FLiC - revue de presse [2]

14 Décembre 2007

undefined
undefined
   CanalSat  Les Dossiers de Pradel
   avec Dominique Loiseau, auteur de Un flic innocent en prison
   et Dominique Rizet, coauteur de Le jour où j'ai tué HB
   20 décembre 2007
mood.fr.gif  30 livres FLiC, chroniques de la police ordinaire
  à gagner sur mood.fr tout le mois de décembre
  M6 T'empêches tout le monde de dormir
  débat violences urbaines - relations police population
  Marc-Olivier Fogiel avec Mohamed Mechmache (AC Le feu),
  Patrice Ribeiro (SG syndicat Synergie),
  Laurent Wauquiez (porte-parole du gouvernement) et bibi.

  mardi 4 décembre 2007
undefined Laurent Gloaguen (blog Embruns) a aimé mon FLiC
<< lire
francebleu-logo.jpg  France Bleu Périgord
  "C’est nouveau, c’est pour vous"
  interview par Nathalie Rivaut
 dimanche 25 novembre à 9 h 10
Vivre.FM.jpg  6ème sens l’émission créative du dimanche sur Vivre FM
  interview par Mathieu Simonet
  le 4 novembre à 12 h 05 et rediffusions
  Flic, chroniques de la police ordinaire
  édition de poche J'ai Lu
  en librairie le 2 novembre 2007
OB-logo.GIF  interview sur Over-blog par Géraldine
  lundi 17 septembre
francebleu-logo.jpg  France Bleu basse-Normandie
  interview à propos de FLiC
  vendredi 7 septembre à 14 h 40
PolicePro.JPG  FLiC dans la sélection du mag Police-Pro
  numéro de juillet - août
RSR.gif  RSR.ch - TRAiN BLEU
  interview par Pierre-Philippe Cadert
  dimanche 29 juillet
<< lire / écouter ou rediff samedi 4 août à 23 heures
VOolume1.jpg  FLiC disponible en téléchargement sur VOolume.fr
<< clic
RSR.gif  RSR.ch - Le journal infime / L’écrit du blog
  par Brigitte Patient
  lundi 16 juillet
<< lire / écouter ( > 45')
  FLiC dans l’enquête de L’Express :
<< lire  Police : Aux sources du blues
  jeudi 5 juillet
desources--re.jpg  de source Sûre
  Jamel le CRS et FliC dans In bed with la police
  jeudi 28 juin
<< lire
 FNAC-live.JPG  interview réalisée à la FNAC d’Evry
  samedi 23 juin
<< voir
TheObserver.GIF

 

angleterre.gif

  The Observer
   France's tough cops wield a new weapon : culture
   by Jason Burke
   "They are accused of being violent, corrupt, racist. Now the police are answering back with a wave of novels, memoirs and music that challenges the stereotypes"
   Sunday July 1, 2007
<< read !
FNACbleu.gif   FNAC "Un été très livre"
   FLiC fait partie de la sélection des libraires de la FNAC
   juillet - août
<< lire
fnac-logo.gifFNACcoupcoeur.gif   FLiC coup de cœur de la FNAC
<< voir
quechoisir.JPG  Réponse aux usagers des commissariats et gendarmeries
  qui ont eu la parole dans une enquête de l’UFC-Que Choisir
  numéro de juillet - août
la-vie-logo.JPG  La Vie parle de FLiC + interview dans l'article
  Mais que fait la police … des polices ?
  jeudi 28 juin
gazette2mtpl.gif  La Gazette de Montpellier
  "Flic ou écrivain ?" par Valérie Hernandez
  jeudi 7 juin

magdeslivres.jpg

   Le magazine des Livres
   FLiC dans la rubrique Garde à vue littéraire
   par Stéphane Berthomet
   numéro de mai - juin
LiRE.GIF  Lire
  Le match "Le Blues des flics" arbitré par Julien Bisson
  FLiC gagnant !
<< lire  numéro de juin
technikart.gif  Technikart
  Mais que fait la police ? sur la page Clash par Emmanuel Poncet
  numéro de mai
<< lire
fnac-logo.gif  FNAC
  cette semaine, FLiC est toujours premier au classement
  des meilleures ventes en catégorie sciences humaines
<< lire
jasmin-logo.JPG   Jasmin
   interview dans "Peut-on encore être femme et flic ?"
   numéro du 21 mai
rcf.gif    RCF Vendée
    interview par Henri Dubreuil
  + livres à gagner pour les auditeurs
  7 h 46, 12 h 24, 17 h 35 le vendredi 18 mai
maxi-logo.png   Maxi 
   Une femme flic par Catherine Siguret
  14 mai
carrefour.gif  Carrefour-Savoirs
  article : "Police de caractère"
  numéro de mai
ELLE-logo.png   Elle.fr 
   "La présidentielle vue par..."  (interview)  30 avril
<< lire
   France info Café littéraire animé par Philippe Vallet
   à Montaigu, dimanche 29 avril
ouest-france.gif

