Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2007 7 19 /08 /août /2007 04:28
  Quelques lignes pour les passants d’ici.
  Et pour tous ceux qui m’ont envoyé des lettres, des messages, des mails.
  Merci pour tout. Merci les inconnus surtout…
  Vous avez vu que ce site est devenu une vitrine plus qu'autre chose. C’est le site du livre et je vais le laisser tel quel.
  C’est vrai que j’aurais pu raconter plus de choses sur les mois qui viennent de passer. Bien plus qu’une revue de presse. Comment on vit le passage du texte anonyme posé sur un blog très discret, à un livre qui se vend très bien.
  J’aurais pu raconter les salons du livre, les dédicaces, la radio, la télé. Mais rien que de l’écrire, là, comme ça, ces mots-là, ça me gène. Ca fait pipeule et c’est bidon.
  Il y a eu des rencontres, éphémères comme un week-end, volatiles comme une coupe de champagne, des petits mondes surfaits et des oasis de sincérité.
  La vie, quoi.
  Des interviews qui ont été des vrais moments de partage et d’attention, et d’autres où je me suis fait chier à répondre à des questions débiles sans réussir à orienter le débat ailleurs que vers une conclusion déjà décidée.
  La loi du marché, quoi.
  J’aurais pu aussi raconter l’édition, aaaaah ! de mon point de vue ! han !
  Le livre-objet qui se périme comme un yaourt. Et l’auteur qui est tout sauf un professionnel du livre. Etc…
  J’aurais pu écrire sans me soucier de la forme, sans préoccupation de style, écrire n’importe quoi sur n’importe quoi. Pour le plaisir ou le soulagement Pour l’illusion d’être et avoir. Parce que j’écris mieux que je parle. En me foutant qu’on lise par-dessus mon épaule…
  Mais bon, j’ai choisi de ne pas transformer le succès de FLiC en ego-trip sans aucun intérêt. Mon livre a mieux à raconter que moi. Si ça me démange, j’effacerai ce qui précède et je disséquerai l’histoire.
  Mais jusque là, tout va bien…
  Je me réjouis que FLiC ait bien marché.
  Un deuxième livre ? J’en sais rien.
  M’égarer sur word ou internet et recommencer à écrire sans contrainte ? C’est possible.

Bonus : J’ai vomi dans mes cornflakes
un petit chef-d’œuvre trouvé sur le web :



Partager cet article

Published by le flic - dans trucs en vrac
commenter cet article

commentaires

Jérémie 16/08/2007 18:44

Et...
Sans écrire un autre bouquin...
Sans raconter les cocktails mondains hypocrites...
Sans rapporter les interviews factices ou les échanges sincères...
Juste continuer le blog d'un(e) flic, les chroniques singulières de l'ordinaire, l'histoire incroyable du quotidien, le simple récit de ce qui ne l'est pas (simple) ?
Y'a forcément un avant et un après le livre, mais pourquoi l'après devrait être si différent de l'avant ?

Continuez !

"FLiC a fait connaitre à ceux qui l'ont lu un aspect du taf qui est souvent ignoré et négligé"

Un jour, le bouquin ne sera peut-être plus sur les rayons... Le blog présentera encore longtemps sa réalité ! Et je pense que ceux qui ont le plus besoin de la lire fréquentent moins les pages du bouquin que celle d'internet...

Bonne suite, quelle qu'elle soit !
Jérémie, simple lecteur (di blog)

le flic à ses potes internautes 16/08/2007 23:44

Merci pour vos gentils messages.:o)

Corinne 15/08/2007 15:40

Pff, elle m'a donnée le bourdon cette vidéo...
Et pour le reste, quelque soit ta décision, je te suis :-)

CathyF 14/08/2007 23:01

Bonjour Benedicte. Un petit bijou cette video, qui me fait penser que tout n'est qu'un eternel recommencement. Vous concernant, j'aurai toujours autant plaisir a vous lire. Je vous fait confiance et sais que vous saurez vous proteger des medias et de leurs effets. Les "pipeules", je deteste. Les humains, vrais et sinceres, j'aime. Alors si vous decidez de mettre le mot FIN a ce blog et autre bebes litteraires, dommage pour nous. Le principal est que vous ayez pu transmettre ce que vous vouliez. Merci.

arnaud 13/08/2007 22:39

Salut Béné
Tout à fait heureux de voir quel succès tu as eu, cependant, une angoisse m'étreint à la lecture de ces quelques lignes, je crains que l'on dise de toi "Plus jamais flic", juste quand moi je repars au boulot.
Bon, quel que soit ton avenir, je me tiens au courant. A +

maazz 13/08/2007 20:02

J'ai eu le plaisir de te lire, même si c'était parfois douloureux et difficile, j'ai eu le plaisir de t'entendre dans certaines émissions radio.
Quoiqu'il advienne, que tu fasses un second bouquin ou pas, jusqu'à présent tu es restée égale à toi même, hors système, change pas.

"Sans la police,
tout le monde tuerait tout le monde et il n'y aurait plus de guerre."

Henri Jeanson, pataphysicien

« Le Flic de Bénédicte Desforges séduit avant tout par sa sensibilité à fleur de peau, sa révolte et sa tendresse. »
Lire
« La révélation du printemps »
Le Nouvel Observateur
« Avec sa fougue guerrière, sa rectitude et sa grande gueule, on irait bien au feu avec elle. »
Les Inrockuptibles

Police Mon Amour

« B.Desforges [...] récidive avec Police Mon Amour, dévoilant le quotidien des flics de base. Au fait, qu'en pense son ministre de tutelle, Brice Hortefeux ? »
France-Soir février 2010
chronique du livre [lire]
par Philippe Sage
« B.Desforges a osé écrire tout ce qu'on n'ose pas dire dans la police... »
France inter
« Chroniques poignantes. Une femme flic qui raconte magnifiquement, et dans un style époustouflant, son quotidien. On est happé. »  Biba

FLIC-BD

Mis en images par Séra, Flic est une adaptation en bande dessinée du livre éponyme de Bénédicte Desforges, publié en 2007 et immédiatement devenu un succès de librairie. Dans cette série de récits courts directement inspirés de son expérience et de son parcours de policier, elle brosse un saisissant portrait de ce métier complexe, en prise directe avec toutes les expressions, souvent contradictoires, de la condition humaine... note de Casterman [lire]

France info  Le livre du jour :

rechercher

 

 

 

undefined

banner Banksy ©