Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 14:30

 

 

 

scène1

« J’ai adoré votre livre. A-doooo-ré !
Tellement, tellement… émouvant. Et votre façon d’écrire, de raconter, de voir les choses… Tellement, tellement… humaine. Oui, humaine, c’est ça. Ce métier difficile… Mais humain, très humain… Pénible, oui… Comment faites-vous… comment peut-on supporter cette misère… le pire de l’humain… la violence… la mort...

 

 

à suivre dans Police Mon Amour

 

Partager cet article

commentaires

Serge - Col37 20/10/2009 19:19


Beuuuuarrrkkk oups désolé a vomi là.
Incroyable, tu vas devoir retourner à la plume...
Bisous ma belle bon courage.


JOSEPH 11/09/2009 21:04

Baby, la tune n'a pas d'odeur ! le mec est dans son trip de cinoch! ce né ke du cinoch à ne pas confondre avec la réalité comme on connait !
ke ce soit n'importe ki, ki saute dans le vide il se fera ramasser, si c'est un des notres tu sais ke cela nous retournera les burnes et au nom de tous ceux ki nous ont quitte sans pouvoir se faire entendre ou comprendre : fonces petite !

le flic 11/09/2009 21:16



Merci mon JO ! :)



Lamouroux 16/06/2009 08:21

Bonjour,

J'ai découvert que nous avions deux choses en commun: un passion certaine pour le cinéma et nous connaissons tous les deux des flics :-). Moi, il s'avère qu'il s'agit de mes parents et de leurs collègues. Ayant échapper de peu à la Grande Maison, j'ai choisi ma première affirmation pour en faire mon métier. Ceci étant dit, ce producteur n'est que le reflet le plus caricatural de son milieu. L'idée de faire un film sur le milieu du flic de terrain n'est pas mauvaise en soi - après tout Jugnot, avec Pinot, avait réussi à attirer les foules, et L627 de Tavernier, tentait une approche nouvelle - mais le problème est de donner du liant à l'ensemble des anecdotes que vous raconter avec justesse (dixit mes parents).
En effet, on peut aborder sous plusieurs angles ce type de récit. Les américains sont particulièrement forts pour cela, voir Le Policeman de Daniel Petrie ou bien Colors de Dennis Hopper. Soit l'on suit un personnage central dans son quotidien, soit on prend un moment et l'on suit les personnages qui y sont mêlés.
Vous, par rapport à votre livre (passionnant au demeurant), le format cinématographique me parait peu adapter. Une série courte (26' voir 12'), s'articulant autour d'un personnage récurrent, mais pas forcément centrale (le vôtre par exemple), me paraît plus à même, de mettre en avant la richesse du propos général (la particularité du métier de policier) et des histoires contées (les vôtres).
Même si toute vos anecdotes ne sont pas forcément transposables à l'écran, certaine sont particulièrement télégéniques. Des moyens, des réalisateurs inspirés, et hop, c'est tout bon... Reste à savoir si une chaîne peut partir dans ce genre de projet et si c'est vendeur question pub? Là, c'est moins sûr (Les seuls pouvant éventuellement avoir le courage étant Canal, et ils ont déjà Marshall...).
Sinon, question polar, personnellement, le parangon indépassable reste Heat de Michael Mann. C'est dommage, vous n'en avez pas fait la critique. Sinon, j'aime bien LA Confidential, Rush, Serpico.., et plein d'autres finalement.
V1

PS: J'habite votre ancien quartier et je suis allé voir le mur de la SNCF, au croisement des rues Pajol et Riquet. Effectivement...

NEMESIS 21/01/2009 03:35

Les gens ignorants essaient de donner des mots ou un avis sur ce que l' on vit, mais ils n' en deviennent que plus pitoyable...

le flic 21/01/2009 03:42



Si je te disais de qui il s'agit...



Pona 08/10/2008 12:14

C'est pas l'érection qui fait la sodomie. C'est ce bon vieux tutoiement...
Une sorte de pot de vaseline toujours posé ouvert sur le bureau de l'éditeur.
Au début on trouve ça étonnant et sympa ce patron qui offre le "tutoiement" .
Après on serre les fesses dés qu'on vous dit "tu".
Et bravo pour votre blog!

"Sans la police,
tout le monde tuerait tout le monde et il n'y aurait plus de guerre."

Henri Jeanson, pataphysicien

« Le Flic de Bénédicte Desforges séduit avant tout par sa sensibilité à fleur de peau, sa révolte et sa tendresse. »
Lire
« La révélation du printemps »
Le Nouvel Observateur
« Avec sa fougue guerrière, sa rectitude et sa grande gueule, on irait bien au feu avec elle. »
Les Inrockuptibles

Police Mon Amour

« B.Desforges [...] récidive avec Police Mon Amour, dévoilant le quotidien des flics de base. Au fait, qu'en pense son ministre de tutelle, Brice Hortefeux ? »
France-Soir février 2010
chronique du livre [lire]
par Philippe Sage
« B.Desforges a osé écrire tout ce qu'on n'ose pas dire dans la police... »
France inter
« Chroniques poignantes. Une femme flic qui raconte magnifiquement, et dans un style époustouflant, son quotidien. On est happé. »  Biba

FLIC-BD

Mis en images par Séra, Flic est une adaptation en bande dessinée du livre éponyme de Bénédicte Desforges, publié en 2007 et immédiatement devenu un succès de librairie. Dans cette série de récits courts directement inspirés de son expérience et de son parcours de policier, elle brosse un saisissant portrait de ce métier complexe, en prise directe avec toutes les expressions, souvent contradictoires, de la condition humaine... note de Casterman [lire]

France info  Le livre du jour :

rechercher

 

 

 

undefined

banner Banksy ©