   Ouest-France
   hors-série Printemps du Livre de Montaigu
   (...) Coup de projecteur sur 21 auteurs... par D. Michonneau

lepointfr.gif   Le Point.fr
<< lire  interview 24 avril
les-inrocks.gif   Les Inrocks
   22 ! les flics se livrent ! par Rico Rizzitelli
   mardi 17 avril
esprit-femme.gif   Esprit Femme
  rubrique Envie de lire - à ne pas rater
  numéro du mois de mai
  Direct 8 Femmes d'exception
  interview par Anne-Gaëlle Petit
  lundi 16 avril
<< lire
  France 2  Journal télévisé de 20 heures  
  dans "Paroles de flics", reportage de Lionel Feuerstein
  dimanche 15 avril
franceinter-logo.gif  France inter
  Nocturne  par Brigitte Palchine
  dimanche 15 avril
<< lire / écouter
l-arenedefrance.jpg   France 2  L'Arène de France
   débats animés par Stéphane Bern
   La violence a-t-elle envahi l'école ?
   La répression est-elle une solution ?

   11 avril
iciparis-logo.gif  Ici Paris
  Chroniques d’une femme flic… par Betty Peyrade
  10 avril
france24-logo.jpg   L'entretien de France 24
   par Sylvain Attal
  "Deux policiers se confessent " (P. Pichon - B. Desforges)
   6 avril
   France 3  Ce soir ou jamais
   avec Frédéric Taddeï, débat sur les relations police-population :
   avec Charles Pellegrini, ex commissaire divisionnaire et auteur,
   Jamel Boussetta, ex CRS et auteur, B. Desforges ex flic et auteur.
    jeudi 5 avril
<< lire / voir
LaCroix.jpg   La Croix
   FLiC dans la rubrique Le Livre Du Jour par Olivier Tallès
   mercredi 4 avril
th---ou-caf---logo.JPG   France 2  Thé ou Café avec Catherine Ceylac
   avec Jean-Charles Escribano, On achève bien nos vieux
   (Oh! éditions)
   Dominique Bourgon, Un sens à la vie (éditions du seuil) et moi.
   31 mars 2007

<< lire

 

