Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 18:30


©theyliewedie.org


Réponse à un commentaire indigné à propos de Les Bleus à lire
("de Les Bleus" plutôt que "des Bleus", c’est juste pour faciliter le référencement dans googueule.)

Foutez-nous la paix !!!
Ah ! Un cri de protestation ! Une petite colère qui vient éclater ici à l’impératif et à la première personne du pluriel. Sont-ils un, est-il plusieurs ? que ne sais-je... Peut-être une délégation d’un comité de bien-pensance de la télé décérébrée, ou un réseau occulte de défense des personnages et réalisateurs de Les Bleus. En tout cas, un fervent défenseur de la cause, qui pense avoir une légitimité pour venir me dicter ce que j’ai à penser ou à dire sur ce blog, vient demander des comptes sur la piètre opinion que d’autres et moi, osons exprimer à propos de cette série bientôt culte (nanar-awards...)

Si vouz ne pouvez pas comprendre que cette serie n'est qu'une fiction , retournez donc voir Derrick.
Oui une fiction, et ?... J’ai dit autre chose ? Tu crois que j’ai pu craindre qu’il y ait confusion avec un documentaire ? Ha ha ! Non, juste une mauvaise, une très mauvaise série, tant sur le fond que la forme. Et à bien réfléchir, Derrick qui passe pour être une référence en matière de platitude et de grisaille est bien plus regardable. Je doute fort que Les Bleus puissent prétendre à la même longévité que lui. Derrick parvient à durer à la télé française sans pour autant se faire accrocher à son lit avec des menottes, et verser dans les stéréotypes les plus éculés. Derrick ne ressemble à rien d’autre qu’un vieux Colombo poussiéreux, mais il tient la route pour les amateurs du genre. Alors relis attentivement ce que j’ai formulé dans la note précédente sur Les Bleus, et colle toi un zéro de compréhension.

La série a reçu le Prix de la meilleure série de prime time au 9ème Festival de la fiction TV de La Rochelle (12 au 16 septembre 2007), ainsi que le Prix de la meilleure série au Festival de la fiction de Luchon en 2006,
Qu’importent les podiums des prix audiovisuels, ce genre d’attribution ne fait autorité que dans les milieux initiés. Si Les Bleus ont ramassé un prix, ça explique probablement l’intérêt grandissant des téléspectateurs français pour les séries américaines, et l’échec des stratégies d’imitation de celles-ci par les réalisateurs français.
Si les prix étaient un baromètre de qualité, ça se saurait. S’ils fonctionnent comme les prix littéraires, les enjeux sont très éloignés du talent. Une autre chose peut faire foi : l’audience. Sur la première diffusion de Les Bleus, Médiamétrie annonce 3 500 000 téléspectateurs, soit une part d’audience de 15.2% du public. La semaine suivante, 2 550 000 de persévérants, soit une déperdition de plus de 27% des amateurs de navets de la semaine précédente.
Pas de bol, tu viens de te tirer une balle dans le pied.

Question : tout ces juris ont-ils un niveux intellectuel inferieur aux forces de l'ordre qui tout le monde le sait est d'un grand niveau au vu de ce que vous dite ?
Alors ça, c’est peut-être la phrase en trop... Tu es ici sur un blog de flic. Je me contre-carre du niveau intellectuel des jurys qui attribuent des récompenses à ce que la télévision produit de plus débilisant. Je pense d’ailleurs que les prix décernés aux nanars de la télé, sont déterminés par autre chose que l’intellect. Ton brillant plaidoyer pour Les Bleus se termine par une conclusion minable en forme d’insinuation sur le QI policier, et c’est particulièrement maladroit. Les flics - et moi sur ce blog - s’autorisent une opinion sur les films et séries supposés mettre en scène et en fiction notre métier.
La télé pond de la merde en barre, de la soupe inodore, insipide et sans saveur, des clichés irréalistes et sans aucune originalité, des scenarii prévisibles et à coté de la plaque, qui nous font passer pour des gros cons.
Et on a autorité pour dire que ça n’a de policier que le nom. Ne t’en déplaise.

Merci de me repondre messieurs les censseurs
Tu exigeais une réponse, tu l’as eue. La madame, elle vient de t’allumer, je laisse maintenant mes collègues le faire à leur tour, si tu es parvenu à les amuser avec tes non arguments et ta non maîtrise de la langue française... Le tout laissant à penser que tu te ramasserais comme une loque au concours de gardien de la paix.

(non non j'ai trop de respect pour la police pour dire raz bas joie)
Rabat-joie, ça s’écrit. Le sens du mot est dans son orthographe.
Mais à trop regarder la télé...

