Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 00:03

 

 

  Il avait pour habitude de débarquer dans les postes de police par surprise. Il dédaignait de s’annoncer, et prenait tout le monde au dépourvu, c’était sa façon de faire. Une sorte de ruse, il était connu et redouté pour ça. On s’était dit qu’il aimait probablement observer in vivo les poulets en liberté dans leur habitat naturel, avant que le coq de la basse-cour n’ait pris soin de les aligner, vérifier la couleur de leurs chaussettes, les plis de chemise, et donné les recommandations d’usage.
  Il faut bien dire que ce n’était pas monsieur-tout-le-monde, et que la perspective de le voir débarquer n’importe quand, provoquait des sueurs froides à quiconque avait une responsabilité sur l’ordre, la discipline, ou du moins les apparences.
  Ce soir-là, il avait décidé de rendre visite aux effectifs du poste des G.C. Peut-être même allait-il y rester le temps de boire un café, et fumer une cigarette. Car il fumait beaucoup, on le savait aussi. Il avait donc laissé sa voiture en haut de la rue qu’il avait descendue seul, les mains dans les poches de son imperméable, et une cigarette aux lèvres.
  Le planton, qui avait aussi les mains dans les poches et qui fumait de même, l'avait d'abord regardé venir sans trop y prêter attention. L’homme était assez grand, il avait le pas de celui qui sait où il va, et une belle assurance se dégageait de lui.
  Il s’était arrêté devant la porte du poste de police.
  « Bonsoir.
  - Bonsoir monsieur. » avait répondu le gardien de la paix.
  Et puis il avait regardé cet élégant quinquagénaire aux boucles grises qui n’avait pas vraiment le style du quartier, et son visage s’était fendu d’un immense sourire. Il s’était alors retourné vers l’intérieur du poste et avait crié en direction de ses collègues.
  « Ho les gars ! Venez voir ! Il y a Darry Cowl qui vient nous rendre visite ! »
  Et se retournant vers l’homme :
  « Quelle bonne idée vous avez eue de passer cette nuit, monsieur Cowl ! J’adore votre humour, passez-moi l’expression, mais vos films me font pisser de rire ! »
  L’homme le regardait d’un air imperturbable, et restait silencieux.
  « Hé les collègues ! Il nous reste bien un fond de whisky pour trinquer avec Darry, bougez-vous, c’est pas tous les jours qu’on a la visite d’un comique ! »
  Le chef de poste était alors apparu sur le seuil, et d’une voix blanche s’était adressé à l’homme :
  « Mes respects monsieur le Ministre, si vous voulez bien vous donner la peine de rentrer... »
  Et il avait hurlé :
  « Fixe ! »
  Et monsieur Joxe, Ministre de l’Intérieur, était entré dans le poste de police.

 

 

Toute ressemblance ou similitude avec des faits et un ministre ayant existé, n’a rien d'une coïncidence fortuite. Messieurs Joxe et Cowl se ressemblaient pas mal. Surtout de nuit.
Récit tiré d’une histoire vraie.

 

 

récit tiré de Police Mon Amour

 

Partager cet article

commentaires

Henri LE GUICHOUX 11/04/2010 11:11


JOXE a fait interdire l'alcool dans les locaux de police mais pas dans son bureau le soir quand le préfet de police venait rendre compte des évènements de la journée;PASQUA était sympa...normal son
père était flicard!
Continue Béné ta prose est un ravissemnent
SIG 22


le flic 11/04/2010 14:58



Merci Henri :)
Mais grand bien leur fasse au préfet et à Joxe !
Quand à l'équation, famille avec flic = résultat sympa, ce n'est carrément pas une généralité. C'est un peu comme officier par concours interne = officier compréhensif... tu vois ce que je veux
dire...



Salvatore pas public facile 25/10/2008 10:44

@Les RG pas ripoux :
Faut dire que tu as peut-être un humour de merde, tu t'es déjà posé la question ?... Ca donne peut-être pas envie de se laisser aller à l'humour potache. :)

Les RG pas ripoux 22/10/2008 08:16

Les flics qui déboulent dans notre local associatif sont moins drôles que Darry Cowl ...

jcparis75 19/10/2008 17:56

Rétrospectivement, cela fait rire mais sur le coup "Le gpx de permanence" a surement connu un sale moment!!! :-/ Nous faisons tous des gaffes à un moment où un autre ... mais là vu le poste occupé par le personnage ...cependant, l'erreur peut se comprendre Darricau était dans le showbizz depuis plus longtemps que Joxe;-)

le flic 22/10/2008 01:49



Et bien si j'avais été l'officier de brigade, je ne sais même pas par quel bout j'aurais attaqué une audition administrative. ("Redites-moi les propos que vous avez tenus à monsieur le Ministre"
et tout le tralala, persiste et signe sans éclater de rire, le tout sous couvert de la voie hiérarchique qui transmettra... sans rigoler non plus.)



Prince des chats 19/10/2008 02:37

A l heure actuelle, fin juillet de faction devant la porte, je vois une jolie brunette arriver avec un gros sac, je la regarde la salut et voyant un tonfa sortir de son sac je luis sors Salut collegue, bienvenu a la XXX, dis toi qu ici c est comme l enfer de dante quand tu rentre tu oublie tout espoir, et je rajoute en meme temps tu verra on est tranquille pour un mois la pintade en chef est partie et la nouvelle TI SERTARIEN n est pas encore en fonction.
Bah c etait elle la nouvelle TI

le flic 22/10/2008 01:43



Ah... T'as encore marqué un point sur ce coup-là !
En fait, faudrait mieux ne jamais rien dire, avoir l'impassibilité du terminator standard sur la figure, mettre quelques coups de raquette au passage des TI et présumés TI, et basta.
Bon courage !



"Sans la police,
tout le monde tuerait tout le monde et il n'y aurait plus de guerre."

Henri Jeanson, pataphysicien

« Le Flic de Bénédicte Desforges séduit avant tout par sa sensibilité à fleur de peau, sa révolte et sa tendresse. »
Lire
« La révélation du printemps »
Le Nouvel Observateur
« Avec sa fougue guerrière, sa rectitude et sa grande gueule, on irait bien au feu avec elle. »
Les Inrockuptibles

Police Mon Amour

« B.Desforges [...] récidive avec Police Mon Amour, dévoilant le quotidien des flics de base. Au fait, qu'en pense son ministre de tutelle, Brice Hortefeux ? »
France-Soir février 2010
chronique du livre [lire]
par Philippe Sage
« B.Desforges a osé écrire tout ce qu'on n'ose pas dire dans la police... »
France inter
« Chroniques poignantes. Une femme flic qui raconte magnifiquement, et dans un style époustouflant, son quotidien. On est happé. »  Biba

FLIC-BD

Mis en images par Séra, Flic est une adaptation en bande dessinée du livre éponyme de Bénédicte Desforges, publié en 2007 et immédiatement devenu un succès de librairie. Dans cette série de récits courts directement inspirés de son expérience et de son parcours de policier, elle brosse un saisissant portrait de ce métier complexe, en prise directe avec toutes les expressions, souvent contradictoires, de la condition humaine... note de Casterman [lire]

France info  Le livre du jour :

rechercher

 

 

 

undefined

banner Banksy ©