Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 03:19

 

 


  Je ne me souviens pas de ce qu'on faisait dans ce secteur, mais ce n'était pas du tout nos terres de chasse habituelles. Nous étions banlieusards, et je nous revois sortant d'un tunnel non loin de la gare Montparnasse. Et moi, disant à mes collègues que j'adorais la Bretagne, mais juste celle qui est coincée entre les bars à chouchen de la rue de l'Arrivée, et la crêperie de la rue du Départ. Celle du bord de mer du bout du monde, je ne lui trouvais pas le charme qu’on lui prétendait. Le vent breton, très peu pour moi, je préférais ne pas m’éloigner du périphérique...

 

 

à suivre dans Police Mon Amour

 

Par souci de discrétion, nous nommerons le collègue Helmut. En fait il s'appelle Bernard.
Quant à Jean-Marc, il s'appelle vraiment Jean-Marc. Mais il est mort.
Paix à son souvenir et à ses excès de vitesse qui n'ont jamais bénéficié d'aucune indulgence.

 

Partager cet article

commentaires

Ptiga 09/03/2009 08:36

Bin faut dire aussi....c'est tellement chère, la moto......

commandcome 18/02/2009 15:16

Quelque soit la gravité de l'accident on s'inquiète toujours d'abord pour notre matériel. Nous sommes désormais des matérialistes.
Alors les motards, qui bichonnent leurs engins comme leurs compagnes... :)

le flic 18/02/2009 15:24



Des matérialistes ? Non, des sentimentaux ! :o)
Moi aussi je bichonne mon homme. Astiqué au Belgom-chrome, et lubrifié au WD-40.
:D



christophe 05/02/2009 13:31

j'aimerais me faire dedicacer ton livre, peux tu me contacter par email, pour convenir d'un rdv si tu es sur paris . merci
christophe

maazz 04/02/2009 18:15

sont cons les flics des fois tout de même !

le flic 04/02/2009 23:46



Si vous saviez à quel point, ma pov...



christophe B 02/02/2009 10:42

décidement,Bénédicte, je ne tombe que sur ton nom en ce moment, même en ouvrant ma messagerie professionnelle. sympa et tellement realiste ce récit du motard.
je t'ai laissé un petit message sur ton livre d'or.
chris B

le flic 04/02/2009 23:54



Salut Christophe !
Merci pour tes messages.
(ENPP 87, t'es un vieux comme moi, dis donc !)
Je roule moins en moto, mais j'ai toujours le GSX-R, c'est attachant ces bêtes-là que veux-tu...
Appel de H4 et clé de 14 ;)



"Sans la police,
tout le monde tuerait tout le monde et il n'y aurait plus de guerre."

Henri Jeanson, pataphysicien

« Le Flic de Bénédicte Desforges séduit avant tout par sa sensibilité à fleur de peau, sa révolte et sa tendresse. »
Lire
« La révélation du printemps »
Le Nouvel Observateur
« Avec sa fougue guerrière, sa rectitude et sa grande gueule, on irait bien au feu avec elle. »
Les Inrockuptibles

Police Mon Amour

« B.Desforges [...] récidive avec Police Mon Amour, dévoilant le quotidien des flics de base. Au fait, qu'en pense son ministre de tutelle, Brice Hortefeux ? »
France-Soir février 2010
chronique du livre [lire]
par Philippe Sage
« B.Desforges a osé écrire tout ce qu'on n'ose pas dire dans la police... »
France inter
« Chroniques poignantes. Une femme flic qui raconte magnifiquement, et dans un style époustouflant, son quotidien. On est happé. »  Biba

FLIC-BD

Mis en images par Séra, Flic est une adaptation en bande dessinée du livre éponyme de Bénédicte Desforges, publié en 2007 et immédiatement devenu un succès de librairie. Dans cette série de récits courts directement inspirés de son expérience et de son parcours de policier, elle brosse un saisissant portrait de ce métier complexe, en prise directe avec toutes les expressions, souvent contradictoires, de la condition humaine... note de Casterman [lire]

France info  Le livre du jour :

rechercher

 

 

 

undefined

banner Banksy ©