 

Partager cet article

commentaires

lucie 10/12/2008 20:02

bonsoir j'avoue que plus je li votre blog et plus je vous admire.Votre façon de parler de démontrer vos opinions votre façon d'argumenter et votre rage de faire éclater la vérité. Cela s'adresse à vous mais également à tous mes futurs colléges (je l'éspère bien ;)) car eux également argumente manifiquement.
Merci à vous tous car c'est en lisant ce genre de chose que ma motivation augmente et ce durcie!

le flic 11/12/2008 23:37



Merci pour nous alors, Lucie :o)
On te souhaite bonne chance si ta motivation reste entière.
@ +



arturh 20/10/2007 11:38

@ Salvatore

Fuck the mass? On voit que les séries américaines ont une grande influence, même sur l'élite française autoproclamée. Mais rassurez vous, on ne vit pas en démocratie. La manière dont la série "Les bleus" a été faite est parfaitement anti-démocratique. D'abord elle a été commandée par M6 par obligation, à cause des "obligations de production" liées à leur "cahier des charges" qui les oblige à investir une minimum dans la production française. Contrainte contre laquelle les dirigeants de M6 n'ont cessé de protester. Au fond, ils pensent qu'il n'y a aucune raison de les empêcher de diffuser des séries américaines à la chaîne. Et puisqu'ils y sont contraints, ils se contentent de commander, comme ici, à un producteur ami (les producteurs étaient eux mêmes les responsables de la fiction sur M6 avant qu'ils ne créent leur société de production). Tout ça se passe en famille avec pour résultat... disons... Fuck the mass. Vous voyez, vous avez au moins un point commun avec les dirigeants de cette chaîne.

Salvatore 19/10/2007 13:27

@Trublion :
Votre commentaire est à l'image de votre blog, une belle vitrine de votre ignorance et une "belle" caricature !
Pour information, la culture de la France s'est faite aussi par la culture de ses immigrés... Mais bon, c'est un autre débat.
Quoiqu'il en soit, c'est ce qui me désespère le plus dans l'explosion des blogs. Certains ont confondu dans ce droit à l'expression libre, un devoir de parole... Même quand ils n'ont rien à dire ou pire quand ils disent des conneries !

J'aime me dire humaniste démocrate parfois mais quand je vois ce qu'on en fait (ici d'une forme de démocratie participative), il ne me vient qu'une pensée : La démocratie, c'est la tyrannie des incompétents !

Heureusement, dans le flot incommensurable de conneries, certains blogs sortent du lot... Voire tuent leur race ! Hein Bénédicte ;p

Et pour faire le lien avec le sujet de base, à savoir les séries de merde pour ménagère de moins de 50 ans :
FUCK THE MASS ! :D

Furyo 17/10/2007 08:31

Eteignez votre télévision et utilisez plutôt votre cervelle...

Le prof à la dérive 16/10/2007 09:26

Je suis bien d'accord que cette série est une série télévisée comme une autre. Mais personnellement j'appércie cette série "Les Bleus", désolé ! Je sais bien que celle-ci ne refléte pas la réalité. Mais si je regarde cette série, c'est tout simplement pour me divertir après une journée de boulot. C'est aussi simple que ça.
Maintenant, je n'ai peut être pas suivi le discours depuis le début, et j'ai peut être loupé un épisode...

"Sans la police,
tout le monde tuerait tout le monde et il n'y aurait plus de guerre."

Henri Jeanson, pataphysicien

« Le Flic de Bénédicte Desforges séduit avant tout par sa sensibilité à fleur de peau, sa révolte et sa tendresse. »
Lire
« La révélation du printemps »
Le Nouvel Observateur
« Avec sa fougue guerrière, sa rectitude et sa grande gueule, on irait bien au feu avec elle. »
Les Inrockuptibles

Police Mon Amour

« B.Desforges [...] récidive avec Police Mon Amour, dévoilant le quotidien des flics de base. Au fait, qu'en pense son ministre de tutelle, Brice Hortefeux ? »
France-Soir février 2010
chronique du livre [lire]
par Philippe Sage
« B.Desforges a osé écrire tout ce qu'on n'ose pas dire dans la police... »
France inter
« Chroniques poignantes. Une femme flic qui raconte magnifiquement, et dans un style époustouflant, son quotidien. On est happé. »  Biba

FLIC-BD

Mis en images par Séra, Flic est une adaptation en bande dessinée du livre éponyme de Bénédicte Desforges, publié en 2007 et immédiatement devenu un succès de librairie. Dans cette série de récits courts directement inspirés de son expérience et de son parcours de policier, elle brosse un saisissant portrait de ce métier complexe, en prise directe avec toutes les expressions, souvent contradictoires, de la condition humaine... note de Casterman [lire]

France info  Le livre du jour :

rechercher

 

 

 

undefined

banner Banksy ©