Bénédicte Desforges

#revue de presse, #presse compil

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
laisser un commentaire

Désherbant 29/08/2007 13:09

Lors de la lecture de la presse « régionale » (Le Parisien) dans son édition du : 27/08, je suis tombé - par coïncidence - sur un article signe N. Jacquard.
J'ai, à sa lecture, beaucoup pensé à toi.
Dans la rubrique faits divers, cette correspondance relatait l'harcelement subi par Christine Bourgoin, policière depuis vingt ans et - accessoirement - mère de famille âgée de 39 ans.
Dans la petite bourgade quasi rurale de Mannecy (Essonne), une bande voyous semble avoir, d'après le chroniqueur et depuis quelque temps, élu leur "domicile" dans le quartier de l'enquêtrice.
Leurs beuveries fréquentes, la consommation de drogues et les rixes qui s'en suivent, ont comme effet de troubler le calme de ce quartier où réside une population paisible et sereine.
Ayant appris que Christine Bourgoin exerce le métier de policière, certains de ces jeunes voyous ont commencé à lui adresser des menaces. Sa véhicule personnel a ensuite été brûlé, ses fenêtres ont étés caillaissées, tandis que les murs de son appartement, situé au RdC de l'immeuble de sa résidence, ont été taggués par des inscriptions insultantes, obscènes et menaçantes à son encontre.
L'une de ses filles a été aussi agressée sur le chemin de l'école.
Désormais l'enquêtrice ne se sent plus en sécurité chez elle.
Elle craint surtout pour la sûreté de ses deux jeunes filles.
Christine Bourgoin envisage désormais de quitter cette petite ville de l'Essonne où elle vivait pourtant, avec sa famille, si paisiblement.
Dans son combat elle ne semble, d'après l'article en objet, aucunement soutenue ni par la hiérarchie, ni par les élus locaux qui semblent tous pratiquer la politique de l'autruche en préférant ignorer cette grave affaire ou en la dédramatisant.
C'est une grave affaire qui concerne cette policière, cette femme et mère de famille. Une préoccupante situation qu'elle endure seule et qui destructure sa vie personnelle et sa sécurité surtout lorsque une fois le képi et l'uniforme rangés au placard à la fin de la journée, Christine Bourgoin, comme bien d'autres de ses collègues gardiens de la paix, se retrouve en situation délicate lorsqu'elle réintègre son domicile.
Une tension qui s'accumule et une vie qui devient vite intenable.
Vivre en effet avec sa propre famille dans le(s) quartier(s) même(s) ou les zones que les voyous qu'elle arrête, pose en effet d'immenses problèmes.
D'autant plus que le système des mutations et des déménagements dont la PN fait l'objet est perclus d'une impéritie et d'une lenteur que, l'on devine, inimaginable.
En te relatant cela, ma chère Bénédicte, il me serait agréable, au delà même de toute ma solidarité et sympathie personnelle que j'ai envie d'adresser et de témoigner en direction de Christine, que tu puisse également relater ces faits, ces d'intimidations, ces pressions, ces menaces et cet harcèlement dont les policiers, surtout si elles sont des femmes, subissent aujourd'hui dans les quartiers populaires d'une manière de plus en plus fréquente et ce dans l'indifférence quasi générale de leur propre direction ou hiérarchie.
Par la capacité que tu semble possèder d'alerter l'opinion publique, il me serait agréable de constater un jour que l'insécurité puisse changer de camp en direction de ces mêmes criminels et voyous qui font régner actuellement (leur) loi dans des secteurs urbains si bien spécifiques et ce dans une totale indifférence générale de l'opinion publique.
En passant un grand bravo à toi pour ton oeuvre. Et rv - à ta guise - sur le périph pour nos deux - tjrs d'actualité j'espère - bières tièdes .... (sourire).
1000 biz à toi
A +++
:0010/

le flic 29/08/2007 15:39

Salut you !Mon rôle n'est en aucun cas d'alerter l'opinion publique. Et quel moyen aurais-je de le faire ?Moi j'écris des histoires sans autre prétention qu'une écriture correcte. Et j'assure la survie de ce blog parce qu'il y a des gens sympas qui y passent.J'ai lu aussi cet article-interview dans le Parisien, dont le libélé figure d'ailleurs à la une.Je ne suis pas pour que l'insécurité change de camp (reprenant la fameuse phrase de M. Pasqua qui voulait terroriser les terroristes ?) je suis pour que l'insécurité soit traitée à ses racines. Je suis pour que les flics ne soient plus les boucs émissaires d'une situation qu'ils n'ont pas générée. Je suis pour qu'on écoute ce que chacun a à dire, et que l'on cesse de diviser la France en deux : les gentils qui bossent et qui subissent, et les méchants qui foutent la merde. C'est beaucoup moins simple que ça... J'arrive sans problème à me mettre à la place de Christine B. Ce qu'elle vit est innommable, et l'indifférence qu'elle raconte est ce qu'il y a de pire dans son histoire. J'espère que l'administration ne la fera pas chier d'avoir accordé cette interview. Dénoncer les dysfonctionnements de la société ça passe, mais dénoncer le système, ça pique. Elle vit ce que vivent plein d'autres flics, et elle a les couilles (ou de la place pour en mettre) de le raconter. Ceci dit je ne perds pas de vue qu'à avoir monté des catégories de la population les unes contre les autres, ce genre de chose est presque inévitable et n'est pas appelé à s'arrêter sauf une répression sans pitié et sans réflexion de fond.Rien ne changera ma façon de penser, la prévention et le dialogue sont (auraient été) les meilleurs garde-fous.

marithe 29/07/2007 23:04

mais jusqu'où va t elle aller ??? Lol

Couco Béné , je suis fière de toi et fière de te connaitre ..gros bisousss :0010:

le flic 29/07/2007 23:35

Merci Marithé ! Vivement qu'on se retrouve qlq part pour trinquer ensemble !Smouaaack !