un avis de cinéphile, chui pas flic moi, je peux comprendre vos déceptions... (mais ne dîtes pas que c'est un "the shield" à la française, ça n'a rien à
voir !!!)


le flic 30/11/2009 17:05


Pas d'accord.
Tu peux te faire engueuler ici AUSSi Jamal(auxcheveux) !


Nichevo 29/11/2009 19:28


J'ai l'impression que l'officier fait de l'humour lorsqu'il indique qu'il a honte d'avoir été Gardien de la Paix.
J'ai bon ?
Sinon, cette rafale est bienvenue car voir des flics pourris causer librement de leurs prochains braquages au portable me fait doucement sourire.
Et les gardiens de la paix , ils font encore office de figurants?


le flic 29/11/2009 19:54


Les quoi ??

Dis donc, toi aussi tu es un ancien gardien de la paix. Tu vis ça comment ?


Ludo 29/11/2009 15:25


J'aime tellement ce blog que j'en ai fini par ressentir que je vous aimais bien.... MAIS LA!!! Révéler comme ça la fin de la série "The Shield", sans la moindre pudeur, alors que je n'en suis qu'à
la saison 3.... Je sors mon Code pénal et je trouve l'infraction qui correspond, promis!