Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 22:59

 

 

 


© photo Goon : http://a-tension.eu




  Il est beau, il est drôle, il est influent, il sent bon la pipe...
Et je ne le vois qu’une fois par mois.
Aaargh... que la vie est mâle faite !

   Ah Laurent, pourquoi toi, pourquoi l'Assassin, pourquoi les cheese-burgers et la guiness, pourquoi wikio, pourquoi les vélib en hiver, pourquoi ?...

 

 

 

Partager cet article

commentaires

Dom 11/04/2008 18:21

J'hésite
ton humour
ou celui de Mélina.

Ouais j'hésite.
Bon et puisque t'es pas là, j'en profite.

la diiiiiigue la diiiiigue
en revenant de Nantes
la diiiigue du cul.

le flic 13/04/2008 22:51



- dimanche 13 avril, soir -
Ouais ben c'est pas malin parce que maintenant j'hésite entre l'humour de Mélina et le tien. Pas facile...
Dis donc blondasse, tout à l'heure quand tu es venue de Nantes à Montaigu, tu es passée par où ? Et quand je pense qu'il y avait une jeune enfant en bas âge avec toi... pfff Tu ne recules
devant rien. Tiens à propos tu la connais celle-là (quand j'avance tu recules, comment veux-tu, comment veux-tu que) ?
Scuz hein. :D



Miss pas touche 07/04/2008 19:35

hé ben! y avait un paparazzi qui avait un meilleur appareil photo que les autres (ou qui avait un peu moins bu ^_^)

on va bientôt retrouver Bénédicte dans les magazines : Gala, Ici Paris, ou Voici... et après, c'est la descente aux enfers. Il faudra semer les photographes, éviter les journalistes, et tu finiras dans les potins parce que t'auras castagné un mec qui t'a photographié à ton insu à la sortie des toilettes publiques...
ha lala ! c'est dur d'être une bloggueuse influente hein :-D

le flic 07/04/2008 20:06



A semer les photographes, on finit dans les potins ou sous le pont de l'Alma, c'est selon. Mais comme je n'en suis pas là (et que je passe toujours par les quais et pas sous le pont)  je ne
sème pas les paparazzi (singulier paparazzo) je leur cours après. Et détrompe toi Anna, d'après les définitions et critères d'usage de la blogo, je ne suis pas influente, loin de là.
Mais comme tu vois là, j'ai approché l'influence de très près :D



pousse manette 06/04/2008 08:43

Tu as changé la photo. Pinaise, elle est belle celle-ci. On pourrait en faire un poster. Et Laurent et toi, vous êtes mimi tout plein.

le flic 06/04/2008 11:51


Ah ben oui, on fait même un super beau couple je trouve.
Bon tu te décides à mettre un lien vers ton blog ou quoi ? Bizoux ! :D
-> pousse-manette


lita.s 04/04/2008 23:44

mince alorsssss ! on voit rien du tout, niente, nada !!!
un beau mâle vu une fois par mois, et qui sent bon la pipe... je m'interroge !
no bisouzalors.

le flic 05/04/2008 00:01



Bah moi, deux jours plus tard, je n'en suis plus à l'interrogation mais à la nostalgie ! :D
Bizoux Lita et bon week-end.



Mélina LOUPIA 04/04/2008 17:30

Il sent bon la pipe.
?
Muhuhuhahahahahahahahahahah, j'en ai mal au bide de rire.
Des bizettes

le flic 04/04/2008 18:39



Toi t'es rien qu'une jalouse.
Des bizoux.



"Sans la police,
tout le monde tuerait tout le monde et il n'y aurait plus de guerre."

Henri Jeanson, pataphysicien

« Le Flic de Bénédicte Desforges séduit avant tout par sa sensibilité à fleur de peau, sa révolte et sa tendresse. »
Lire
« La révélation du printemps »
Le Nouvel Observateur
« Avec sa fougue guerrière, sa rectitude et sa grande gueule, on irait bien au feu avec elle. »
Les Inrockuptibles

Police Mon Amour

« B.Desforges [...] récidive avec Police Mon Amour, dévoilant le quotidien des flics de base. Au fait, qu'en pense son ministre de tutelle, Brice Hortefeux ? »
France-Soir février 2010
chronique du livre [lire]
par Philippe Sage
« B.Desforges a osé écrire tout ce qu'on n'ose pas dire dans la police... »
France inter
« Chroniques poignantes. Une femme flic qui raconte magnifiquement, et dans un style époustouflant, son quotidien. On est happé. »  Biba

FLIC-BD

Mis en images par Séra, Flic est une adaptation en bande dessinée du livre éponyme de Bénédicte Desforges, publié en 2007 et immédiatement devenu un succès de librairie. Dans cette série de récits courts directement inspirés de son expérience et de son parcours de policier, elle brosse un saisissant portrait de ce métier complexe, en prise directe avec toutes les expressions, souvent contradictoires, de la condition humaine... note de Casterman [lire]

France info  Le livre du jour :

rechercher

 

 

 

undefined

banner Banksy ©